Société

AfreePress

Togo Crise et grogne sociale au Togo: Un orphelinat de Bafilo soutenu depuis 18 ans par le Koweit sur le point de fermer

Commenter | Lu : 6274 fois

On ne le dira jamais assez, la crise politique impacte négativement le social et vice versa. Ce Lundi du 05 Février 2018, le personnel de l’Agence ‘‘Aide Directe’’ précédemment appelée Agence des Musulmans d’Afrique au Togo (AMA-TOGO) section Bafilo, a manifesté son mécontentement face aux conditions de vie et de travail de plus en plus difficile du depuis le mois de Septembre 2017.

Subvention du Koweït à l'arrêt, personnel sans salaire, orphelins qui désertent le centre de l’orphelinat ne bénéficiant plus de repas, formations professionnelles des jeunes filles arrêtées, populations environnantes ne bénéficient plus des soins médicaux du centre de santé, œuvres socio-humanitaires au point mort. Telles sont les situations que vivent les populations de Bafilo dans la préfecture d’Assoli.

Pour rappel, l’Agence des Musulmans d’Afrique (AMA) Togo est Créée en 1987 au Togo, elle a en sa charge plus de mille (1000) orphelins, 500 employés répartis dans cinq (05) grands centres à Lomé, Sokodé, Kara, Dapaong et Bafilo. Celui de Bafilo a été créé en 2000 et dispose d'un effectif pour cette année scolaire 2018 de 950 élèves (Préscolaire, Primaire, Collège et Lycée).

L’Agence intervient dans les domaines de la Santé, l’Education, la Formation professionnelle des jeunes filles et le Développement.

Selon quelque témoignages recueillis sur place, les autorités togolaises avaient demandé un changement de dénomination et l’Agence a fini par choisir comme nom : ‘‘Aide Directe’’.

Depuis lors, les problèmes ont commencé jusqu’à la situation actuelle. Pour d’autres, la cause serait l’arrêt de la subvention du Koweit qui visiblement n’aurait pas apprécié ce changement de nom.

Pour d’autres encore, cette situation serait la conséquence de la lenteur de transfert de compétence du Ministère Chargé des Affaires Sociales à celui Chargé des Affaires Etrangères au niveau du Koweit et la signature de documents au niveau du Ministère de la sécurité au Togo.

« Si rien n’est fait jusqu’à la fin de ce mois de février, ce serait encore très difficile pour nous parce que la majorité des employés vivent en location et les propriétaires commencent déjà à les harceler. Nous demandons l’intervention rapide de l’Autorité Togolaise habileté à résoudre ce problème sinon nous irons tous aux chômage et les enfants orphelins seront abandonnés à leur sors », a laissé entendre un employé.

Selon certains responsables de l’Agence ‘‘Aide Directe’’, l’intervention des autorités togolaises serait un grand atout.

L’ONG sollicite également l’action des responsables Koweïtiens et de tous les partenaires de par le monde afin que ses enfants sans parents, le personnel travaillant et la population togolaise dans les cinq villes bénéficiaires, puissent retrouver le sourire.

A.Y.







Autres titres
Togo BPEC : Des employés en colère
Togo Le gouvernement s’engage dans la lutte contre les catastrophes dans les Lacs

Togo 5e édition de l’ALEF : L'IAAS-Togo engagée à orienter les étudiants vers agro-bu
Togo Environnement : La FAO part en guerre contre l’érosion côtière au Togo

Togo Recensement de la Fonction publique : Et si on résolvait enfin les vrais problèm
Togo Nouvelle tentative de débarquement d’un riz impropre au PAL par les Indiens






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019