Togo Afrique Monde
Togo  -

Appel de Nicolas Lawson aux forces de défense et de sécurité


De plus en plus de Togolais sont aujourd'hui convaincus que ce pays ne pourrait se libérer de la dictature cinquantenaire que si l'armée devient républicaine et ne se mêle pas dans la politique. Les derniers événements en Algérie confortent dans cette analyse. Parmi ceux qui soutiennent cette pensée, se trouve le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson qui vient de lancer un appel aux forces de défense et de la sécurité. Lisez plutôt !

APPEL PATRIOTIQUE A NOS FRERES DES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE.

Depuis 1956, la propension à la division et aux violences de notre classe politique a toujours provoqué des malheurs dans notre société. Elle a fait naître de profonds ressentiments et a sans cesse déclenché des brutalités extrêmes et mortelles. Mais après plus d’un demi-siècle d’indépendance ; malgré l’avènement d’un nouveau millénaire et l’explosion de la connaissance, cette classe politique continue dans son aveuglément tragique à supplicier le peuple togolais. Notre patrie connaît à cause de leurs tares, manifestement rédhibitoires, des retards économiques et sociaux extrêmement périlleux pour sa stabilité, son unité et son progrès. Alors, quand il m’arrive de fulminer des reproches contre eux, ils s’irritent et disent au peuple que je les insulte. Quand ceux, qui sont au pouvoir, s’attribuent exclusivement l’autorité et abusent des jouissances dont le pouvoir est la source, sont menacés, ils vous appellent, non seulement vous mais aussi des milices étrangères, pour violenter et tuer de nos frères et sœurs. Ce sont souvent de nos compatriotes révoltés d’avoir été réduits au chômage, à la misère et aux injustices de toutes sortes.

Le défunt Président Gnassingbé Eyadema avait prédit que nous allions reculer 100 ans en arrière. Nous sommes sur cette pente abrupte. C’est l’une des raisons de cet appel que je vous adresse pour qu’ensemble nous nous engageons en faveur de la masse infortunée de notre peuple et de la réforme entière de notre société. Il y a trop de passions dangereuses qui agitent notre nation. Ils s’y développent des vices les plus abjects. Même le Président Faure Gnassingbé a dû reconnaître qu’il y a au sein du pouvoir une minorité qui s’accapare des ressources nationales. Mais impuissant, il n’arrive pas à les châtier. Dans l’opposition, nous retrouvons les plus acharnés propagateurs du sectarisme et, comme leurs alter-égos du pouvoir, ils sont aussi corrompus et les divulgateurs du régionalisme et du tribalisme. Ils font semblant ou ignorent qu’une armée, les gendarmes et les policiers doivent obéir aux ordres du pouvoir civil ou de leurs hiérarchies. C’est un principe cardinal de leurs existences et de leurs fonctionnements.

Notre espoir et notre engagement au PRR sont d’asseoir au Togo l’empire de la raison, de la liberté et de la justice. Nos diverses interventions sur les radios privées ne sont destinées qu’à habituer nos concitoyens à réfléchir sur leurs droits et pour les amener graduellement à agir pour la chute de tous les individus vicieux et anti-patriotes. De l’ignorance et de la misère naissent l’esclavage et les brutalités. Alors c’est le règne de la barbarie ou de l’inhumanité qui prévaut. Cela ne peut assurer la paix ni aucun progrès véritable. Nous devons savoir que la prospérité d’une nation ne se trouve que dans le travail et le bonheur de chacun de ses membres. Sa force réside dans le consentement général et la confiance dans le pouvoir politique. L’attachement de nous tous à l’unité nationale et à notre dignité est le levier essentiel pour la paix et le progrès.

Nos aînés l’avaient compris quand ils nous ont donnés une feuille de route. Ils ont placé la richesse publique dans le travail. Ils savaient que la liberté réside dans la puissance du souverain, qui est le peuple dont chaque individu doit conserver l’influence nécessaire à la vie du corps social. L’impartiale répartition des jouissances et des lumières est donc indispensable pour la paix et le vivre ensemble. En conséquence, notre classe politique actuelle met en danger notre avenir et la concorde dans la nation. C’est pourquoi, je serai candidat à la présidentielle de 2020 afin d’œuvrer pour un changement positif, pour restaurer l’ordre et la discipline partout dans le pays, pour remettre au travail productif tous les jeunes en capacité et pour rétablir l’unité, la fraternité et la joie de vivre de l’ensemble des togolais. Le Togo doit être l’or de l’humanité et il le sera. C’est notre mission et un devoir inévitable. Je demande à tous ceux qui conçoivent les plus flatteuses espérances pour notre patrie de se mobiliser dès à présent et de redoubler d’efforts pour assurer le triomphe de cette cause sublime du changement positif et de salut de la patrie.

