PRESSE- Presse togolaise

iciLome

Togo Revue de pesse du 14 février 2018

Commenter | Lu : 3115 fois

Transition pacifique

Les travaux du 27ième dialogue s’ouvrent demain dans un grand hôtel de la place. Le Front citoyen Togo debout avertit les acteurs politiques.

«Meeting d’avant dialogue du Front Citoyen Togo Debout : La classe politique appelée à respecter la volonté du peuple », titre Liberté.

Le quotidien privé écrit que « Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a organisé hier en collaboration avec d’autres organisations de la société civile, un grand meeting de sensibilisation pour échanger avec les populations. Le but de la rencontre était d’insister sur la nécessité pour les Togolais de rester mobilisés et déterminés pour accompagner les participants au dialogue ».

La parution ajoute que le FCTD «a exigé que toutes les questions soient abordées sans tabou et que le dialogue débouche sur une transition. «Aucun compromis sur le dos du peuple », a insisté Togo Debout. Un autre meeting aura lieu samedi prochain devant le collège du Grand Plateau à Casablanca », rapporte le journal.

« Dialogue national : L’armée, le 3ième larron », met La Dépêche à la manchette.

Cet hebdomadaire revient sur les partisans et le non partisans des Forces armées togolaises aux discussions politiques qui commencent demain à Lomé. Et de souligner que « Quoi qu’il arrive, Faure ne doit pas se méprendre. Les brouhahas à l’intérieur et à l’extérieur du pays se concentrent sur sa personne. Celles et ceux qui luttent pour son maintien au pouvoir ne luttent que pour leurs intérêts, pour leur profit qu’ils tirent du statu quo ».

Et de conclure que « Faure a le choix entre les intérêts des 7 millions de Togolais et la minorité qui le conduit dans l’abîme pour leurs ventres. Aussi, nous l’invitons à calmer les faucons et à mettre fin aux rivalités dans son entourage ».

Sur le même dialogue, Le Triangle des Enjeux, lui, s’intéresse à la participation ou non du président du Parti national panafricain.
En effet, selon de ce papier, «des proches de Atchadam nous avouent qu’il sera difficile pour leur patron d’être présent dès le 15 février autour de la table si rien de concret et de sérieux ne pointe en matière de sécurité ».

Et d’ajouter : «La médiation ghanéenne a l’impérieux devoir d’assurer au leader du PNP à travers les forces spéciales de son pays au besoin, la sécurité de celui qui est le plus menacé des leaders de l’opposition. Il en va de l’apaisement tant recherché ».

A.H.





Autres titres
Togo L’essentiel de ce jeudi 21 février 2019 sur iciLome.com
Togo L’essentiel de ce mercredi 20 février 2019 sur iciLome.com

Togo Revue de presse du mercredi 20 février 2019
Togo L’essentiel de ce mardi 19 février 2019 sur iciLome.com

Togo L’essentiel de ce lundi 18 février 2019 sur iciLome.com
Togo Revue de presse du lundi 18 février 2019






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019