Togo FAT et dialogue: Gerry Taama toujours pas 'net'

iciLome


42 Commentaires |Lu : 5901 fois

«Laissons l'armée en dehors de nos histoires politiques»; ainsi s’intitule une tribune dans laquelle l’ancien officier des FAT cache mal son faible pour les corps habillés qu’il a abandonnés pour des raisons propres à lui avant de s’engager dans la politique. Depuis lors, le président du NET (Nouvelle Engagement Togolais) est tout sauf net, une attitude qu’il mettra sur le dos de sa situation de centriste.

«Les Forces Armées Togolaises sont une armée nationale, républicaine et apolitique. Elles sont entièrement soumises à l'autorité politique constitutionnelle régulièrement établie », écrit l’homme de Siou, qui s’offusque de ce que certains acteurs politiques voudraient que l’armée soit associée au dialogue en perspective.

Alors que de plus en plus de gens sont convaincus que même Faure Gnassingbé est piégé par ces hommes armés qui gouverneraient le pays dans l’ombre, Gerry Taama s’inscrit en faux. «Les forces armées sont soumises au gouvernement et à leur commandant en chef qui est le président de la République. Voilà pourquoi des militaires sont tombés en protégeant le premier ministre Koffigoh, parce qu'il représentait une autorité constitutionnelle», argumente-t-il tout en enchaînant:

«Des gens arguent que ce qui s'est passé en 2005 avec une allégeance (proprement scandaleuse) des militaires à Faure justifie cette présence, c'est oublier que cette même armée, désavouée par la communauté internationale, s'est soumise au pouvoir civile quand il a fallu respecter tout de même la Constitution».

Cette phrase ne sonne-t-elle pas comme si c’était Faure Gnassingbé qui avait confisqué le pouvoir à la mort de son père et que l’armée n’y a aurait fait qu’ajouter son soutien. Or, on a vu à la télévision nationale, 4 généraux de l’armée confier le pouvoir au fils du Général Eyadema qui ne s’en séparera jamais. De 1963 à 2005, l’armée a toujours retiré le pouvoir de force pour le confier aux personnes à son gout, de Nicolas Nicolas Grunitzky, Antoine Meatchi à Faure Gnassingbé après le général Gnassingbé Eyadéma. Ça, Gerry Taama ne le dit pas, même s’il n’arrête pas de s’inspirer du passé dans sa tribune.

De même, n’est-ce pas injuste de déclarer qu’en 2005 l’armée avait fini par se conformer à la Constitution suite au durcissement du ton de la communauté internationale? Abass Bonfoh était-il constitutionnellement habileté à assurer la transition en 2005 ? Gerry est mieux placé pour le savoir. Si les frontières fermées ont pu trouver une faille pour laisser entrer un certain Charles Debbasch, ce n’est pas au président de l’Assemblée nationale à cette époque qu’on pouvait refuser cette faveur.

C’est déjà louche quand cet ancien officier des FAT surfe sur le loyalisme de la garde rapprochée dans les années Koffigoh pour déclarer que toute l’armée togolaise est républicaine.

Que l’armée prenne place ou non au dialogue relève peut-être d’un autre débat certes. Mais la question du caractère «républicain» et «apolitique» des FAT ne reste-t-elle pas à prouver?


«Voici plusieurs années que nous plaidons pour l'existence de tribunaux militaires (la loi a été votée), sans obtenir aucun échos chez nos camarades parlementaires, pour connaitre des infractions commises par les forces de défense, surtout à l'endroit des populations civiles», écrit Gerry Taama. Question: Qui se charge de promulguer et mettre en application une loi déjà votée à l’Assemblée nationale en avril 2016 ?
Que peut une Assemblée nationale qui n’arrive même pas à obtenir des explications sur l’augmentation du budget de la Défense pour le compte de la Loi de Finances 2018 ?

Difficile donc de comprendre la ligne politico-éditoriale du NET qui se proclame «centriste et fier de l’être». Peut-on nécessairement trouver une position «centriste» en toute situation? la question pend.

