Politique
Togo

DTB - Déclaration - Appel aux OSC et aux formations politiques pour une mobilisation nationale en France en faveur de l'exercice du droit de vote et d'éligibilité de la diaspora

iciLome

17 Commentaires | Lu : 1554 fois


DTB - DECLARATION - APPEL AUX OSC ET AUX FORMATIONS POLITIQUE POUR UNE MOBILISATION NATIONALE EN FAVEUR DE L'EXERCICE DU DROIT DE VOTE ET D'ELIGIBILITE DE LA DIASPORA


DÉCLARATION

Appel aux OSC et aux formations politiques au Togo pour une mobilisation nationale en faveur de l’exercice du droit de vote et d’éligibilité de la diaspora togolaise

Le lancement du HCTE (Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur) par le Ministre Dussey le 2 juillet dernier a déclenché une vague de contestations dans la diaspora togolaise qui y voit une manœuvre malhabile visant à divertir et à diviser la diaspora togolaise.

Au lieu de procéder au recensement de la diaspora et de prendre des mesures d’application devant permettre à la diaspora de jouir de son droit d’éligibilité et de vote, le Ministre Dussey a préféré jouer à la carte de diversion en proposant la mise en place de son HCTE qui, fort curieusement, ressemble beaucoup plus à un réseau de supporters du parti UNIR dans la diaspora qu’à un organe d’utilité publique reflétant la pluralité de la diaspora et doté d’une réelle légitimité et représentativité.

Perçu comme une véritable provocation, les organisations de la diaspora togolaise se sont unanimement et spontanément liguées contre le HCTE pour dénoncer l’absence de concertations et le manque de transparence qui caractérisent le processus conçu par le Ministre Dussey.

Dans sa déclaration en date du 15 juillet 2019, la DTB (Diaspora Togolaise de Belgique) avait appelé les OSC (Organisation de la Société Civile) et les formations politiques au Togo ainsi que l’opinion publique nationale à se mobiliser aux côtés de la diaspora afin d’exiger et d’obtenir l’arrêt immédiat du processus vicié conçu par le Ministre Dussey pour divertir et diviser la diaspora togolaise.

La DTB constate à ce jour, que les OSC et les formations politiques au Togo sont plutôt restées silencieuses (sans doute dans l’attente des résultats définitifs rendus par la Cour Suprême le mercredi 17 Juillet) face à l’injustice et aux graves préjudices que risquent de subir les 2 millions de Togolais de la diaspora si une mobilisation nationale et internationale n’est pas organisée pour contraindre le Ministre Dussey à entendre raison.

La DTB, par la présente déclaration, réitère son appel pressant aux OSC et aux formations politiques (spécialement celles qui aspirent à la bonne gouvernance politique, économique et sociale au Togo) de bien vouloir montrer leur attachement et solidarité vis-à-vis de la 6ème région du Togo (qu’est la diaspora) dont la contribution au développement économique (8,5% du PIB en 2018 selon la Banque mondiale) contraste avec la privation des droits civiques élémentaires (exercice du droit de vote et d’éligibilité) dont elle est victime.

Belgique, le 21/07/2019

Pour la DTB (Diaspora togolaise de Belgique)





Autres titres
Togo Koffi Kounté trouve scandaleuse la révision de la loi Bodjona
Togo Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques

Togo Elections locales : Les UST dressent un bilan négatif du processus
Togo Elections locales partielles : Les résultats provisoires donnent la majorité des

Togo Habia plutôt "content" de l'adoption de la 'loi Boukpessi'
Togo Acharnement du régime contre le PNP : Prof Apedo-Amah dénonce l'immobilisme des






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019