Tchad

Descentes musclées des policiers dans les rues et carrefours

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 1036 fois

Les propriétaires des véhicules à vitre fumée, sans plaques ou avec une seule plaque et autres ne sont pas les bienvenues au Tchad.

Ces derniers temps, police nationale fait des décentes musclées dans les rues et carrefours de la capitale, N’Djamena, pour procéder à l’arrestation des engins en manque d’une pièce quelconque.

Une fois les véhicules saisis, ils sont convoyés à la commission située dans un terrain vide à Paris-Congo dans le 6e arrondissement de la ville de N’Djamena. Là-bas, les procédures de retrait sont conditionnées au paiement contre un reçu intitulé amende forfaitaire (AF). Toute personne venue récupérer son véhicule doit payer 50.000 FCFA.

Dans la ville de N’Djamena, on y voit par moment des policiers en charge de réguler la circulation, arrêtés des motocyclistes pour le contrôle des pièces. L’absence de ce sésame conduit à l’arrestation de l’engin. Le propriétaire doit payer des sommes de 500 à 2500 FCFA pour récupérer leurs engins avant de poursuivre le reste du chemin

Conséquence, des rancunes naissent de ces opérations de verbalisation. Plusieurs policiers profitent de cette situation pour se renflouer les poches.





Autres titres
Tchad Boko Haram essuie de lourdes pertes dans deux duels avec l’armée
Tchad Alerte: enlèvement d’un ressortissant français

Tchad Enlèvement: l'otage français localisé au Soudan
Tchad Trois pays coopèrent pour retrouver l’otage français

Tchad Attaque de convoi: 4 officiers radiés de l’armée tchadienne
Tchad Lutte Contre l'Extrémisme: les Femmes Parlementaires de l'Espace G5 SAHEL s’enga






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019