PRESSE- Presse togolaise

iciLome

Togo Revue de presse du mardi 20 décembre 2016-12-20

Commenter | Lu : 3165 fois

Les grèves répétitives qui perturbent le déroulement normal de l’année académique en cours trouvent de bonnes places dans des journaux parus ce matin.

Le Combat du peuple consacre un article aux mouvements d’humeur des enseignants du primaire et du secondaire. Et titre : « Grève des enseignants/ Les manifestations de rue des élèves posent problème, Le ministre BAWARA doit faire preuve de pédagogie au lieu de jouer au justicier ».

Selon le journal, « en engageant un bras fer avec les syndicats, BAWARA joue avec le feu parce qu’un ministre ne doit jamais perdre de vue qu’il est un fusible. Il ne doit pas chercher à jouer au justicier en déclarant qu’il ne fera jamais ceci ou cela. Lorsqu’on est ministre de la République, on est au service de tous ».

Et de poursuivre : « En politique, on ne dit jamais qu’on ne fera jamais telle ou telle chose. Pour traiter les gens comme il se doit, il est essentiel de les comprendre, et le meilleur moyen d’y parvenir, c’est encore de se mettre à leur place ».

L’Union pour la Patrie revient sur le concours lancé dans la foulée des grèves du corps enseignant. « Un millier de nouveaux enseignants à recruter », titre-t-il. Si le journal ne fait aucun lien avec les dernières grèves, il estime que « dans le souci de palier progressivement au déficit en personnel enseignants dans le système éducatif, le gouvernement lance un concours de recrutement de 1000 enseignants au secondaire général, dont 650 pour le secondaire I et 350 pour le secondaire II ».

A l’en croire, « on note ainsi une forte demande en enseignants de français, de mathématiques, de sciences physiques et de l’éducation sportive, tous cycles confondus ».

D’autres sujets ont intéressé les journaux de ce matin. Le Combat du peuple consacre un article au ministre des Transports et des Infrastructures, Ninsao Gnofam, qu’il traite de « super menteur du Gouvernement, au pied du mur » pour n’avoir pas réussi à faire construire la route Lomé-Vogan-Anfoin malgré toutes ses promesses. Le journal se demande si cette « route est maudite ». « Si oui, il faut conjurer le sort. Le chef de l’Etat doit agir puisqu’en définitive, il est le seul comptable devant le peuple ».

Le quotidien Liberté, lui, propose une interview du Prof Alioune Tine, rencontré à Lomé alors qu’il était en mission pour évaluer l’état de la mise en œuvre des recommandations de l’examen périodique universel (EPU). Ce dernier s’est prononcé, sur « la situation des droits de l’homme sur le continent africain en particulier du Togo, en passant par les raisons de sa mission à Lomé ». Et il déclare : Il y a eu des recommandations sur le cas Kpatcha Gnassingbé et Pascal Bodjona… il faut les respecter ».

Le même quotidien consacre un papier sur « Le pouvoir Faure Gnassingbé, Dieu et la gouvernance de pierre ».

« Tous ont chanté et dansé pour le Seigneur. Et si seulement Dieu imprégnait leur façon de gouverner ? Mais tout porte à croire que le leur aime l’injustice, l’arbitraire, la confiscation du pouvoir, les détournements de ressources nationales… », analyse de l’article.

A.H.






Autres titres
Togo L’essentiel de ce lundi 18 février 2019 sur iciLome.com
Togo Revue de presse du lundi 18 février 2019

Togo Taxi Presse du vendredi 15 février 2019
Togo L’essentiel de ce vendredi 15 février 2019 sur iciLome.com

Togo Revue de presse du vendredi 15 février 2019
Togo L’essentiel de ce jeudi 14 février 2019 sur iciLome.com






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019