Togo Afrique Monde
Togo  -

Violences sur les stades : Tout le monde est coupable


Les violences qui ont émaillé les rencontres Gbikinti-Gomido, Foadan-Dyto… pour ne citer que ces exemples récents de la première division de football sont inacceptables. Néanmoins, il y a trop souvent de conditions réunies pour les provoquer. Et c’est tout le monde qui est coupable.

Les vieux démons ont encore refait surface, perturbant le déroulement normal des rencontres de football, créant un capharnaüm indescriptible où généralement les membres du corps arbitral sont pris à parti, molestés, bastonnés, trainés par terre, humiliés… Lorsque se produit l’envahissement du stade par des supporters hystériques, personne n’est à l’abri des mésaventures, des blessures…

Ce qui s’est passé le week-end dernier à Kabou lors du duel Gbikinti-Gomido et à Dapaong au cours du match Foadan de la localité contre Dyto de Lomé, ne doit pas être mis dans le registre des faits divers et banalisé. Dans le premier cas, ce qui étonne est que les Lions de Bassar n’évoluaient même pas à domicile, mais à Kabou. Pourtant une partie de leurs supporters ou supposés comme tels ont décidé d’extérioriser leur haine. Tout part d’un but refusé à leur club pour une position irrégulière. Il est certes vrai que ce but, s’il est validé, leur permettait de rester leader du championnat d’élite. Une frange du public n’a pas apprécié que l’ouverture du score soit annulée pour une position de hors-jeu. Nous vous épargnons des détails désolants, dégradants et inhumains.

Pourquoi malgré les messages de sensibilisation des uns et des autres, les initiatives de certaines bonnes volontés, les actes déplorables persistent dans les stades togolais ? Pour certains, le mal est un peu profond et peut-être que les responsables du football ne se donnent pas la peine de mieux l’analyser pour d’abord le circonscrire et ensuite le mettre hors d’état de nuire.

Education. La plupart des supporters, pour ne pas dire le public en général, ne maîtrisent pas les règles du jeu. D’ailleurs personne ne leur demande d’en avoir la maîtrise. Il ne revient qu’à l’arbitre central, aidé de ses assistants, de prendre les décisions sur la pelouse. Que l’on soit d’accord ou pas, il est le seul maître du terrain. Sur ce plan, les présidents de club doivent intensifier l’éducation de leurs supporters.

Déclarations incendiaires. Les propos de certains entraîneurs et de présidents de club avant, pendant et après les rencontres sont de nature à raviver les tensions, préparer les esprits à la passion. Personne ne doit perdre de vue qu’une rencontre de football se termine par une victoire ou une défaite ou encore un nul. Quel que soit le scenario, c’est le respect du score final qui fait le charme de ce sport populaire. Accepter l’issue d’un match quel que soit l’arbitrage rend élégant.

Arbitrage. Si aucun match de football ne peut se dérouler sans arbitres, il faut également reconnaître qu’au Togo, les hommes en uniforme sont souvent, et de plus en plus ces derniers mois, accusés de fausser volontairement les matches, de fabriquer des vainqueurs. Avec des espèces sonnantes et trébuchantes, il serait facile de nos jours de gagner un match. Parmi les arbitres, certains dénoncent dans l’anonymat la corruption qui, comme un cancer, est en train de tuer leur corporation. Dans ces conditions, l’arbitre se fragilise et fournit involontairement des arguments aux supporters d’en découvre avec lui à la moindre erreur sur le terrain.

ANAFOOT. L’Association nationale des arbitres de football s’est indignée de la nature des violences organisées contre ses membres le week-end dernier. C’est tout à fait normal qu’elle s’en offusque. Mais on a l’impression qu’elle est plus prompte à pondre des communiqués pour condamner qu’à s’employer à contrer la corruption criarde d’une partie de ses adhérents.

Insécurité. Déjà que les installations sportives ne sont pas modernes, il est donc nécessaire qu’en amont, des mesures de sécurité idoines soient prises pour protéger les acteurs. Ce côté est souvent banalisé. Il aurait fallu prendre un certain nombre de précautions que les arbitres ne seraient pas traînés par terre comme des esclaves, d’autres molestés et bastonnés.

FTF. La Fédération togolaise de football seule ne peut tout faire, certes. En revanche, le deux poids deux mesures dont elle est souvent accusée dans les sanctions ne décourage pas les récidivistes.

