Politique

iciLome

Togo Pas de marche de la Coalition des 14 demain samedi

12 Commentaires | Lu : 2346 fois

La Coalition des 14 partis de l'opposition veut des manifestations à caractère national. Mais évoquant une absence d'informations légales, le ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi a interdit les manifestations à l'intérieur du pays. Pour palier à cela, les responsables de la Coalition ont tout simplement reporté la marche. Voici le communiqué.

DECLARATION N°006

Par courrier daté du 09 janvier 2019, le ministre de l'Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales a notifié à la Coalition des Partis Politiques de l'Opposition Togolaise l'interdiction à l'intérieur du pays des manifestations programmées par la Coalition le samedi 12 janvier 2019.

La Coalition dénonce avec fermeté le caractère illégal de cette interdiction.

En effet, l'interdiction d'une manifestation ne peut intervenir qu'en dernier recours face à une menace exceptionnelle et seulement après concertation préalable avec les organisateurs.

Non seulement, cette concertation préalable n'a pas eu lieu mais surtout les motifs évoqués par le ministre relèvent d'un abus de pouvoir et d’une violation du droit de manifester.

La Coalition tient à organiser une manifestation à caractère national. En conséquence elle reporte sa manifestation prévue pour le samedi 12 janvier 2019 à Lomé et dans les villes de l'intérieur du pays, au samedi 26 janvier 2019.

Convaincue que par leur persévérance, les Togolaises et les Togolais peuvent libérer leur pays des griffes de la dictature, la Coalition exhorte les populations à demeurer mobilisées et déterminées pour résister à l'arbitraire.

La lutte populaire est invincible.

Fait à Lomé, le 10 janvier 2019

Pour la Coalition des partis de l’opposition togolaise

Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson







Autres titres
Togo Faure Gnassingbé, la mauvaise conscience sans détour !
Togo On cherche éclaireurs !

Togo Le MMLK appelle à des manifestations de protestation devant les Consulats et Amb
Togo Tout change à l’exception de Faure

Togo Un détenu politique dans un état critique à la prison civile de Lomé
Togo Simulacre de démocratie au Togo : Assemblée nationale, otage des pantins





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 12   KOZAX
Samedi, 12 Janvier 2019
  La C14 continue de faire semblant. On aurait pu penser que les gamelles qu'elle a collectionnées pendant plus d'un an auraient pu servir de leçon à cette coalition, mais que nenni.
Comme je l'avais déjà écrit ailleurs, les marches sont devenues un fonds de commerce pour la C14. Cette coalition recourt périodiquement aux marches pour faire semblant qu'elle lutte contre le régime. En réalité, ce n'est que du faire semblant. Dès l'annonce des manifestations pour le 12 janvier, j'ai prévu le dénouement qu'on vient de connaître aujourd'hui. La raison est simple: la C14 a brillé par son amateurisme avant, pendant et après le dialogue. Malgré la longévité politique de plusieurs leaders de cette coalition, leur inexpérience est déconcertante. Ils sont incapables d'anticiper les évènements et n'ont par conséquent aucun plan B. Une fois qu'ils ont brûlé leurs cartes, ils retournent à la case départ et redémarrent avec les mêmes tactiques qui n'ont pourtant donné aucun résultat positif.

Était-il sérieux de leur part de penser que le gouvernement répondra positivement à leur requête? Quand ils étaient les interlocuteurs du gouvernement, ce dernier ne les a pas autorisés à organiser des manifestations sur toute l'étendue du territoire national. Pourquoi pensent-ils que le gouvernement leur accordera plus d'attention aujourd'hui quand le gouvernement s'est façonné de nouveaux interlocuteurs? Seuls les Togolais qui ne savent pas ou refusent de suivre de près et d'analyser les déclarations et les actions des leaders de la C14 peuvent encore accorder quelque crédit à ces personnes. Les réflexions de Fulbert Attisso n'ont pas dû convaincre les autres leaders de la C14 qu'il fallait faire un état des lieux de leur défaite.

Messieurs et Dames de la C14 : Vous avez abandonné le terrain de la lutte pour les délices éphémères du dialogue, et vous en récoltez les conséquences désastreuses aujourd'hui. Dans cette mascarade de lutte politique, c'est malheureusement le peuple qui paie les pots cassés.


 11   Marclove
Vendredi, 11 Janvier 2019
Réponse à 4-GNAROU
  Hey, vieux dernier de ta classe il y a 60ans grand-pere ignare !
où est-ce que tu as vu ou lu que qui respectes ?, ton intelligence ( encore faut-il s'assurer que tu en possèdes une miette ) est tellement basique que tu ne peux voir un autre verbe plus fin et plus pertinent à la place du ... verbe respecter ; tu représentes vraiment la médiocrité , tu as été à l'école primaire où ? ça a certainement été insupportable pour tes camarades de classe et les instituteurs; c'est pourquoi tu as été .... chassééééé , hahaha , et te voilà en cyber-animateur groupe choc arèto hihihihi

 10   Gamessou
Vendredi, 11 Janvier 2019
  La France doit a L'Afrique.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019