Société
Togo

Les observations de la CDPA sur l’installation du feu tricolore à Atakpamé

iciLome

Commenter | Lu : 4327 fois

Samedi dernier, un député de la majorité au pouvoir (UNIR) a fait don d’un feu tricolore sur l’un des axes dans la ville d’Atakpamé. Ce qui fait faire des observations à la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Lisez le communiqué !

Communiqué de la CDPA

La Cdpa observe l’implantation de deux feux tricolores, alimentés par énergie solaire, à deux carrefours de la ville d’Atakpamé. Elle prend acte de ce qu’ils sont offerts par un citoyen siégeant à l’Assemblée nationale, qui pose cet acte sans doute dans un but électoraliste.

La Cdpa rappelle qu’en principe, l’implantation d’un tel équipement urbain est du ressort de la commune et sur recommandations d’études techniques, après un comptage du trafic routier et éventuellement un plan de circulation. En effet, un feu tricolore c’est bien, mais il est réellement utile s’il est bien entretenu et surtout s’il est implanter au bon endroit pour réguler la circulation au lieu d’engendrer des embouteillages. Rappelons-nous à cet effet, du cas de Tsévié, où les feux tricolores furent offerts à la ville par un ancien Premier ministre ; mais faute d’entretien ils tombèrent en panne et ne furent réparés qu’à la veille du congrès du parti Unir dans cette commune. Faisons observer que depuis leur réparation, ils occasionnent des embouteillages monstres aux deux carrefours de la ville, obligeant tous les jours la gendarmerie et la police municipale à les suppléer.

La Cdpa espère que le généreux donateur des feux tricolores à Atakpamé compte doter chaque année le budget municipal d’un fonds d’entretien de feux tricolores et pour aussi payer de policiers municipaux qui seraient fatalement chargés de fluidifier la circulation au niveau du carrefour d’Agbonou, quand on sait que le donateur a oublié malheureusement de faire poser des signalisations routières verticales et horizontales pour empêcher les arrêts et stationnements ou réguler le trafic dans cette zone à forte activités commerciales.

La Cdpa espère par ailleurs, qu’il assumera la responsabilité de tous égarements qui surviendraient à cause de feux tricolores installés sans études et qui engendraient des frais aux contribuables de la commune.

Fait à Atakpamé le 12 mars 2019

Le Délégué Cdpa-Région des Plateaux

Ibrahim OTTOU





Autres titres
Togo Top 5 des pays où les Togolais ont plus envoyé de l’argent au pays en 2017
Togo Halte au braquage : La manifestation devant le ministère de la Sécurité maintenu

Togo Théâtre à l’Institut français : Kérim Bosso ou le gendarme maladroit
Togo Diaspora togolaise : 234  milliards de FCFA de fonds transférés au pays en 2017

Togo Métiers de l’industrie : Depuis 2015, le CFMI a formé 240 jeunes
Togo Mariage précoce, parlons-en !






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019