PRESSE- Presse togolaise
Togo

Revue de presse du mercredi 15 mai 2019

iciLome

Commenter | Lu : 753 fois

A la Une : les révisions constitutionnelles, les élections locales.

Les réformes constitutionnelles et institutionnelles

« Sacralisation du Royaume TOGO et promotion de l’impunité… Réformettes au Parlement : Faure et ses députés porteront la responsabilité devant l’histoire », pointe l’hebdomadaire La Manchette.

« Au Togo, l’attente a été longue, très longue. De grands espoirs se nourrissent de multiples promesses du pouvoir togolais qui obligeait presque les populations à ne vivre que dans l’espérance. Au final, la montagne accouche d’une souris. Des réformes au rabais ont été proposées et adoptées par le régime en complicité avec ses députés nommés au grand dam des populations togolaises qui croyaient encore au miracle après Jésus-Christ. Des années de construction d’une vie de paix et de stabilité politique voulues par la majorité s’écroulent comme un château de cartes. Le Président Faure Gnassingbé, en dépit de ses multiples mandats, a encore du boulevard devant lui juste parce que des députés autoproclamés l’ont voulu. L’histoire n’est pas ingrate. (…) », souligne le journal.

Les élections locales du 30 juin prochain

« Politique : Le Sénat, le vrai enjeu des élections locales pour « nos vieux politiciens », affiche Fraternité en sa Une.

« (…) Par conséquent, par le jeu des accords dissimulés, une pratique courante au Togo, les vieux politiciens (barrons du pouvoir et opposants historiques) pourront s’offrir 12 ans de vie sénatoriale avec tous les avantages qui vont avec. (…) Quand on connait toutes les tracasseries qui entourent la levée d’immunité d’un élu de ce rang, c’est clair que ces vieux politiciens pourraient dormir tranquillement. (…) », souligne Fraternité.

Des locales dans de bonnes conditions ?

Le quotidien Liberté affiche son scepticisme : « (…) Désormais, les réflexions sont menées dans le sens d’un blocage des nombreux partisans de l’opposition sur les listes électorales. (…) Comme toujours, le RPT/UNIR, parti au pouvoir, entend s’appuyer sur une fibre sensible, l’argent, afin de minimiser les inscriptions dans les centres de recensement électoral. " Depuis quelques jours, la décision a été prise qu’il faut tout faire pour que les militants et sympathisants de l’opposition ne puissent pas s’inscrire massivement sur les listes électorales. Des réunions ont eu lieu dans ce sens à la Céni ", souligne une source proche de l’organe chargé des élections au Togo interrogée par le quotidien Liberté qui, également, relève que " selon des informations, les membres des Comités des Listes et Cartes (CLC) ont été conviés à des rencontres au cours desquelles des promesses leurs ont été faites, à conditions qu’ils soutiennent les idées obscures du régime ". (…) »

A la Une du journal également, cette affaire inouïe qui secoue le monde scolaire à Kpalimé.

« (…) Les élèves de la classe de Terminale de l’école « AGIR POUR TOUS », située au quartier Zomayi à Kpalimé sont privés de cours depuis quelques jours. C’est ainsi qu’a décidé le Directeur dudit établissement scolaire. Cette décision regrettable fait suite au (simple) refus des élèves de la classe de Terminale de participer au défilé lors de la commémoration de la fête de l’indépendance le 27 avril 2019. (…) »

Edem A.





Autres titres
Togo Revue de presse du mercredi 22 mai 2019
Togo Recensement : Des journalistes relèvent des actes prémédités par le régime pour

Togo Revue de presse du lundi 20 mai 2019
Togo UPF-Togo : Loic Lawson, nouveau président

Togo Revue de presse du vendredi 17 mai 2019
Togo Revue de presse du lundi 13 mai 2019





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019