A Lomé, on peut comprendre qu’il serait difficile d’identifier les fauteurs de trouble compte tenu du cosmopolitisme dans les stades. Mais à l’intérieur du pays, tout le monde se connait, on sait qui est qui voire qui fait quoi et comment. A priori, l’identification des auteurs des actes condamnables parait moins compliquée que dans la capitale. Tout cela pour dire que l’instance faîtière peut, si elle le veut, sévir contre ces supporters qui n’ont pas leur place dans les tribunes.

Face aux menaces de boycott des prochaines journées de championnats nationaux lancées par l’Association nationale des arbitres de football du Togo, le Comité exécutif de la Fédération togolaise de football s’est empressée de rencontrer les hommes en noir. Ce mercredi, à son siège, au cours d’une rencontre, la FTF leur a présenté des « excuses » et des « compassions aux officiels qui ont été violentés ».

Tout en promettant de diligenter une enquête pour situer les responsabilités et interpeller les fauteurs de troubles afin qu’ils répondent de leurs actes devant la loi, le Colonel Guy Kossi Akpovy, président de la FTF, a tenté de rassurer le corps arbitral : « L’humiliation subie par les arbitres mérite une attention particulière. Et nous devons prendre en compte leurs doléances et les protéger. Pour continuer le championnat que nous avons commencé ».


Togo  - Chronique de Kodjo Epou : Le temps des questions douloureuses iciLome - [3/19/2019]


Togo  - Menace sur la radio Taxi FM : L’émission « Taxi Presse » mise sous éteignoir iciLome - [3/19/2019]

Les passionnés de l’émission « Taxi Presse » qui passe de lundi à vendredi de 11 heures à 12H30 sur la radio Taxi FM, viennent d’être sevrés de leur programme préféré. Les détracteurs de cette émission ont réussi leur coup, en la faisant suspendre.


Togo  - Kohan Binafam et Eric Dupuy défendent l'intégrité des leaders de la C14 iciLome - [3/19/2019]

Dimanche dernier, Kohan Binafam des Forces Démocratiques pour le République (FDR) et Eric Dupuy de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) ont été les invités dans l'émission "D12" sur la radio Pyramide FM.


Togo  - Économie : La Banque Mondiale s’engage à aligner son Cadre de Partenariat Pays sur le PND AfreePress - [3/19/2019]

Le gouvernement et la Banque Mondiale ont procédé lundi 18 mars 2019 à une consultation à mi-parcours du Cadre de Partenariat Pays (CPP) 2017-2020.


Togo  - Gestion des catastrophes : Opération de test des outils de planification iciLome - [3/19/2019]

Le ministère de la Sécurité et de la protection civile a initié un exercice de simulation dans la préfecture du Moyen-Mono (155 km au nord-est de Lomé) dans le cadre de la gestion des catastrophes au Togo, plus précisément les cas d'inondations.


Togo  - Fulbert Attisso : « Nous voulons rompre avec le culte de la coalition messie » iciLome - [3/19/2019]

Le parti « Le Togo Autrement » poursuit ses meetings de sensibilisation et d'information dans les quartiers de la ville de Lomé.


Togo  - Coalition des 14 : Fabre regrette le comportement des déserteurs iciLome - [3/19/2019]

Cinq (05) partis (CAR, PNP, MCD, Togo Autrement et Santé du Peuple) ont préféré prendre leur distance vis-à-vis de la Coalition des 14 dont ils étaient membres. Ils évoquent des divergences de vue quant à la stratégie devant conduire à l’alternance en 2020. Les appels à rejoindre le groupe des autres leaders de la coalition sont restés vains. Une attitude que regrette Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC).


Togo  - Plusieurs observateurs togolais sont bloqués en RDC depuis les élections du 30 décembre 2018 iciLome - [3/19/2019]

Depuis la fin des élections du 30 décembre 2018 en République Démocratique du Congo (RDC), treize (13) citoyens togolais en mission d’observation électorale lors de ces échéances sont dans l’incapacité de regagner le Togo. Ils font partie d’une organisation panafricaine de la société civile dénommée « Parlement Africain de la Société Civile (PASOCI) ».


Togo  - Les Togolais se mobilisent pour une marche le 26 mars prochain iciLome - [3/19/2019]

L’augmentation des prix des produits pétroliers par le gouvernement sans consultation préalable avec ses partenaires sociaux, est un acte impopulaire de trop, selon les associations de défense des consommateurs du Togo. Ces dernières fustigent cette décision et comptent mobiliser les Togolais dans les rues.


