Société
Inter

Journée mondiale de la population: le message d’António Guterres

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 738 fois

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 est le plan d’action dont le monde s’est doté pour bâtir un avenir meilleur pour toutes et tous sur une planète saine. En cette Journée mondiale de la population, nous ne pouvons nier que cette mission est étroitement liée aux tendances démographiques, parmi lesquelles la croissance démographique, le vieillissement de la population, les migrations et l’urbanisation.

Si la population mondiale, dans l’ensemble, continue d’augmenter, cette croissance est inégale. Dans nombre des pays les moins avancés, le développement durable est menacé par la rapidité de la croissance démographique et la vulnérabilité face aux changements climatiques. Dans d’autres pays, la difficulté tient au vieillissement de la population, notamment à la nécessité de permettre à chacun de vieillir en restant actif et en bonne santé et de bénéficier d’une protection sociale suffisante. Alors que le monde continue de s’urbaniser (68 % de la population mondiale devrait vivre en milieu urbain d’ici 2050), le développement durable et les changements climatiques seront de plus en plus tributaires d’une croissance urbaine maîtrisée.

Nous devons non seulement maîtriser ces tendances démographiques, mais également tenir compte de la relation entre population, développement et bien-être individuel. Il y a 25 ans, lors de la Conférence internationale sur la population et le développement tenue au Caire, les dirigeants du monde ont pour la première fois énoncé les liens qui existaient entre population, développement et droits de l’homme, y compris les droits en matière de procréation. Ils ont également convenu que la promotion de l’égalité des sexes était à la fois un impératif moral et une des voies les plus fiables vers le développement durable et l’amélioration du bien-être de tous.
La Journée mondiale de la population de cette année est l’occasion d’appeler l’attention de la communauté internationale sur les objectifs de la Conférence du Caire qui doivent encore être atteints.

Malgré les progrès accomplis dans le sens d’une réduction de la mortalité maternelle et des grossesses non désirées, de nombreux problèmes subsistent. Partout dans le monde, nous constatons un recul des droits des femmes, notamment en ce qui concerne les services de santé essentiels. Les problèmes liés à la grossesse demeurent la principale cause de décès chez les filles de 15 à 19 ans. La violence fondée sur le genre, qui tire son origine de l’inégalité, continue de faire des ravages.

En novembre, un sommet marquant le 25e anniversaire de la Conférence du Caire se tiendra à Nairobi. J’invite les États Membres à y participer au plus haut niveau et à y prendre des engagements politiques et financiers fermes en vue de la réalisation du programme d’action de la Conférence.

Concrétiser la vision de l’avenir esquissée lors de la Conférence internationale sur la population et le développement ouvrira des perspectives à celles et ceux qui ont été laissés de côté et contribuera à ouvrir la voie à un développement durable, équitable et partagé par tous.

L'AUTEUR
ONU




Autres titres
Inter Plus de 63.000 migrants ont reçu une aide au retour volontaire de l’OIM en 2018
Inter L'ONU et le monde célèbrent Nelson Mandela « défenseur mondial de la dignité et

Inter Les agences humanitaires de l’ONU appellent à éliminer la malnutrition des enfan
Inter Nadia Nadim nommée Championne de l'UNESCO pour l'éducation des filles et des fem

Inter L’Indice FAO des prix des produits alimentaires reste stable en juin
Inter Seuls 10% des travailleurs gagnent près de la moitié des rémunérations mondiales





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019