PRESSE- Presse togolaise
Togo

Revue de presse du vendredi 3 mai 2019

iciLome

Commenter | Lu : 874 fois

A la Une : la conférence de presse du reste de la Coalition des 14 partis de l’opposition sur le discours à la nation de Faure Gnassingbé, l’accord de partenariat pour la construction du soi-disant hôpital de référence dénommé Saint Pérégrin à Lomé, les discussions pour un règlement pacifique du contentieux maritime entre le Togo et Ghana.

Point de vue de la Coalition de l’opposition sur le discours à la nation de Faure Gnassingbé

« Discours à la nation, réformes, locales… La Coalition fustige la démagogie électoraliste de Faure Gnassingbé », écrit le quotidien Liberté.

« La Coalition de l’opposition a animé, hier, une conférence de presse pour se prononcer sur l’actualité sociopolitique et les enjeux de la démocratie au Togo. Les membres se sont livrés à une analyse judicieuse du discours prononcé par Faure Gnassingbé à la veille du 27 avril 2019. Pour la Coalition, le discours sur l’état de la nation n’était en réalité qu’un catalogue de belles intentions et de promesses démagogiques. Rappelant l’échec des précédents plans mis en œuvre par le régime, elle a estimé que « le folklore et les plans de corruption, d’enrichissements illicites et de détournements de fonds publics orchestrés autour du PND sont en train de révéler les supercheries que cache ce programme ». Par rapport aux réformes, la Coalition a souligné que la proposition de l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO respecte les aspirations des Togolais. Il était également question des élections locales annoncées par le régime. La Coalition a rappelé, entre autres, la nécessité d’une organisation inclusive et d’une refonte du fichier électoral. Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et ses collègues ont appelé les populations à assister massivement au meeting de Togo debout demain à Akassimé ». L’article complet à lire dans les colonnes du quotidien Liberté.

L’accord de partenariat signé la semaine dernière entre la CNSS et l’Hôpital américain de Paris, pour la réalisation du projet de construction de l’hôpital de référence à Lomé

« Hôpital Saint Pérégrin : Pauvres Togolais, la confirmation que ce n’est pas pour vous ! », affiche en sa Une l’hebdomadaire Le Canard Indépendant.

« Le 15 février 2019, le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé lançait en grande pompe, les travaux de construction d’un nouvel établissement de soins à Lomé. (…) Fin semaine dernière, une autre étape du projet a été franchie. La CNSS qui pilote financièrement le projet, et l’Hôpital américain de Paris ont, en effet, signé l’accord cadre qui scelle les grands axes de la réalisation contractuelle entre les deux institutions. (…) Bref, le Saint Pérégrin ne sera pas en fait qu’une sorte de succursale de l’Hôpital américain de Paris. Or, ce dernier est un établissement de soin réservé à des gens bien nantis financièrement. (…) », indique le journal.

Le 4è round de discussions entre le Togo et le Ghana au sujet du contentieux maritime lié à leurs frontières maritimes

« Les négociations pour la délimitation de la frontière maritime entre le Togo et le Ghana viennent de boucler leur quatrième round ce 30 avril 2019 à Lomé. Après juin 2018 à Accra, octobre 2018 à Lomé et décembre 2018 à Accra. Toujours sans avancée. (…) », relève le bihebdomadaire L’Union Pour la Patrie.

Enfin l'écart entre les quartiers abritant les autorités et ceux dans lesquels vivent les pauvres populations, ainsi que les difficultés auxquelles elles sont confrontées au moment de la saison des pluies

C'est le magazine SIKA'A, le journal de la bonne humeur qui s'est interrogé sur la question : « Port en eau profonde ou port dans l’eau profondes ? »

« La tradition est encore respectée cette année. Nous sommes au début de la saison pluvieuse. Pour ceux qui pratiquent la zone portuaire, c’est la croix et la bannière. (…) Lomé présente deux facettes, quand on voit bien les choses. Il y a des quartiers qui sont proprement entretenus, à cause des autorités qui y vivent. Par contre, il y en a qui sont complètement oubliés et les habitants sont obligés de se démerder, pataugeant souvent dans l’eau comme des batraciens. Ceux qui vivent là-bas sont soit pauvre comme vous et moi, soit en majorité des militants de l’opposition. Aucun effort n’est fait pour l’amélioration de leur situation. (…) », précise SIKA’A.

Edem A.





Autres titres
Togo Municipales : Le CONAPP a outillé les journalistes sur la couverture médiatique
Togo Revue de presse du lundi 17 juin 2019

Togo Des millions pour la presse internationale...la presse locale se meurt
Togo Revue de presse du vendredi 14 juin 2019

Togo Revue de presse du mardi 11 juin 2019
Togo T des médias : La 8ème édition a tenu toutes ses promesses






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019