Togo Le PSDT soutient le sommet sur la sécurité maritime. C’est une affaire qui concerne tous les africains

Horizon news


Commenter |Lu : 3196 fois

Laurent Lawson, le Premier secrétaire du Parti social-démocrate du Togo (PSDT) est l’invité de la rédaction. Avec cet homme d’affaires togolais résident en Suède, ensemble nous partagerons ses points de vues sur le sommet sur la sûreté et la sécurité maritime, et le développement en Afrique que le Togo en collaboration avec l’Union africaine accueille du 10 au 15 octobre prochains à Lomé. Que pense-t-il des enjeux de ce sommet, la classe politique a-t-elle été oubliée dans les préparatifs de ce sommet, et les supputations des uns et des autres en ce qui concerne les milliards dépensés par le gouvernement ?

Horizon-news : Au niveau du PSDT, que pensez-vous des enjeux du sommet sur la sureté et la sécurité maritimes de Lomé ?

Laurent Lawson : Je tiens à vous informer que les enjeux de la sécurité et de la sûreté maritimes préoccupent aussi énormément le Parti social-démocrate du Togo (PSDT). Suite aux divers attentats perpétrés par les terroristes en France, Allemagne, Espagne et dans d’autres pays européens, nous avons eu à saisir le Chef de l’Etat et le Premier Ministre par courrier afin qu’ils prennent toutes les dispositions idoines pour que de tels évènements criminels n’arrivent pas au Togo comme cela a été le cas au Burkina-Faso, au Mali, en Côte d’Ivoire. C’est une bonne chose que les mesures sécuritaires soient prises jusqu’à présent, cela nous donne la garantie aussi de soutenir ce sommet que le Togo s’apprête à accueillir dans les semaines prochaines car nous pensons que la sécurité n’est pas l’affaire d’une seule personne, ni d’un seul pays au moment où on parle de l’action communautaire et continentale. La sécurité dans son ensemble qu’elle soit terrestre, maritime, aérienne est indispensable à nos jours au Togo, en Afrique et dans le monde entier. Nous devons toujours avoir à l’esprit que le Togo dispose d’un port à eau profonde très convoité par de gros bateaux en transit qui viennent mouiller au large de nos côtes sans compter des centaines de milliards qu’engendrent les activités qui y se déroulent. Fondamentalement, il n’est pas opportun de laisser la place à des individus mal intentionnés de venir commettre leur forfaiture sur nos côtes: Je veux parler des actes de piraterie maritime, les pêches illicites, la pollution en mer et autres. C’est important que l’Afrique qui effectue 92% des échanges commerciaux par la mer avec le monde pense sérieusement à sauvegarder ces acquis pour redresser l’économie du continent. Une bonne gestion de ces revenus par nos chefs d’Etat assurera le développement intégral de l’Afrique et éviter la famine, le chômage, l’état dégradé des infrastructures socio économies et culturelles. Bref le PSDT trouve important que les africains prennent conscience de la sécurité de leur richesse.

Si le PSDT est invité à ce sommet, accepteriez-vous y participer ?
Laurent Lawson : Rien, ne nous empêche de participer et d’aller échanger sur les questions de l’heure ! Comme je l’avais dit plus haut, la sécurité est une affaire qui concerne tous les africains. D’ailleurs c’est l’Union Africaine qui est le principal partenaire de l’évènement, voilà ce qui réconforte. Dans un tel sommet, il y a les à-côtés aussi, l’occasion de faire d’autres connaissances et de garnir son carnet d’adresse. La question de la sûreté et de la sécurité maritimes n’est pas une question de parti politique, c’est l’économie bleue, il faut en parler et savoir par où tirer les profits possibles pour le bien-être des populations, c’est ce à quoi nous aspirons au sein de notre parti. Si l’invitation arrive, le PSDT sera bel et bien représenté à ce sommet.

Moins d’un mois de ce sommet, ne pensez-vous pas que le gouvernement aurait dû associer la classe politique ?

Laurent Lawson : Notre implication dans les préparatifs de ce sommet n’est pas trop indispensable car c’est le travail des experts chevronnés dans le domaine mais un échange entre la classe politique de l’opposition et le gouvernement sur les enjeux du sommet sera la bienvenue. Rien n’empêche les organisateurs de nous faire une communication sur la charte de Lomé, et de nous renseigner sur les préparatifs, peut-être la classe politique aura son apport à partager pour certains manquements et ratées. De toute façon, si le pouvoir pense à la classe politique c’est bon ! Le reste c’est que le sommet soit bien organisé pour que l’Afrique s’en sorte gagnante !

Certains partis politiques pensent que l’organisation du sommet n’est que du gaspillage!

