Politique
Togo

« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéquats à nos réalités » selon Akakpovi Gamatho

iciLome

1 Commentaires | Lu : 1063 fois

Au cours de la proclamation des résultats définitifs des élections locales du 30 juin dernier, séance tenante, le président de la Cour suprême Akakpovi Gamatho a saisi l’occasion pour énoncer quelques inquiétudes relevées par la Chambre administrative dans l’examen des résultats provisoires présentés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il s’agit principalement des délais fixés dans le code électoral que l’instance juge inappropriés et inadéquats aux réalités du pays.

« Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéquats à nos réalités. Malgré tout, la chambre administrative s’est conformée aux exigences légales et s’y est accommodée avec le peu de moyens aussi bien en matériel qu’en personnel dont elle dispose », a relevé le président de la Cour suprême Akakpovi Gamatho.

Il a poursuivi : « Malgré le silence de la loi électorale sur certains détails, la Chambre administrative est bien dans son rôle juridictionnel conféré par le code électoral pour apprécier la régularité des pièces produites par les candidats ou listes de candidats ».

Le président de la Cour suprême a également rappelé que « toute révision du code électoral doit tenir compte de la distinction entre les tâches administratives et juridictionnelles ».

Rappelons que les résultats définitifs proclamés par la Cour suprême à l’issue des élections du 30 juin dernier confirment 1464 sur les 1490 conseillers municipaux élus avec un taux de participation de 52,46%.

Le vote annulé dans les communes Wawa 1 et Zio 4 pour irrégularités graves, et d’autres communes notamment Avé 2, Bassar 4 et Oti-Sud 1 dans lesquelles le scrutin a été annulé par la CENI est annoncé dans les 30 jours à venir.


Nicolas





Autres titres
Togo Elections locales : Les UST dressent un bilan négatif du processus
Togo Elections locales partielles : Les résultats provisoires donnent la majorité des

Togo Habia plutôt "content" de l'adoption de la 'loi Boukpessi'
Togo Acharnement du régime contre le PNP : Prof Apedo-Amah dénonce l'immobilisme des

Togo Les acquis du 19 août 2017, selon Prof Kuakuvi Magloire
Togo Bodjona prend ses distances par rapport à la 'loi Boukpessi'






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019