Togo Afrique Monde
Togo  -

Alerte sur la présence des groupes Djihadistes dans le Nord Togo : Les risques d’un revers


Depuis quelques semaines, les nouvelles sont persistantes sur la présence des groupes Djihadistes au Nord du Togo. Après confirmation des autorités togolaises, c’est la France qui annonce une éventuelle opération sur le terrain contre ces groupes terroristes qui sèment de la désolation dans la sous-région. Une information à l’image d’un couteau à double tranchant pour le Togo.

Le terrorisme aux portes du Togo

Ce qui prenait l’allure de rumeur a été confirmée par la suite par les autorités togolaises. Dans son discours sur l’état de la Nation, le 26 avril dernier, le Chef de l’Etat s’est félicité du professionnalisme des forces de défense et de sécurité leur ayant permis de démasquer et mettre hors de tout état de nuire, un réseau terroriste dans le Nord du pays. Au Vatican tout comme à Libreville, il n’y a pas longtemps, Faure a également fait passer l’information à ses interlocuteurs. Loin de dormir sur ce constat d’autosatisfecit, les gouvernants disent veiller aux grains. «Même si des dispositifs sécuritaires sont pris, le gouvernement togolais compte par ailleurs sur la collaboration des populations avec les forces de défense et de sécurité, pour mettre hors d’état de nuire ces terroristes», a notamment communiqué, à propos, le ministre de la Sécurité Yark Damehane.

La France en alerte

Ayant pris une dimension internationale, la France, l’une des grandes puissances qui paient les frais de l’extrémisme et de l’intolérance religieux sur le continent s’en est saisi et annonce, dans la foulée, des mesures d’envergure.

Dans une note informative, l’Elysée déconseille le nord du Togo aux ressortissants français résidant sur le sol togolais, et par la même occasion, les lieux à forte fréquentation des expatriés. «Compte tenu de la présence avérée de groupes armés actifs au sud-est du Burkina Faso, les autorités togolaises ont déployé d’importants moyens pour sécuriser leur frontière septentrionale. Dans ce contexte d’opérations militaires, la zone frontalière avec le Burkina Faso est formellement déconseillée, de même que le passage de la frontière à Cinkassé », informe l’Elysée. « Le front de mer à Lomé et les abords des hôtels situés à proximité sont déconseillés aux promeneurs, particulièrement le soir. Des cas d’attaques à l’arme blanche ont été signalés », poursuit la note qui fait particulièrement une fixation sur la zone de Cinkassé à Mandouri, dans le nord du Togo.

Couteau à double tranchant

Si cette information se veut préventive et sage, il n’en demeure pas moins vrai qu’elle constitue un couteau à double tranchant. En effet, elle peut s’avérer, d’une part, une communication dissuasive, dans la mesure où elle peut décourager ces groupes terroristes dans leur barbarie et projet funeste. On se rappelle que ceux-ci ont pris d’assaut la sous-région et font des pays comme le Mali, le Niger, le Nigeria et aujourd’hui le Burkina Faso, leur terreau fertile. C’est dans ce sens qu’ils opèrent froidement et sans état d’âme depuis quelques années à travers des attaques ciblées, attentats, surtout contre les intérêts occidentaux, mais aussi par des enlèvements. L’on ne passera pas sous silence les cas du Nigeria et du nord Cameroun où la secte islamiste Boko Haram agit en terrain conquis. Donc une telle mesure prise par les autorités françaises qui ne lâchent pas dans leur contre attaque contre ces groupes terroristes peut émousser les ardeurs de ces derniers et les contraindre à obtempérer.

Cependant, elle peut également de l’autre part, pousser à une fixation préjudiciable sur le Togo qui prend, depuis peu, le devant dans la lutte sous-régionale contre le terrorisme. Et c’est justement là que réside tout le danger, puisque cela sonnera véritablement aux yeux des groupes islamistes, très prolifiques en Afrique de l’Ouest, comme une sorte de provocation et dont les conséquences seraient grandes, surtout pour les populations, alors victimes collatérales.