Laurent Lawson : C’est vrai, les gens ont faim, faible est le pouvoir d’achat des populations, la santé, l’éducation et autres mais la sécurité aussi est très importante pour un pays et ne pourra pas être reléguée au dernier rang. La sécurité est indispensable comme première ressource de l’homme ; quand la sécurité est menacée; voyez-vous les conséquences dans tous les domaines et tout ce qu’un pays peut perdre ; les investisseurs, les touristes, la régression de l’économie, les principales activités maritimes seront en berne voilà ce qu’on ne souhaite pas et donc ceux qui pensent que le sommet est un gâchis, ils ont leur arguments mais en tant que parti politique, la sécurité est très importante et ne peut pas être quantifiée et c’est plus que tout même. Si le fonds alloué par le gouvernement est important, j’ose croire que le budget de cette année a pris en compte déjà le sommet mais le bon sens veut que les dépenses se fassent dans la transparence totale. Ma foi, une telle réunion peut être organisée en France, aux Etats Unis, en Chine, Japon, ce n’est pas évident qu’on arrive à 100% de résultats dans l’immédiat, il faut du temps. Si le Togo accueille ce sommet, cela doit faire la fierté des togolais qui doivent aussi se préparer à développer les pôles de business pour tirer profit.

La charte de Lomé serait la finalité de ce sommet. Si elle est signée, qu’elle sera la suite ?

Laurent Lawson : C’est vrai, que j’ignore à ce jour le contenu de la charte de Lomé sur la sécurité maritime mais dès qu’elle sera signée, l’UA doit s’en servir pour faire le lobbying auprès de l’ONU. Comme tenu de l’insécurité qui menace, les pays seront désormais appelés à prendre des mesures idoines à la protection de leur zone exclusive d’exploitation de façon collégiale. La lutte contre les pirates ne sera plus l’affaire d’un seul Etat d’où le vote de nouvelles lois qui pourront permettre l’élargissement et la consistance de la lutte sur divers fronts. Le Togo, le Ghana, le Bénin, le Nigéria, la Côte d’Ivoire par exemple peuvent s’accorder à intervenir en cas de menace des pirates, à les poursuivre dans les différentes zones exclusives alors qu’avant ce n’est pas possible. Ce manque d’intervention intra zone maritime aiguisait de l’appétit à ces pirates à commettre de plus en plus leur forfait. La charte vient à point nommé et c’est une bonne chose pour le renforcement de la lutte. L’Afrique tirera profit de la charte de Lomé si chaque pays accepte de respecter les différents points inscrits.

Propos recueillis par G. Joseph
Zone contenant les pièces jointes







Autres titres
Togo Le MPL-ABLODEVIWO Condamnent les profanations des mosquées et interpelle le gouvernement sur la libération des prisonniers politiques 
Togo Message du Professeur Pascal Kossivi ADJAMAGBO aux militants du MPL-ABLODEVIWO du Bas Mono 

Togo Le PNP se rappelle le début du soulèvement populaire 
Togo Qu’est-ce qui peut encore sauver Faure Gnassingbé? Le coup est sans remède ! 

Togo Gerry Taama: « Aujourd'hui la composition de la CENI est inclusive... » 
Togo UNIR témoigne sa reconnaissance à Dieu ce 19 aoû 2018 

Togo Un "ultimatum" à l’endroit des protagonistes et les recommandations de la CEDEAO qualifiées de "sandwich sans viande" 
Togo VIDEO: Dj Aladji Atcha Dedji Humilié à Munich ce Samedi 11 Aoüt 2018 

Togo Brigitte Adjamagbo Johnson: « C'est le pouvoir en place qui instrumentalise la CENI » 
Togo Prof. David Dosseh : « La CENI actuelle est monocolore » 







LES PLUS COMMENTES

- Mort de Kofi Annan, ancien chef de l’ONU et vedette de la diplomatie mondiale 28

Togo - UNIR témoigne sa reconnaissance à Dieu ce 19 aoû 2018 43

Togo - Gerry Taama: « Aujourd'hui la composition de la CENI est inclusive... » 31

Togo - Le PNP se rappelle le début du soulèvement populaire 31

Togo - VIDEO: Dj Aladji Atcha Dedji Humilié à Munich ce Samedi 11 Aoüt 2018 44

Togo - Prof. David Dosseh : « La CENI actuelle est monocolore » 21

Togo - 19 Août 2017-19 Août 2018: 12 mois de révolte, de répressions, de résistance et d´espoir 32

Togo - Déclaration liminaire de la Coalition des 14 70

Togo - Francis Pédro : « Le régime veut mettre la charrue avant les bœufs » 24

Togo - La Coalition des 14 tient à une période transitoire 65




Togo Afrique Monde
HOME Revue de presse

Politique Sport

Societe Economie

Opinion Chronique sante

Interviews Conseils des ministres

Togo Afrique

Monde Faits divers