Nous avons l’obligation morale et patriotique de combattre sans complaisance les fraudeurs lors des élections pour qu’ils n’entravent plus l’œuvre de redressement national et de régénération publique. Ils ont exposé le Togo trop longtemps à l’abaissement et son peuple à des déchirements, à des souffrances et au ridicule. Cela doit cesser. Le pouvoir actuel est corrompu et profondément faisandé. Nous avons l’obligation de ne plus laisser des étrangers venir piller nos ressources et laisser nos compatriotes dans le désœuvrement, dans la pauvreté et le désespoir. Nous devons être les secours indispensables à nos frères et sœurs qui manquent du minimum nécessaire, nous battre pour le règne de la gloire de Dieu au Togo et pour restaurer le prestige de notre patrie. En Dieu, nous plaçons notre foi.

Nous demanderons au Président Faure Gnassingbé de ne plus servir de couverture pour les crimes odieux de l’engeance qui s’accapare des richesses nationales, qui a brûlé les marchés de Lomé, de Kara, qui fraude aux élections pour être nommés ministres, qui brade nos richesses en partage avec des prédateurs étrangers, qui a endetté sans vergogne le pays, etc. Il doit donc se retirer en 20020 et nous permettre d’engager l’œuvre de redressement national et d’élévation de tous les togolais à la dignité humaine. Nous tournerons les pages sombres du passé. Nous amnistierons les crimes de ce passé chargé, tout en accordant des réparations conséquentes aux victimes. Nous allons engager des travaux de reconstruction à travers tout le pays, en mobilisant et en rendant fongibles nos propres capitaux morts, pour ne plus dépendre de l’étranger. Le génie togolais tracera la voie et indiquera aux autres pays africains le chemins à suivre dans ce 21è siècle pour participer au développement de l’humanité et à la dignité de l’africain. Après cinq années, nous remettrons le pouvoir au peuple pour qu’il le confie à une nouvelle génération ayant une haute éthique et le sens de la solidarité humaine.

L’histoire, depuis des siècles, nous a appris qu’aucune nation ne s’est véritablement développée sans la mobilisation de ses propres enfants. Sans la mobilisation du peuple japonais, la seule bonne foi et l’engagement du Général américain Mac Arthur n’auraient pas suffit pour redresser le Japon. C’est le cas en Allemagne où il a fallu l’engagement du Président Adenauer et la mobilisation du peuple allemand pour faire du pays le premier de la zone Europe. Le plan Marshall aurait échoué sans les génies et l’ardeur au travail de ces deux peuples dont les pays avaient été détruits au cours de la 2è guerre mondiale. Nous devons également mobiliser non seulement notre peuple mais également au moins 25 % de nos capitaux morts , estimés à plus de 16.000 Milliards de FCFA, pour l’œuvre de reconstruction nationale.

Il faudrait que les apprentis politiciens arrêtent leurs funestes besognes d’expression de leurs égos, leurs calomnies et l’exploitation des frustrations et des ressentiments de la masse du peuple. Il faut qu’ils arrêtent de recourir à la médiation des étrangers pour finalement les dénoncer. Ce cirque tragique a assez duré. Nous pouvons nous confronter et dialoguer entre nous. J’ai gagné à la Conférence nationale souveraine avant d’être trahi, tout comme le peuple, par la transition. Au HCR, j’ai aidé à faire adopter la constitution soumise au peuple en Septembre 1992 et promulguée en Octobre 1992. J’ai mis en place la HAC. J’ai contribué à doter l’armée de nouveaux statuts. J’ai initié l’adoption de l’allocation à la retraite des fonctionnaires, etc. J’aurais pu faire mettre en place le Conseil Économique et Social, le Sénat et tant d’autres institutions ou avantages sociaux si je n’avais pas démissionné trop tôt de mon poste de Conseiller Spécial aux affaires politiques du Premier Ministre. Je veux vous rappeler que je n’ai pas été payé pour ces services rendus à la patrie, sinon 200.000 FCFA par mois jusqu’à notre séquestration au HCR. Je veux engager avec vous dès 2020 la réforme entière de notre société. J’aurai besoin de vous. J’ai vécu ou collaboré au sein des Etats-Majors du Dahomey, du Ghana, du Togo et j’ai fréquenté par parenté ou amitié des officiers supérieurs du Dahomey puis du Bénin, du Togo, du Ghana, du Nigéria, de la Côte-d’Ivoire, de la France, de la Chine, etc . Je connais vos corps et leurs règles. Soyez des catalyseurs pour un changement pacifique et positif. Que Dieu vous inspire, nous protège et bénisse le Togo.


