Société
Maroc

Politique, économie, santé et justice au menu des quotidiens marocains

Apanews

Commenter | Lu : 609 fois

Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment le bilan de la mi-mandat du gouvernement, l’extraction illégale du sable, la baisse des prix de certains médicaments, l’acquisition par les Marocains de biens en Espagne et l’installation de caméras dans les tribunaux.

+Libération+ rapporte que le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a présenté lundi le bilan d’étape de l’action gouvernementale devant les deux Chambres du Parlement.

« Nous sommes devant un bilan marqué par beaucoup de réalisations, de réformes et de nombreux indicateurs positifs, bien que la conjoncture soit marquée par de fortes revendications sociales et de grandes attentes des citoyens », a-t-il précisé.

Selon lui, le Maroc a accumulé depuis plus de deux ans d’action gouvernementale plusieurs acquis sur différents points, dans la mesure où le gouvernement a mené à bien des réformes et réalisations prometteuses, citant l’accord social tripartite, signé le 25 avril dernier, en tant qu’étape importante dans le processus d’amélioration des conditions sociales des citoyens.

+L’Opinion+, qui s’intéresse au trafic de sable, relève que malgré son arsenal juridique en la matière, décliné par la loi n°27-13 relative aux carrières datant de 2015, le Maroc est épinglé par le tout dernier rapport du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Noir sur blanc, ce programme classe le Maroc parmi les pays qui souffrent le plus de l’extraction illégale et de la contrebande du sable et révèle, à cet effet, que la moitié du sable utilisée, soit 10 millions de mètres cubes par an, est issue d’extraction illégale dans les zones côtières notamment celle reliant Safi à Essaouira, met en garde le journal.

Dans son rapport, l’ONU Environnement souligne aussi que le sable extrait des plages marocaines est majoritairement utilisé dans la construction d’hôtels, de routes et d’autres infrastructures liées au tourisme. Laquelle utilisation contribue à la destruction de la principale attraction naturelle des visiteurs à savoir les plages, fait-il remarquer

+Al Ahdath Al Maghribia+ fait savoir que le ministère de la Santé a annoncé la baisse des prix de 214 médicaments vendus au Maroc. Cette décision entre dans le cadre de l’activation de la politique pharmaceutique nationale visant la réduction des prix des médicaments et la facilitation de l’accès des citoyens aux médicaments et aux produits d’hygiène.

Selon la publication, cette baisse concerne les médicaments utilisés pour traiter des maladies telles que l’asthme, la gastroentérologie, les maladies contagieuses, ainsi que des médicaments utilisés pour réduire le taux de cholestérol, des antibiotiques et des médicaments qui soignent certains types de cancer. Certains médicaments enregistreront une baisse de prix dépassant les 300 dirhams.

+Akhbar Al Yaoum + relève que les Marocains qui souhaitent bénéficier de la carte de résidence en Espagne, achètent de plus en plus de biens immobiliers dans ce pays, ce qui a alerté l’Office des Changes.

Selon un rapport de l’Office de l’enregistrement de la propriété en Espagne, les Marocains sont de plus en plus nombreux à acquérir des biens immobiliers dans ce pays. Concernant les transactions effectuées durant le deuxième semestre de l’année 2018, les Marocains occupent la 1 ère place parmi les ressortissants de pays non européens avec une part de 6,8%, suivis par les Chinois (4,6%) et les Russes (3%), informe la publication.

+Al Massae+ rapporte que le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, a décidé de renforcer la présence des forces de l’ordre, en uniforme et en civil, chargées de détecter tout mouvement suspect dans les tribunaux.

Il sera procédé, en parallèle, ajoute le quotidien, à l’installation des caméras numériques dans l’environnement des tribunaux et des différentes portes d’accès, ainsi que des halls et couloirs, pour surveiller tout comportement douteux.

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre a reconnu qu’il fallait se mobiliser contre les intermédiaires et les escrocs qui rôdent dans les tribunaux. Ces enceintes, poursuit le ministre, connaissent une grande affluence de gens de mauvaise foi. Ces individus profitent de la crédulité des justiciables ou de leur état psychologique et social pour les escroquer en leur promettant de régler leurs problèmes moyennant une somme d’argent.





Autres titres
Maroc Jeunesse, politique et sport au menu des quotidiens marocains
Maroc Social, sécurité et économie au menu des quotidiens marocains

Maroc Economie, politique et tourisme au menu des quotidiens marocains
Maroc Economie, sécurité et migration au menu des quotidiens marocains

Maroc Economie, social et sport au menu des quotidiens marocains
Maroc Social, enseignement et sécurité routière au menu des quotidiens marocains






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019