Politique
Togo

L’Eglise Catholique sera désormais plus impliquée dans la crise politique

iciLome

Commenter | Lu : 5899 fois

« A circonstances exceptionnelles, réponses exceptionnelles », ont lancé les Evêques du Togo dans un message au cours de l’Assemblée générale de la Fraternité des prêtres tenue du 7 au 11 janvier 2019 à Kpalimé, ville située à 120 Km au Nord-ouest de Lomé. « Quels prêtres pour notre pays et le peuple de Dieu dans la crise sociopolitique que nous vivons ? » était le thème retenu pour cette rencontre.

Visiblement, les responsables de l’Eglise Catholique ont décidé de ne plus se taire devant les abus et les dérives du régime de Faure Gnassingbé contre le peuple togolais, peuple de Dieu. La Conférence des Evêques demande aux prêtres de dire la vérité à leurs fidèles sur la situation sociopolitique dans le pays.

« Les événements que nous vivons dans notre pays au plan politique et social, ne sauraient nous laisser indifférents. Les violences contre les personnes, les blessés, les détenus et les morts qui ont émaillé la période du dialogue entre les acteurs politiques sont déplorables et inacceptables. Le peuple de Dieu attend de nous une parole d’espérance et de réconfort mais aussi une parole forte qui appelle le mal, le mal, et le bien, le bien. Le peuple de Dieu attend de ces prêtres la parole de vérité », indiquent les Evêques dans leur message.

Et d’être plus précis : « Nous devons parler à temps lorsqu’il nous paraît clair que la parole de Dieu est attendue comme une parole forte, d’espérance. Nous devons aussi parler à contretemps, c’est-à-dire pouvoir contester les actes qui nous semblent contraires à la dignité humaine. Parler devient alors un témoignage courageux ».

Il ne s’agit pas pour les prêtres, poursuivent les Evêques, de multiplier des messages audios ou vidéos sur la situation sociopolitique du Togo sur les réseaux sociaux, notamment WhatsApp, mais de parler au peuple dans les églises en s’appuyant sur la parole de Dieu.

« Nous devons nous adresser au peuple dans nos églises et toujours en prenant appui sur la parole de Dieu. Libres à ceux qui nous écoutent de partager s’ils le veulent », lit-on dans le message des Evêques.

Pour la Conférence des Evêques du Togo (CET), ceux qui pensent que les hommes de Dieu n’ont pas droit de se mêler de la politique doivent savoir que « l’église émane du peuple, elle est solidairement ancrée dans le peuple et vit intimement ses joies et ses peines ».



I.K






Autres titres
Togo Sélom Klassou, en campagne déguisée dans Agoè
Togo Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identit

Togo Revers de la médaille/« Armes de guerre » du président : Comprendre la supercher
Togo Locales 2019 : Me Apévon regrette que l'opposition y participe en rang dispersé

Togo Locales/FOSE 2019 : 8000 corps habillés pour sécuriser le processus
Togo Locales 2019 : Me Dodji Apévon dénonce le « cafouillage » qui entoure le process






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019