Fait à Paris : le 15 Mars 2019
Nicolas LAWSON
Président du PRR


Togo  - Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC Lalternative-togo.com - [6/16/2019]

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits de l’Homme, de restrictions des libertés, de refus manifeste de la démocratie, de grande corruption, d’élections truquées sur fond de massacres, d’impunité, il est très difficile de le vendre à l’extérieur, même si l’on a recours à des sorciers blancs comme Tony Blair, Dominique Strauss-Kahn, Carlos Lopez, etc. C’est le difficile exercice auquel Faure Gnassingbé et son bataclan se sont livrés à Londres.


Togo  - Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti? Lalternative-togo.com - [6/16/2019]

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre DRIEU LA ROCHELLE, dans Le Chef, nous montre la réplique des peuples martyrisés. Ils allument la peur aux ventres des bourreaux. Les peuples s’éveillent avec le tranchant de leur conscience sans lire une admiration dans les yeux des tortionnaires qui leur ont longtemps courbé la tête. La souffrance est une école qui contraint les hommes qui portent ce fardeau à l’exigence de libération. Quand les lacérations des cœurs sont profondes, la mémoire récite d’elle-même la cruauté des événements sans omissions particulières.


Togo  - Sélom Klassou, en campagne déguisée dans Agoè Fraternité - [6/15/2019]

La semaine dernière, le Chef du gouvernement a inauguré deux centres de soins périphériques dans la préfecture d’Agoè-Nyvé. Depuis, la présence de Sélom Klassou dans cette localité, à quelques jours de l’ouverture officielle des campagnes pour les élections communales du 30 juin prochain, suscite des spéculations au sein de l’opinion.


Togo  - Revers de la médaille/« Armes de guerre » du président : Comprendre la supercherie LaManchette - [6/15/2019]

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels qu’il n’a aucun égard, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé retrouve la BBC, une radio londonienne pour un entretien sur la situation sociopolitique au Togo. Un exercice qui s’est déroulé en marge de son rendez-vous d’affaires à Londres dans le cadre du PND, Plan national de développement. Mais comme toujours, la sortie médiatique du président suscite assez de polémiques, et beaucoup évoquent même un mensonge d’Etat.


Togo  - Locales 2019 : Me Apévon regrette que l'opposition y participe en rang dispersé iciLome - [6/15/2019]

Me Apévon des Forces Démocratiques pour la République (FDR) a regretté que le fait l'opposition togolaise participe à ces élections locales à rang dispersé.


Togo  - Elections locales : La liste EPD dans le Zio forme ses candidats - - [6/15/2019]

C’est la dernière ligne droite pour les élections locales du 30 juin dont la campagne s’ouvre aujourd’hui. Les partis engagés dans la course peaufinent les derniers réglages. Mais, avant de se lancer dans la bataille, il est judicieux d’outiller les candidats sur les enjeux de ce scrutin.


Togo  - Locales/FOSE 2019 : 8000 corps habillés pour sécuriser le processus iciLome - [6/15/2019]

Dans le but de sécuriser les élections municipales du 30 juin prochain, 4000 gendarmes et 4000 autres fonctionnaires de la police, tous éléments de la « Force Sécurité Election (FOSE) 2019 », seront déployés sur toute l’étendue du territoire togolais, afin de garantir la sécurité des personnes et des biens avant, pendant et après le scrutin.


Togo  - Locales 2019 : Me Dodji Apévon dénonce le « cafouillage » qui entoure le processus iciLome - [6/15/2019]

Devant la presse jeudi, les leaders de la Coalition des 14 ont dénoncé le cafouillage avec lequel le gouvernement togolais organise les prochaines élections locales.


Togo  - Godwin Tété dénonce trois pratiques du RPT/UNIR visant à bloquer l’avancée de la démocratie iciLome - [6/15/2019]

Dans un poste en date du 9 juin dernier, l’écrivain historien Godwin Tété dit dénoncer trois des pratiques arbitraires du parti au pouvoir qui bloquent l’avancée de la démocratie au Togo.


Togo  - La faillite d’un régime : Le visage des deux grands marchés de Lomé Lalternative-togo.com - [6/15/2019]

Lorsqu’un étranger arrive dans une maison, l’endroit par lequel il apprécie la propreté de son hôte, ce sont les toilettes. Il en est de même pour les marchés qui sont les lieux de tous les visiteurs nationaux comme étrangers. Les marchés, ce sont principalement les lieux de travail de nos femmes, nos sœurs, nos épouses et nos frères. Ces commerçants passent plus de temps en ces lieux que dans leurs maisons. La réputation du grand marché de Lomé en Afrique de l’Ouest et Centrale ne date pas d’aujourd’hui. Ce marché est également l’un des plus grands pourvoyeurs de recettes douanières et fiscales pour l’Etat. Pour des raisons de politique politicienne, certains Togolais fondamentalement méchants ou animés d’un esprit démoniaques se sont organisés pour incendier ce fleuron de l’économie togolaise.


