Diplomatie
Togo

Robert Dussey : « La liberté religieuse est l’une des conquêtes les plus difficiles »

iciLome

20 Commentaires | Lu : 1351 fois

Au cours de la conférence ministérielle sur la promotion de la liberté religieuse tenue à Washington, le ministre togolais en charge des Affaires étrangères, Prof Robert Dussey se prononçant sur le sujet est allé droit au but. Selon lui, le problème est plus qu’inquiétant et mérite d’être pris au sérieux.

« Nos Etats doivent et ont le devoir de protéger les exercices des libertés religieuses contre les extrémismes et la menace terroriste. De nos jours, la liberté religieuse est l’une des conquêtes les plus difficiles, mais essentielles de la modernité démocratique est en danger dans beaucoup de régions du monde », a indiqué le chef de la diplomatie togolaise.

Il a poursuivi : « Si le problème n’est pas nouveau comme l’enseignent les historiens des religions, tels qu’il se pose aujourd’hui, il est plus que inquiétant et mérite d’être pris au sérieux ».

Dans son intervention, le diplomate togolais a démontré que les problèmes que rencontre la liberté religieuse jusqu’à ce jour est un mal visible partout si on en croit les actes terroristes perpétrés en Somalie, au Mali, Nigeria et au Burkina Faso.

« Des lieux de cultes sont pris pour cibles. Des mosquées, églises et synagogues sont incendiées ou brûlées, des prêtres ou Imams assassiné. Des mosquées et mausolées de saints musulmans ont été vandalisés à Tombouctou par Ansar Eddine au Mali », a souligné Prof Robert Dussey.

A en croire le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et des Togolais de l'Extérieur, ces faits avilissent nos sociétés, l’humanité de l’homme et traduisent manifestement de tentative d’extermination de la liberté religieuse et de la liberté tout court.

Pour finir, il a pris le soin d’énoncer la stratégie adoptée par le Togo pour lutter contre ce fléau puisqu’il s’agit d’une réunion de partage d’expérience entre les diplomates de différents pays.

« Au Togo, la liberté religieuse est un droit consacré par la loi fondamentale. En effet, la Constitution du Togo dispose que toute personne a droit à la liberté de conscience, de culte et d’opinion et l’exercice de ces droits et libertés doit se faire dans le respect du principe du respect des libertés d’autrui. Les confessions religieuses ont le droit de s’organiser et d’exercer librement leurs activités dans le respect de la loi et du principe laïcité », a précisé le ministre.

En outre, poursuit-il « Notre pays s’est doté le 15 mai dernier d’un Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent. La stratégie togolaise de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent, vise à protéger les compatriotes des menaces et à protéger la libre expression des libertés individuelles dont les libertés religieuses ».





Autres titres
Togo HCTE : La campagne commence ce vendredi 23 août 2019
Togo La présidente de l’Assemblée nationale en visite de travail en Egypte

Togo HCTE : 488 inscrits pour 77 sièges finalement
Togo MUTAA : Une lettre ouverte à Faure Gnassingbé

Togo L’IFAD d’Elavagnon est remarquable, selon Phil Bryant
Togo Visite inédite du Gouverneur de l’Etat de Mississippi au Togo






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019