Togo Qu’appelle-t-on Fait nouveau ?

iciLome


4 Commentaires |Lu : 2859 fois



QU’APPELLE-T-ON FAIT NOUVEAU ?
Par Joseph APEDO
Philosophe & Politologue
Jozataka@hotmail.com
Geneva, 3rd February 2018

Lorsqu’une décision de justice est définitivement rendue et que les délais de recours sont échus, la sentence devient exécutoire. Toutefois, un jugement suspensif ou révocatoire peut être prononcé à tout moment sur la chose jugée. Lorsque le Ministère public est saisi d’un fait nouveau, il est tenu de donner suite, notamment lorsque les preuves sont suffisantes pour casser le jugement précédent. On parle de fait nouveau, lorsqu’il est prouvé que l’individu reconnu coupable d’un forfait n’était pas sur la scène du crime pour lequel il était condamné. Les services des fiscs peuvent également soumettre quiconque à de nouvelles taxations en cas de fait nouveau. Enfin le droit de garde peut être retiré au conjoint, dès lors qu’il est avéré que les allégations de son partenaire étaient des histoires superfétatoires, sans fondement réels. La connaissance d’un fait nouveau permet ainsi de changer une décision légale a posteriori.

Le Togo connaît une crise prononcée qui appelle à identifier les causes des fractures sociales pour les corriger. L’État et la société discordent sur la création des institutions viables. Lors de la législative de 2013, le régime en place, représenté par le RPT/UNIR, a recueilli 46% des suffrages, soit 880.608 voix. Le pouvoir RPT-UNIR s’est alors attribué 62 sièges sur les 91 que compte le Parlement. Or, les trois partis d’opposition (CST/Arc-en-Ciel/UFC) ont engrangé 894.094 suffrages, soit 13.486 voix de plus que le pouvoir en place. Mais les partis d’opposition sont admis à figurer sur 28 sièges seulement de l’Assemblée Nationale. Par ce fait nouveau, il n’est guère plus admissible que les partis d’opposition soient réduits à la portion congrue, alors même qu’ils ont plus de suffrages que le système RPT/UNIR.

Puisque la législative est une élection au suffrage universel, une personne adulte = une voix, le régime RPT/UNIR ne dispose pas de majorité requise pour diriger le Gouvernement. RPT-UNIR n’a pas non plus les deux tiers des sièges parlementaires pour soumettre son projet de modification de la Constitution. Enfin il est impérieux que RPT-UNIR remettre le gouvernement du Togo aux opposants qui doivent désigner le Premier Ministre dans leur rang. Tel est le fait nouveau qui change désormais toute la donne politique au Togo.






L'AUTEUR
Joseph APEDO
.






Autres titres
Togo Qu’est-ce que le dialogue ? 
Togo Ma part de vérité : Me Joseph Kokou Koffigoh, ancien Premier ministre du Togo 

Togo Communiqué PAYNCOP en rapport avec le dialogue politique en République du Togo 
Togo LE TOUR DE GARDE : Non ! Monseigneur, vous ne pouvez être l’avocat du diable 

Togo Ange ou démon : Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14 
Togo CHRONIQUE DES VEILLES XV : Et maintenant... ? 

Togo La malédiction du troisième mandat, une tragédie en 5 actes 
Togo Communiqué de presse du MOLTRA : "Plus de 100 personnes assassinées au Togo" 

Togo Dialogue politique au Togo : Longue hallucination incantatoire ou sombre réalité? 
Togo Appel à propos du dialogue 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle





 4   lomevi
Lundi, 5 Février 2018
  En 2013 , UNIR a eu 880608 VOIX pour 62 SIEGES
L OPPOSITION A EU 894.094 VOIX SOIT PLUS DE 13.486 DE PLUS QUE LE POUVOIR ET N A QUE 29 SIEGES

QUI VOLE QUI AU TOGO?

 3   2W
Dimanche, 4 Février 2018
  Tout a fait d'accord. Le dialogue doit constater le fait nouveau et rendre justice sur les preuves patentes.
Aucun alibi grotesque tel que balancement d'etendu d'espace ou quoique ce soit ne sera admis.

 2   Clement Gavi
Dimanche, 4 Février 2018
 
C'est l'effectuation pratique et constitutionnelle de la notion de délégation de pouvoir qui va donner naissance à un autre concept celui de la représentation, celle du peuple; c'est à dire, les parlementaires à qui le peuple, délègue son pouvoir pour qu'ils agissent en son nom.

Ainsi, l'élection qui est un élément de la démocratie, n'a de sens que si elle donnée dans un cadre démocratique. C'est pourquoi, les élections au Togo n'ont jamais réussi à être des solutions aux problèmes qui se posent, puisque le Togo comme structure n'a rien à voir avec la démocratie, le Togo étant une dictature.

Le peuple en exigeant le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora, etc essaie de façonner le cadre dans lequel les élections deviendront ces voies par lesquelles, la volonté du peuple s'exprime par et dans les résultats des élections.




LES PLUS COMMENTES

Togo - Chronique de Kodjo Epou : Tout échec sera fatal 25

Togo - Faure Gnassingbé salue le bon déroulement de l’ouverture des pourparlers 30

Togo - Document/compte rendu des principales décisions au jour 1 des négociations 66

Togo - Video/ Enfin le pouvoir RPT/UNIR cède devant les mesures d'apaisement imposés par la coalition 26

Togo - Vidéo/Dialogue: l'ambiance entre les protagonistes à la 2ème pause 35

Togo - Yark et Pius Agbetomey interpellés au sujet des prisonniers politiques 49

Togo - Pascal Bodjona pour 'des solutions durables à cette crise à recyclages permanents' 33

Togo - Nana Akufo-Addo :'Le peuple et ses intérêts' en priorité au dialogue 70

Togo - Lancement du dialogue: images de la mise en place 26

Togo - Pascal Bodjona : une rentrée politique ? 40




Togo Afrique Monde
HOME Revue de presse

Politique Sport

Societe Economie

Opinion Chronique sante

Interviews Conseils des ministres

Togo Afrique

Monde Faits divers