Le faux débat autour du Pnp, l’autre erreur

L’on ne doit pas négliger la portée du faux débat savamment orchestré par le pouvoir de Lomé dans l’intention de décapiter le parti national panafricain (Pnp) qu’il tente vainement de passer pour un parti à relent communautariste, voire terroriste. Une accusation bien que dénouée de tout sens mais à prendre au sérieux vu que ce parti politique présidé par Tikpi Salifou Atchadam a une forte audience dans les milieux musulmans. Et que le clan cinquantenaire de Lomé dans son envie folle de s’éterniser au pouvoir surfe sur ces considérations de basse classe pour s’attirer l’attention, surtout la clémence de la communauté internationale, sachant surtout qu’elle ne fait pas dans la dentelle avec les adeptes d’une telle philosophie.

Vigilance !

D’une analyse croisée, l’on en vient à conclure qu’une telle campagne peut à priori aider le Togo à rester en alerte dans la perspective d’une lutte efficace contre le phénomène qui prend de plus en plus de l’ampleur sur le continent, et surtout dans la sous région. Mais en même temps, ce n’est pas exclu qu’elle peut constituer aussi une mauvaise publicité pour le pays qui prend déjà le risque d’initier une force coalisée en vue d’une lutte concertée et efficiente contre ce fléau. Encore que à l’interne, le mot «terrorisme» est si maladroitement utilisé ces derniers temps par les autorités togolaises, juste dans l’intention de discréditer le Pnp, au point que cela peut attirer conséquemment l’attention de ces groupes lugubres et obscures à s’inviter, malgré eux, à la danse. Même s’ils n’ont véritablement aucun intérêt stratégique à attaquer le Togo. Alors, vigilance !

FRATERNITE


Togo  - Revue de presse du lundi 19 août 2019 iciLome - [8/19/2019]

A la Une : la police fiscale de lutte contre la corruption, le blanchiment et le financement du terrorisme


Togo  - Le SYNJIT invite les journalistes employés à organiser leur retraite iciLome - [8/19/2019]

« Préparer sa retraite dans une profession libérale au Togo : Cas du journalisme », c'est autour de ce thème que le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT) organise une formation à l'intention des journalistes employés. Cette formation se déroulera le vendredi 30 août prochain au siège de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT) à Lomé. Voici le communiqué à cet effet.


Togo  - L’ESMC ferme ses portes iciLome - [8/19/2019]

L’Entreprise sociale de marché commun (ESMC), créée sur les cendres de ReDeMaRe, ferme ses locaux pour une durée d’un semestre. Elle donne les explications dans un communiqué rendu public.


Togo  - Collecte d’ordures ménagères, une activité qu'embrassent des jeunes en chômage à Lomé iciLome - [8/19/2019]

Avec un taux de chômage très élevé dans le pays, plus de la moitié de la population togolaise, notamment la jeunesse se livre à toute sorte d’activités informelles. Aujourd’hui à Lomé, nombreux sont ces jeunes qui, lassés par le poids du chômage, prennent des initiatives, avec de petits boulots.


Togo  - Des instituteurs veulent se faire entendre après un an de travail sans salaire iciLome - [8/19/2019]

Ils sont décidés à user de tous les moyens pour se faire entendre. Ces enseignants sans salaire, engagés depuis 2018 après leur formation à l’Ecole normale des instituteurs (ENI), sont sur le point d'exprimer leur mécontentement face à leur situation précaire qui ne semble pas interpeller les autorités togolaises.


Togo  - Bodjona prend ses distances par rapport à la 'loi Boukpessi' iciLome - [8/19/2019]

Pendant que certains acteurs politiques et de la société civile dénoncent ouvertement la nouvelle loi liberticide relative aux manifestations pacifiques publiques au Togo, d’autres préfèrent plutôt prendre leur distance. Et c’est le cas de Pascal Bodjona.


Togo  - Editogo : Les activités encore paralysées ce lundi iciLome - [8/19/2019]

A la Société Nationale des éditions du Togo (EDITOGO), la situation ne semble pas connaître une issue. La grève des employés est reconduite pour ce lundi.


Togo  - Emmanuel Adébayor annoncé dans un club iranien iciLome - [8/19/2019]

Libre de tout engagement après la rupture à l’amiable de son contrat avec Basaksehir, le buteur togolais pense toujours à un dernier défi avant de raccrocher. Et sa prochaine destination pourrait être Tractor Sazi, un modeste club iranien.


Togo  - J-P Fabre promet « combattre » la loi Boukpessi iciLome - [8/19/2019]

Les voix s’élèvent toujours contre la nouvelle loi fixant désormais les conditions d’exercice de la liberté de réunion et des manifestations pacifiques publiques au Togo.


