Société
Côte D'Ivoire

Gouvernance et justice occupent la Une des journaux ivoiriens

Apanews

Commenter | Lu : 139 fois

Le compte rendu du Conseil des ministres, la crise de gouvernance au Bureau ivoirien du droit d’auteur ainsi que la suite du processus d’acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) font la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, jeudi, sur l’ensemble du territoire national.

Rendant compte des décisions du Conseil des ministres, Fraternité Matin informe que le gouvernement « met de l’ordre dans les jeux du hasard » et annonce « l’intégration des travailleurs indépendants et du secteur informel » dans le système de prévoyance sociale.

Le confrère résume, également, que l’Etat prend en compte les trois mois du délai de carence des fonctionnaires de la Couverture maladie universelle (CMU).

Ce qui fait dire à Le Rassemblement que ces deux régimes de couverture sociale vont « améliorer les conditions de vie des Ivoiriens ». De son côté, Le Jour Plus fait remarquer que pour les jeux de hasard comme le « Loto ghanéen », les machines à sous et Bitcoins, « plus de 42 milliards de FCFA échappent au contrôle de l’Etat».

Le journal explique, également, « comment le gouvernement compte sévir » contre ce marché noir. Pour Le Mandat, « l’Etat frappe fort » contre le Loto ghanéen et les jeux de hasard.

La presse ivoirienne s’intéresse, aussi, à la crise en cours au BURIDA, où rapporte Fraternité Matin, Séry Sylvain (Président du Conseil d'administration) et Irène Vieira (Directrice générale) ont été suspendus, ajoutant que les comptes de la maison des artistes sont mis sous scellés.

Le Jour Plus parle, pour sa part, de « malversations financières » au BURIDA avec la suspension par le ministre Maurice Bandama du PCA et de la DG de cette institution. L’Expression ouvre quant à lui ses colonnes aux artistes pour recueillir les réactions à chaud sur ce sujet.

La suite de l’affaire de l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé n’est pas en reste dans les tabloïds ivoiriens.

A ce sujet, Le Patriote affirme que la procureure de la CPI, Fatou Bom Bensouda « veut riposter » en décembre, après le dépôt des motivations écrites sur l’acquittement de Gbagbo.

Dans sa décision motivée de mardi dernier, le juge-président dévoile le complot contre Gbagbo en démontrant que l’ancien président ivoirien a été plutôt « attaqué par les rebelles, l’armée française et l’ONUCI (Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire) », rappelle et riposte Le Quotidien d’Abidjan.

D’où cette interrogation de Soir Info sur « ce qui va se passer pour Bensouda après les grandes révélations » du rapport de mise en liberté du juge Tarfusser. Après la décision écrite des juges, une spécialiste de la CPI enfonce Bensouda, affiche pour sa part Notre Voie, là où sur le même sujet L’Inter fait observer que « ça bouge fort » en ce moment à la CPI, après un soutien « important» pour Mme Bensouda.





Autres titres
Côte D'Ivoire DJ Arafat sera inhumé le 31 août au cimetière de Williamsville
Côte D'Ivoire Obsèques de dj Arafat: le préfet d’Abidjan prévoit un encadrement sécuritaire co

Côte D'Ivoire Yamoussoukro: le Président du Sénat et le Ministre Souleymane Diarrassouba prien
Côte D'Ivoire Réconciliation et paix en Côte d’Ivoire: le Cardinal Jean Pierre Kutwa adresse u

Côte D'Ivoire Décès de DJ Arafat: le ministre Bakayoko "profondément affligé"
Côte D'Ivoire Musique: victime d'accident de moto, DJ Arafat est décédé






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019