Politique
Togo

Incident de Sokodé : François Boko invite les populations à la « tolérance et à l’acceptation de l’autre »

iciLome

21 Commentaires | Lu : 5156 fois

Alors qu’ils étaient à Sokodé, une ville située à 338 km au Nord de Lomé la capitale du Togo, dans le cadre de la campagne électorale pour les élections locales du 30 juin prochain, Jean-Pierre Fabre et sa suite ont été hués et chassés ce 21 juin 2019, par les populations de cette ville considérée comme acquise à la cause du PNP.

Depuis son exil en France, l'ancien ministre de l’Intérieure (2002-2005), François Akila-Esso Boko, condamne cet incident et appelle les populations à ne pas prêter le flanc au régime en place.

« Populations de Sokodé, quels que soient vos ressentiments, je vous convie à la tolérance et à l’acceptation de l’autre », a-t-il appelé à travers un tweet.

Et de préciser : « Je condamne l’incident qui pourrait prêter le flanc au régime cinquantenaire pour instrumentaliser nos légitimes divergences. Gardons confiance en l’avenir Togo ».

Rappelons qu’en mars dernier, le natif de Tchitchao avait tenté de rentrer au pays. Un retour qu’il n’a pas pu effectuer, Air France, la compagnie qui devrait le ramener lui ayant refusé l’embarquement. Une situation que l’opposant au régime RPT-UNIR attribut au pouvoir de Lomé.

Edem A.





Autres titres
Togo Oulimata Sarr souhaite « une masse critique de femmes députés »
Togo La décentralisation à la peau dure au Togo

Togo Les Togolais se prononcent sur l'annulation des votes dans les communes de Wawa
Togo Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes

Togo Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs
Togo « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et i





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 21   TORD
Lundi, 24 Juin 2019
Réponse à 20-Clement GAVI
  Vous avez effacé mon message parce que la vérité blesse et tant que vous ne transcenderez pas vos instincts tribaux vous échouerez dans votre aventure car Dieu n'accompagne pas la vengeance ni la jalousie. François Aklesso Boko a tord comme l'a dit deux fois votre Clément GAVI, oui il a tord de vous suivre

 20   Clement GAVI
Lundi, 24 Juin 2019
  Incident de Sokodé : François Boko invite les populations à la « tolérance et à l'acceptation de l'autre »

Les hommes ne peuvent vivre dans une atmosphère sans en être revêtu. La dictature est la matérialité de l'intolérance et du rejet de l'autre. C'est donc ce régime tyrannique, ce terrorisme institutionnel qu'il faut inviter à la tolérance et à l'acceptation de l'autre. C'est bien ce régime qui a refusé le retour au Togo de François Boko il y a quelques jours, menaçant Air France d'interdiction d'atterrissage au cas où François Boko était parmi les passagers. C'est cette culture de déploiement de soi sans limite qui est exhibée à Sokodé, cela n'a rien à voir avec les populations au Togo. Seul le régime terroriste a intérêt à ce qu'il y ait ces scènes pour justifier des soutiens extérieurs en prétendant un risque de différends ethniques en cas de changement, c'est à dire, d'alternance politique au Togo.

François Boko a vraiment tort d'inviter les populations à la tolérance et à l'acceptation de l'autre, car en disant cela il suggère qu'il y a chez les populations au Togo, une tendance à l'intolérance et au rejet de l'autre. C'est exactement l'argument fallacieux que véhiculent cette sanglante dictature et ses soutiens tout aussi sanglants.

Il y a quelques années le centre communautaire de Tokoin, non loin de Tokoin Trésor en face de la maison de la famille Bodjona à Lomé se tenaient des réunions où le régime racontait des mensonges à certaines populations pour les entraîner dans une logique de soutient au régime. Les populations au Togo ne sont pas le problème, le problème c'est le régime. La population de Sokodé est souvent associée aux Kotokoli. A Lomé, ce sont des gens très tolérants, très accueillants qui, lors de la fête de Tabaski qui marque la fin du jeûne, préparent des repas et distribuent aux familles qui sont autour d'eux. Les populations au Togo ne sont pas intolérantes, l'intolérance, la division, etc sont les principes qui sont à la racine du régime tyrannique qui terrorise les populations au Togo. C'est cela qu'il faut dénoncer.

 19   Clement GAVI
Lundi, 24 Juin 2019
 
« Populations de Sokodé, quels que soient vos ressentiments, je vous convie à la tolérance et à l'acceptation de l'autre », a-t-il appelé à travers un tweet.

C'est une induction fausse de considerer que la population de Sokode est responsable de l'incident survenu a Sokode pour dire 'population de Sokode quelques soient vos ressentiments.'Il faut distinguer une poignee de manipuler a Sokode de la population de Sokode. Boko Francois ne peut pas ignorer le caractere manipulaeur du regime qui a Interet a ce qu' on dise qu'il y a des problemes ethniques au Togo. La dictature et ses soutiens vehiculent ce mensonge de differends ethniques pour justifier le soutien a ce regime qui terrorise le peuple Togolais. Alors Boko a tort d'avoir associe la population de Sokode a cet incident en parlant de ressentiments. Ce n'est pas la population de Sokode qui s'est manifestee, mais un groupe de personnes. Cette distinction est important. Boko Francois a tort.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019