Politique
Cameroun

Un bras de fer entre le SDF et le pouvoir?

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 1656 fois

Entre le pouvoir et le Social democratic front (Sdf), principal parti de l’opposition, les relations sont loin d’être au beau fixe.

Le SDF, à travers le député Jean Michel Nintcheu qui projette une grande manifestation dans le cadre du fédéralisme le 04 mars prochain, n’a pas été autorisé. C’est le sous-préfet de Douala 5e qui a interdit la manifestation.

Au Cameroun, des analystes proches du parti au pouvoir pensent que, si la manifestation est interdite, c’est à cause de son caractère de fédéralisme voulu. Or, le gouvernement camerounais s’oppose à toute idée de fédéralisme dans son pays. Aussi, évoque-t-on les risques de trouble à l’ordre public lors de cette manifestation.

Au niveau du parti de l’opposition, cette interdiction sonne comme un recul en matière de liberté publique au Cameroun. Et donc, à l’interdiction, les organisateurs de la manifestation ne comptent pas fléchir.
Le parti de John Fru Ndi a ensuite réaffirmé sa volonté et sa détermination à défier samedi prochain, l’autorité administrative.
En tout, il y a de l'électricité en l'air en attendant la tenue de la manifestation.

Tiendra ou tiendra pas, le 04 mars nous édifiera.





Autres titres
Cameroun Maurice Kamto dénonce des règlements de comptes politiques
Cameroun 6 novembre 1982 – 6 novembre 2018 Paul Biya célèbre l’anniversaire de prise de p

Cameroun Le chef de l’ONU appelle les électeurs à se rendre aux urnes pour le scrutin pré
Cameroun Paul Biya candidat à sa propre succession à la présidentielle 2018

Cameroun Présidentielle 2018: les Camerounais aux urnes le 7 octobre prochain
Cameroun Les anti-Biya s'organisent pour l'alternance dans le pays






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019