Togo  - Menacée d'expulsion de leur propre village, la population de Gbamakopé appelle Faure Gnassingbé à l'aide iciLome - [8/19/2019]

Une seule personne achète tout un village dont la superficie fait 366 ha 09 a 12 ca, c'est ce qu'indiquent les informations au niveau de des populations de Gbamakopé à qui on demande de libérer les lieux. Mais alors, où vont-ils vivre ? C'est la question qui demeure et qui f'ait d'ailleurs réagir ces populations à travers cette déclaration.


Togo  - L’Université de Lomé à la rencontre des étudiants iciLome - [8/19/2019]

A partir de ce 19 août, une délégation de l’Université de Lomé effectue une tournée dans les différentes régions du pays à la rencontre des nouveaux bacheliers.


Togo  - Encore des présumés braqueurs arrêtés par la police iciLome - [8/19/2019]

Dans la nuit du samedi 17 août 2019, deux présumés braqueurs dont l’un blessé par balle ont été arrêtés par une patrouille de la Direction de la Police Judiciaire au quartier Avénou à hauteur d’Adinamoto sur la national n°3.


Togo  - L’association des Femmes Juristes du Togo apporte son soutien aux enfants abandonnés et sans famille AfreePress - [8/19/2019]

L’Association des Femmes Juristes du Togo (AFJT) a procédé vendredi 16 août 2019, à la remise d'un don composé de vivres et d'une enveloppe financière aux enfants vulnérables de l’orphelinat « la Maison de la Providence » de Lomé.


Togo  - Restriction des libertés publiques : Le régime de Faure Gnassingbé dans une panique générale, selon Atchadam iciLome - [8/19/2019]

Depuis l’exil, le premier responsable du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam s’est prononcé sur la nouvelle loi relative aux libertés de réunions et de manifestations publiques publiques pacifiques sur le territoire togolais. Pour le leader de ce parti de l’opposition, cette loi est contre les manifestations, mais en même temps c'est une bonne nouvelle pour le peuple togolais en lutte.


Togo  - Il y a 2 ans le 19 août iciLome - [8/19/2019]

On ne l’a pas vu venir. Le 19 août 2017, le Parti national panafricain (PNP), avec à sa tête Tikpi Salifou Atchadam, avait lancé une grande manifestation publique de protestation contre le régime de Faure Gnassingbé, qui a embrasé tout le pays. C’était donc le début des vagues de manifestation qui ont essuyé des répressions (avec mort d’hommes). Retour sur les grands moments des contestations et ce qui reste du 19 août 2017.


Togo  - « Moov Summer Time 2019 » : Moov Togo promet des moments inédits avec des artistes Guest Star iciLome - [8/19/2019]

Pour ces vacances d’été, et, pour la 6è année consécutive, la société de télécommunication Atlantique Télécom Togo (Moov), filiale du Groupe Etisalat, veut encore offrir des vacances estivales riches et épanouies, aux abonnés en particulier, au public en général. Ainsi les responsables de Moov Togo ont procédé ce 16 août, au lancement officiel de la 6è édition de « Moov Summer Time », une compétition de danses urbaines qui va encore réunir plusieurs artistes togolais sur une même scène.


Togo  - Pouvoir et opposition se retrouvent à l’apothéose de DUNENYO ZAN iciLome - [8/18/2019]

« Les communautés Agoè-Nyivé, Bè et Aflao face aux défis du développement local », c’est autour de ce thème que se sont déroulées les festivités de DUNENYO ZA qui réunit, chaque année depuis 2017, les communautés Bè, Aflao et Agoè-Nyivé. Ce samedi, c’était l’apothéose de cette fête dans le Grand Lomé.


Togo  - Hépatites : De nombreuses personnes dépistées ce samedi à Lomé iciLome - [8/17/2019]

En dehors de l’Etat togolais, des initiatives privées sont prises afin de sensibiliser les populations à l’ampleur de cette menace de santé publique que constituent les hépatites. Ce samedi, sur initiative de Rotary club Lomé Cocotiers du Togo, une séance de dépistage gratuite et de sensibilisation de lutte contre l’hépatite B et C s’est tenue au Centre médico-social d’Adawlato (grand marché de Lomé).


Togo  - Football : Un coach togolais pour l’USS Kraké du Bénin iciLome - [8/17/2019]

Le club béninois de première division de football a recruté le technicien togolais pour le compte de la nouvelle saison. Les contours de ce recrutement n’ont pas été précisés.