Togo  - François Boko: 'Mon retour est acté' iciLome - [3/19/2019]

Cette fois, c'est certain. François Boko, ancien ministre togolais de l'Intérieur contraint à l'exile depuis 2005 par le régime de Faure Gnassingbé, sera bientôt de retour au bercail.


Togo  - Nouvelle hausse des prix des produits pétroliers iciLome - [3/19/2019]

Dans un communiqué rendu public ce lundi par le ministère du Commerce, de la Promotion du Secteur privée et de la Consommation locale, on annonce une augmentation des prix des produits pétroliers à compter de ce mardi 19 mars 2019 à 00 heure.


Togo  - Que dit la VAR ?/ Exploitation de la carrière de Bolou-Vavati (Zio) par une société chinoise : Massacre de l’environnement, non-respect des engagements pris, corruption. Plus de 200 millions de chiffr Liberte hebdo - [3/19/2019]

Le 28 septembre 2018, au détour d’une mission de prospection dans l’optique de l’acquisition d’un lopin de terrain à Bolou-Vavati, un village situé à une quinzaine de kilomètres de Tsévié, nous avons eu droit à une découverte très surprenante, surtout pour des étrangers dans la localité. Il s’agit d’une véritable carrière d’exploitation de gravier dont nul ne pourrait imaginer l’existence, s’il n’est soit du milieu ou lié à la production. Notre stupéfaction fut d’autant plus grande qu’il n’y a aucune indication sur l’activité qui se déroulait à cet endroit. « C’est une exploitation clandestine ! », a lancé un membre de la délégation, très étonné de la découverte. Nous avons donc pris la décision de mener une enquête autour de cette activité puisque c’était « trop beau pour être vrai ». Il fallait percer le mystère qui entoure cette production clandestine. Après plusieurs aller-retour du site et dans le village et à l’aide des témoignages, nous avons découvert pas mal de choses. L’enquête nous a également amené à rentrer en contact avec quelques acteurs liés à la gestion des carrières, notamment la préfecture de Zio, l’OTR de Tsévié, l’ANGE, etc. seulement, après tous ces efforts, le mystère demeure tout entier, les doutes persistent, les interrogationstoujours sans réponses. Mais, ce qui est évident, c’est que la carrière de Bolou-Vavati reste une production qui s’opère en toute clandestinité, qui génère des centaines de millions par mois. La malédiction des zones minières n’épargne pas cette localité. Seuls les « Chinois » et les autorités locales qu’ils « abreuvent » de temps en temps tirent profit de l’exploitation. Les populations sont abandonnées à leur sort avec tous les dangers auxquels elles sont exposées.


Togo  - Elim CAN 2019/Bénin-Togo : Le groupe incomplet des Épervier entame les prépératifs LomeChrono - [3/19/2019]

Les Éperviers du Togo affutent leurs armes dans le cadre des préparatifs du match Bénin vs Togo du 24 mars prochain pour l’ultime journée des qualificatifs de la CAN Egypte 2019. La première séance d’entrainement est prévue pour ce lundi 18 mars au stade municipal de Lomé.


Togo  - Pour la première fois, une reine dirige le quartier Tokoin Casablanca de Lomé LomeChrono - [3/19/2019]

L’intronisation est presque passée inaperçue au sein de l’opinion togolaise. Pour la première fois de son histoire, le quartier Tokoin Casablanca est dirigé par une femme depuis le 9 mars dernier après six ans de vacance de pouvoir.


Togo  - Ce que rapporte le stationnement en rade au Port autonome de Lomé LomeChrono - [3/19/2019]

Le stationnement en rade sur les côtes togolaises rapporte un joli pactole au Port autonome de Lomé (PAL) chaque année. La somme dépasse la barre de milliard de FCFA.


Togo  - Gabriel Dosseh-Anyron: « La Coalition fera sa remontada en 2020» iciLome - [3/19/2019]

Hier lundi, Gabriel Sassouvi Dosseh-Anyron du parti Le NID a été l'invité dans l'émission "Actu-Débat" sur la radio Métropolys.


Togo  - Feu à l’Université de Lomé ! iciLome - [3/18/2019]

Ce matin, une panique générale s’est emparée des étudiants de l’Université de Lomé, notamment ceux de la Faculté des sciences économiques et de gestions (FASEG). Mais plus de peur que de mal.


