Togo DIASTOGH : Rapport de la Conférence de Presse du 10 Fevrier 2018 à Accra- Ghana

iciLome


4 Commentaires |Lu : 3470 fois



ORGANISE PAR LA DIASPORA TOGO-GHANA. (DIASTOGH)


Sous l'égide de la Diaspora togolaise au Ghana( Diastogh), en collaboration avec la coalition des différents mouvements politiques accrédités au Ghana, a eu lieu à Accra une conférence de presse ce 10 Février 2018. De 15h30 à 17h GMT, cette conférence tenue sous une forte couverture médiatique a visé essentiellement l'apport de lumière sur la situation sociopolitique qui prévaut au Togo, l'ambiance et l'attente de la coalition de l'opposition à l'aurore des dialogues qui se préparent pour le 15 Février 2018. A cet objectif s'ajoute la question des sources de motivation des leaders ghanéens pour la cause togolaise à l'instar de l'honorable Bernard Mornah.

Après les mots de bienvenue de la part du président de la Diastogh par intérim, il a présenté à toute l'assistance les honorables orateurs notamment Mr Nicodème Ayao HABIA, président du "Parti des Démocrates" au Togo, membre du groupe des six et des 14 partis politiques de la Coalition au Togo; puis Mr Bernard Mornah, président du parti PNC au Ghana et président de "Ghana-Togo Solidarity movement".
Il a ensuite présenté les principaux objectifs de la conférence de presse tel que mentionnés plus haut et la nécessité d'une bonne communication sur la lutte togolaise. Chacun des honorables a ensuite fait un discours:

- L'honorable Habia Nicodème a présenté la situation sociopolitique du Togo, l'avantage et la nécessité de travailler en coalition et la vision positive portée sur le dialogue du 15 février 2018. Il souligne l'espoir de la Coalition au sujet de la libération des détenus avant le dialogue. " la réussite du dialogue ne dépendra que du régime RPT-UNIR qui doit accepter l'installation de la démocratie au Togo." souligna-t-il avant d'ajouter que la lutte ne cessera pas jusqu'à l'obtention du résultat final qu'attend le peuple togolais. S'il arrivait que le plan A se vouait à l'échec, les plans B, C... se suivront car la lutte populaire est invincible.

-L'honorable Bernard Mornah, au début de son discours, a souligné que c'est sa première fois de rencontrer un leader de parti politique togolais; pour ainsi dire qu'il travaille de lui même pour la libération des peuples et non sous une manipulation quelconque. Il précise que dans toute la sous-région, le Togo reste le seul pays où la dictature continue par sévir, ce qui ne permet en aucun cas un développement. Le Ghana est profondément concerné par cette crise togolaise à cause des liens historiques et familiaux qui lient les peuples de part et d'autres des frontieres Togo-Ghana. Il affirme qu'aussi longtemps que le peuple togolais va vivre sous l'oppression dictatoriale sur leur territoire, les togolais ne vont jamais cesser de franchir les frontières de façon exagérée pour la recherche du bien-être . Il ironise que le Ghana est un pays lié au Togo à tel point qu'on retrouve des personnes ayant leur lit au Togo et leur cuisine au Ghana et vice-versa. L'immigration est donc très facile et échappe au contrôle des services compétents. Pour l'intégrité du Ghana et un bon développement sous régional, Il invite à cet effet tous les peuples africains et du monde entier à soutenir le peuple togolais dans sa lutte. Il invite également le président ghanéen Nana Akuffo Addoh et le gouvernement ghanéen a faire la juste médiation, et à suivre le pas du président Nigérian Mohammadu Buhari, pour dire la vérité à Faure Gnassingbé de créer des conditions pour une alternance politique pacifique et démocratique au Togo.

La Conférence de Presse est terminée avec les questions des individus et des tête-à-tête avec les journalistes en vue d'une meilleure compréhension de la situation sociopolitique au Togo, les points de vue sur le prochain dialogue et l'importance du soutient du peuple ghanéen et du monde entier.

Ce fut une satisfaction totale des participants qui espèrent que les doléances soulevées lors de la séance tomberont de façon audible dans les oreilles concernés pour la libération du peuple togolais.

Fait à Accra le 10 Février 2018

Secrétariat de la Diaspora togolaise au Ghana

Signé. Mr Kodjo kpognon ( président de la diaspora Togo-Ghana)








Autres titres
Togo Le dialogue a l'onction des prêtes vaudous 
Togo Poursuite de la prise en charge médico-psychologique et des indemnisations au nouveau siège du HCRRUN 

Togo La presse en ligne fait le bilan des travaux du comité préparatoire du dialogue politique 
Togo Mgr Benoît Alowonou :"Nous autres restons ouverts à tout apport pouvant contribuer à un dénouement heureux de la situation" 

Togo Les quotidiens togolais dubitatifs sur la date de l’ouverture du dialogue politique 
Togo La presse togolaise à fond sur le dialogue politique 

Togo L’ouverture du dialogue politique à la une de la presse togolaise 
Togo Les civils et militaires retraités plaident pour l'amélioration de leurs conditions de vie 

Togo Des organisations internationaux exigent la libération des ‘’nubuekistes’’ 
Togo "Tout" le front social en grève la semaine prochaine 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle





 4   Clement Gavi
Mardi, 13 Février 2018
  " la réussite du dialogue ne dépendra que du régime RPT-UNIR qui doit accepter l'installation de la démocratie au Togo."

Absolument. Qui doit l'accepter ici et maintenant. Faure Gnassigbé doit partir à la fin de ce 'mandat', c'est à dire en 2020. Il aura accumulé quinze ans de pouvoir et son père trente huit. Çà suffit. Nous n'en pouvons plus.

Il faut rester mobiliser, il faut résister.

 3   Keleou Bada
Mardi, 13 Février 2018
  Félicitations à la diaspora Togo-Ghana.vous êtes vraiment des patriotes. Les togolais sont fières de vous....

 2   Soros
Mardi, 13 Février 2018
  Eeeeeeeeh, on sen fout de tout ça. Votre député ghanéen représente quoi. Et puis ne venez pas travestir les propos de Buhari, il a été claire mais vous comprenez toujours de travers.
Laissez seulement, FAURE EST EN PLACE, sa présidence n'est plus l'enjeu mais plutôt la position de CFO. Gérez vous la bas.
Kabliwo.




LES PLUS COMMENTES

Togo - Video/ Eric DUPUY:"La question des mesures d'apaisement sera réglée demain à la première heure" 24

Togo - vidéo/Daniel Oseï: "le reglèment intérieur fournit un éclairage sur les différents aspects du dialogue" 28

Togo - Document portant règlement intérieur du dialogue "Lomé 2018" 98

Togo - Daniel Oseï: "Ce qui nous impressionne, c'est la bonne volonté des deux parties" 40

Togo - Jacob Zuma démissionne pour sauver des vies humaines sur lesquelles on roule pour conquérir et garder le pouvoir ailleurs 52

Togo - Vidéo/L'Ambassadeur Daniel Osseï répond aux questions des journalistes 38

Togo - Dialogue"Lomé 2018":Les deux parties s’accordent sur les objectifs principaux 27

Togo - Dialogue: la jeunesse UNIR appelée à jouer son rôle avant-gardiste 22

Togo - Droits de l’Homme : Le président du REJADD sous pression 26

Togo - Dialogue "Lomé 2018" : La journée du 15 Février en images 29




Togo Afrique Monde
HOME Revue de presse

Politique Sport

Societe Economie

Opinion Chronique sante

Interviews Conseils des ministres

Togo Afrique

Monde Faits divers