Togo  - MUTAA : Une lettre ouverte à Faure Gnassingbé iciLome - [8/17/2019]

Le Secrétaire permanent de l’Observatoire ouest africain des migrations a saisi le chef de l’Etat togolais, désigné en 2018 par ses pairs comme ‘’Champion’’ de l’Union africaine pour le Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA). Dans ce courrier, Samir Abi, Secrétaire permanent de l’Observatoire ouest africain des migrations, souligne l’« engagement » de Faure Gnassingbé « pour la réussite de ce projet qui changera incontestablement l’avenir du continent africain ». Dans la même lettre, il souligne qu’un bon nombre de togolais n’arrive pas au Gabon « à exercer leurs activités professionnelles malgré l’existence d’un accord bilatéral signé entre les deux pays à cet effet le 21 mars 1975 ». Il est donc important, écrit-il, que cet accord soit réactualisé. Lire l’intégralité du courrier !


Togo  - David Henen marche graduellement vers le nid des Éperviers iciLome - [8/17/2019]

Le footballeur professionnel belge, David Henen, pourra facilement arborer la tunique jaune des Éperviers du Togo à compter de septembre prochain. Le joueur de Charleroi a accompli vendredi les formalités pour l’obtention du passeport togolais.


Togo  - La 'loi Boukpessi' vue par les Togolais iciLome - [8/17/2019]

La nouvelle loi adoptée le 07 août dernier à l'hémicycle anime toujours le débat au Togo. Beaucoup demandent à Faure Gnassingbé de ne pas promulguer cette loi.


Togo  - Incendie des marchés : Naboudja Bouraima saisit Faure Gnassingbé et réclame réparation pour toutes les victimes iciLome - [8/17/2019]

Naboudja Bouraima n'est plus à présenter. L'ancien militant de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) faisait partie des présumés complices dans l'affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara. Dans une lettre ouverte adressée au chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, le porte-parole du Mouvement de la justice sociale (MJS) se rappelle encore les traitements inhumains et dégradants subis dans les cellule de la prison civile de Kara. Le jeune professeur de Philosophie appelle le chef de l'Etat à tourner son regard vers ces commerçants et commerçantes hier riches, aujourd’hui tirant le diable par la queue, gisant sous une misère galopante. Lecture!


Togo  - Le SYNATERTO élit un nouveau bureau à l’issue de son 3ème congrès extraordinaire iciLome - [8/17/2019]

Réunis en congrès extraordinaire ce vendredi 16 août 2019 à Lomé, les membres du Syndicat national des tenanciers des bars et restaurateurs du Togo (SYNATERTO) ont élu un nouveau bureau à la tête de l'organiation.


Togo  - David Kpelly : « J’utilise mes mots pour l’éradication d’une dictature violente » - - [8/17/2019]

Togolais vivant au Mali depuis plus d’une décennie, David Yao Kpelly, écrivain, bloggeur et activiste politique, l’homme n’a jamais caché son aversion pour le régime cinquantenaire togolais qui opprime son peuple, tue et se refuse à la démocratie. Directeur des Etudes à l’Institut supérieur de Technologies appliquées et de Gestion de Bamako et enseignant de Management et Communication dans plusieurs instituts supérieurs du Mali, M. Kpelly a sorti son quatrième recueil de nouvelles intitulé : « Le Général ne vit pas d’amour ». Dans un entretien accordé à notre confrère, Maliba News, le Prix littéraire France-Togo 2010, David Kpelly, nous parle de son nouveau livre publié aux Éditions La Sahélienne (Mali, juillet 2019).


Togo  - Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition LaManchette - [8/17/2019]

Professeur de Lettres des universités du Togo, dramaturge, ancien Secrétaire général de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme, observateur avisé de la scène politique togolaise, Ayayi Togoata Apédo-Amah ne manque jamais d’occasion pour apporter sa pierre à la renaissance d’un « Togo sous la dynastie des Gnassingbé ». Sans langue de bois, l’homme revient sur la « loi scélérate et antidémocratique » adoptée le 07 août dernier relatif aux manifestations publiques. Il pense que « ces députaillons dépités » de l’« assemblée mouton Rpt » ne méritent aucun respect au même titre que les « soi-disant leaders de l’opposition qui prennent les Togolais pour des cons » alors qu’ils ont trahi le peuple. L’Union de l'opposition et la candidature de Faure Gnassingbé en 2020 sont les autres sujets abordés.