A. Lemou







Autres titres
Togo Pascal Bodjona : une rentrée politique ? 
Togo Jean Pierre Fabre: 'L’histoire politique récente de ce pays est celle de dialogues avortés' 

Togo Dialogue "Lomé 2018": Trouver un accord "exécutable" 
Togo Les principes directeurs du dialogue politique 

Togo AUDIO/ 2e partie Emission "Paroles du Togolais" dialogue inter togolais 2018 sur icilome 2 eme partie 
Togo AUDIO/ "Paroles du Togolais" Dialogue inter togolais 2018 sur icilome 

Togo Video/ Eric DUPUY:"La question des mesures d'apaisement sera réglée demain à la première heure" 
Togo vidéo/Daniel Oseï: "le reglèment intérieur fournit un éclairage sur les différents aspects du dialogue" 

Togo Document portant règlement intérieur du dialogue "Lomé 2018" 
Togo Dialogue: Une dizaine de jours pour trouver une issue à la crise politique 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle





 42   tedlesaint1
Mercredi, 14 Février 2018
Réponse à 38-Apelete
  Mon cher ami, les injures, invectives n'ont pas leur place sur cette plateforme. Vous trouvez que l'armée togolaise n'est pas républicaine et qu'elle sert de béquille au régime en place. Quelle a été l'attitude de l'opposition togolaise depuis l'avènement de l'ère démocratique ? on dirait que vous êtes amnésique, alors on va vous rafraichir la mémoire, le leader historique de l'opposition togolaise qu'est-ce qu'il n'a pas dit sur cette armée ? Allant jusqu'à dire que dès sa prise de pouvoir, il enverra le gros de l'armée dans les champs. Ce n'est pas seulement au Togo que les officiers supérieurs occupent des postes administratives. Il faut comprendre une chose l'armée ne fait pas la politique, l'armée défend l'intégrité du territoire nationale et les institutions de la république car l'armée est sous l'autorité du pouvoir civil. L'armée togolaise avait participé à la conférence nationale souveraine, si vous aviez souvenance, qu'est-ce qu'elle a dite durant ces assises jusqu'à ce qu'elle claque la porte ? La grande muette n'a rien à dire et c'est cela être apolitique. Mais les forces de l'ordre et de sécurité dans un pays maintiennent l'ordre et la discipline. Un bon citoyen ne devrait jamais s'en prendre à un élément des forces de l'ordre et de sécurité.

 41   Diaz Tokoin
Mercredi, 14 Février 2018
Réponse à 7-GNAROU
  Grand merci Achaolawson de confirmer à tous haut, fort et tout en gras que cette armée de merde n'est ni républicaine encore moins apolitique et que son admission à la table du dialogue sera unitile...

Moi j'ai toute une autre lecture de la chose, que tu rappelles les dérapages continues depuis des années en toute impunité de cette armée clanique, c'est que cette armée se croit tout permis et l'impunité les renforce dans leur bêtise, la détermination à martiriser,terroriser et à tuer leur propre peuple en toute impunité...

Qui doit mettre fin à cette échappée où une antité se sent tout fort et tout permis??? on est tous d'accord qu'on vit dans une dictature avec la caution de l'armée clanique politique et non républicaine.

Les révisionistes se font l'écho de cette armée clanique non républicaine et politique...

La méfiance de l'opposition vis à vis de cette armée est justifier...au lendemain d'une alternance reussi, le problème de la professionalisation, son statut apolitique et son caractère républicaine se poseront forcement pour une démocratie reussi et la noblesse de toutes les institutions de la nation.

Dans une démocratie, l'armée doit être une institution, une référence et au delà du garant de la démocratie, un gage d'un état propère...

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 40   PARTISAN
Mercredi, 14 Février 2018
  Vous voulez humilier notre président.vous croyez qu'on va se laisser faire ? Des opposants tarés comme sa.

Il n'y a qu'une minorité qui veut destabiliser le pays.Faure est soutenu par la majorité du peuple Togolais.

Faure sera président jusqu'en 2030 car le vrai peuple le veut.




LES PLUS COMMENTES

Togo - Video/ Eric DUPUY:"La question des mesures d'apaisement sera réglée demain à la première heure" 24

Togo - vidéo/Daniel Oseï: "le reglèment intérieur fournit un éclairage sur les différents aspects du dialogue" 28

Togo - Document portant règlement intérieur du dialogue "Lomé 2018" 98

Togo - Daniel Oseï: "Ce qui nous impressionne, c'est la bonne volonté des deux parties" 40

Togo - Jacob Zuma démissionne pour sauver des vies humaines sur lesquelles on roule pour conquérir et garder le pouvoir ailleurs 52

Togo - Vidéo/L'Ambassadeur Daniel Osseï répond aux questions des journalistes 38

Togo - Dialogue"Lomé 2018":Les deux parties s’accordent sur les objectifs principaux 27

Togo - Dialogue: la jeunesse UNIR appelée à jouer son rôle avant-gardiste 22

Togo - Droits de l’Homme : Le président du REJADD sous pression 26

Togo - Dialogue "Lomé 2018" : La journée du 15 Février en images 29




Togo Afrique Monde
HOME Revue de presse

Politique Sport

Societe Economie

Opinion Chronique sante

Interviews Conseils des ministres

Togo Afrique

Monde Faits divers