Togo  - Prolifération des carrières sauvages de sable : Des OSC interpellent le gouvernement iciLome - [3/18/2019]

Des organisations de la société civile s’insurgent contre la recrudescence du phénomène de création des carrières sauvages. En conférence de presse ce lundi 18 mars à Lomé, les organisations de la société civile, notamment le Nouveau Citoyen, le Comité de réflexion et d’action pour la promotion des droits de l’homme (CRAPH), Novation Internationale, Solidarité planétaire branche du Togo, (SP-BT) et l’Association des jeunes pour assistance et actions humanitaires (AJAAH), ont dénoncé, à travers une déclaration, ce fléau et interpellent les autorités compétentes à prendre des mesures afin de sanctionner les acteurs véreux qui sont impliqués dans ce drame


Togo  - Education : Plus de 2000 jeunes à l'école du leadership avec l’Association "Précieux Trésor de Vie" et les Maisons TV5 Monde AfreePress - [3/18/2019]

L’Association "Précieux Trésor de Vie (APTV)" et les Maisons TV5 Monde ont réitéré samedi 16 mars dernier, la conférence pour les jeunes leaders connue sous le nom de CONFEJEL dans le but de transmettre à la jeunesse togolaise, les valeurs et les clés de la réussite.


Togo  - Me APEVON : « Je suis vraiment triste… » iciLome - [3/18/2019]

Me Dodji Apévon des Forces Démocratiques pour la République (FDR) a été l'invité dans l'émission "Audi-Actu" de ce lundi matin sur la radio Victoire FM.


Togo  - Revue de presse du lundi 18 mars 2019 iciLome - [3/18/2019]

A la Une : les dégâts causés par la dernière pluie à Lomé, Tikipi Atchadam, leader du Parti national panafricain (PNP), les élections présidentielles de 2020 en vue.


Togo  - Père AFFOGNON: « Un peuple qui ne prend pas le temps de la réflexion et de la concertation est tout simplement un amas d’individus » iciLome - [3/18/2019]

Les rideaux sont tombés depuis samedi dernier sur le grand forum national citoyen organisé par les responsables du Mouvement des forces vives Espérance pour le Togo.


Togo  - Tsévié : De la boue à la place de l’eau potable iciLome - [3/18/2019]

A Tsévié, ville située à 35km seulement de la capitale Lomé, l’eau potable est devenue une denrée rare. Depuis plus d’une semaine, la population de cette partie du Togo mène une bataille acharnée pour trouver cet élément vital que les autorités togolaises disent laisser à la portée des Togolais des coins reculés à travers des forages, grâce au Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) et autres projets qui engloutissent plusieurs centaines de millions de FCFA.


Togo  - Edem Tengué : « L'AGET prend et prendra toute sa part à l'effort de reconstruction nationale » AfreePress - [3/18/2019]

« L'AGET prend et prendra toute sa part à l'effort de reconstruction nationale ». C'est la promesse faite samedi 16 mars 2019, par Edem Tengué, Vice-Président de l'Association des grandes entreprises du Togo (AGET) lors d'un gala organisé à Lomé et dédié aux meilleures entreprises du Togo.


Togo  - Appel de Nicolas Lawson aux forces de défense et de sécurité iciLome - [3/18/2019]

De plus en plus de Togolais sont aujourd'hui convaincus que ce pays ne pourrait se libérer de la dictature cinquantenaire que si l'armée devient républicaine et ne se mêle pas dans la politique. Les derniers événements en Algérie confortent dans cette analyse. Parmi ceux qui soutiennent cette pensée, se trouve le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson qui vient de lancer un appel aux forces de défense et de la sécurité. Lisez plutôt !


Togo  - Ekué Pierre Kpodar : « Je crois que la pression est la seule arme dont dispose le peuple togolais » iciLome - [3/18/2019]

Ils se sont donnés deux jours pour échanger afin de fédérer les énergies et les stratégies pour faire face aux problèmes qui minent la nation togolaise. Il s’agit des acteurs politiques, des membres de la société civile, des représentants de la diaspora togolaise, des personnalités issues de différentes confessions religieuses, bref des citoyens togolais de tout bord, qui ont participé au forum du mouvement Forces vives "Espérance pour le Togo" tenu à Lomé Les 15 et 16 mars derniers.