Togo  - Polémique sur le choix du nouveau DTN : Le Col Guy Akpovy en rajoute au flou. Vers la reprise du processus ? Liberte hebdo - [6/15/2019]

Depuis quelques semaines, le monde du football togolais est secoué par l’affaire de choix du prochain Directeur technique national. Une polémique était née de la fuite, depuis le ministère des Sports, d’un courrier faisant état du choix de M. Tchanilé Tchakala comme nouveau DTN, alors même que le processus n’est manifestement pas arrivé à terme.


Togo  - Locales 2019 : « Nous n’avons aucune garantie, mais nous y allons quand même », dixit Mme Adjamagbo-Johnson iciLome - [6/14/2019]

Avez-vous une quelconque garantie quant à la crédibilité des élections locales qu'organise le gouvernement togolais ce 30 juin 2019 ? Hier lors d'une conférence de presse animée à Lomé, cette question a été posée aux leaders de la C14. Mais sans surprise, ils ont répondu par la négation.


Togo  - Campagne électorale : Innocent Kagbara appelle au patriotisme iciLome - [6/14/2019]

La campagne électorale s'ouvre aujourd'hui. Les candidats en lice pour ces élections municipales ont commencé depuis ce matin. Innocent Kagara, président du Parti démocratique panafricain (PDP), dans un message, appelle à la probité et au patriotisme.


Togo  - Les investisseurs ne viendront dans le pays que lorsqu'il y aura un véritable apaisement, selon François Boko iciLome - [6/14/2019]

Lomé accueille depuis hier jeudi, le premier forum économique Togo-Union européenne (UE). L'occasion pour le gouvernement togolais de vanter encore le mérite de son Plan National de Développement (PND) aux investisseurs étrangers qui prennent part à ce rendez-vous.


Togo  - La C14 à Jean-Pierre Fabre : « En politique, on dit jamais : jamais ! » iciLome - [6/14/2019]

Les leaders de l’actuelle coalition des 14 ne perdent pas espoir. Ils croient encore à une possible unicité d’action de l’opposition dans les jours à venir.


Togo  - Revue de presse du vendredi 14 juin 2019 iciLome - [6/14/2019]

A la Une : le démarrage de la campagne pour les élections des conseillers municipaux du 30 juin prochain


Togo  - Nicodème Habia rencontre la diaspora togolaise à Minneapolis iciLome - [6/14/2019]

Après sa convalescence auprès de sa famille aux Etats-Unis, suite à la grève de la faim qui l’a un peu abîmé, le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia est sur le point de reprendre son bâton de pèlerin. « Je ne me reposerai que lorsque nous aurons l'alternance à la tête de ce pays », a-t-il l’habitude de répéter.


Togo  - Vanessa Worou demande pardon à King Mensah iciLome - [6/14/2019]

Pour avoir tenu des propos diffamatoires au sujet de l'artiste King Mensah, une icône de la musique traditionnelle au Togo, Vanessa Worou, une autre vedette de la musique togolaise, ancienne choriste de King Mensah, entre-temps revenue en de meilleurs sentiments, demande pardon à son parrain dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.


Togo  - Révision constitutionnelle : Le Mouvement pour un Togo nouveau remonté, lance un appel à la mobilisation iciLome - [6/14/2019]

La révision constitutionnelle opérée par les députés dans la nuit du 8 mai dernier, continue de susciter de l'indignation au sein de l'opinion. La dernière réaction est celle du Mouvement pour un Togo Nouveau (MTN) qui, remonté contre ce "ieme acte de coup d’état permanent et du déni du droit ", lance un appel à la mobilisation au peuple togolais. Lecture !


Togo  - Municipales : 565 listes sont entrées en campagnes ce vendredi iciLome - [6/14/2019]

C’est parti ! La campagne électorale pour le compte des élections municipales, premières depuis 32 ans, a débuté ce vendredi à minuit. Selon le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Ayassor Tchambakou, c’est au total 565 listes qui se lancent dans cette opération de charme envers les électeurs togolais.


Togo  - Faure Gnassingbé : « Le forum Togo-UE est une occasion privilégiée d’apprécier davantage nos potentialités et de traduire les opportunités en contrats et mieux en projets » AfreePress - [6/14/2019]

Le 1er Forum économique Togo-UE a officiellement démarré jeudi 13 juin 2019 à Lomé. C’était à travers une cérémonie officielle présidée par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé en présence du Vice-Président de la Commission européenne, Jyrki Katainen.


Togo  - PND 2018-2022 : Le gouvernement engagé à améliorer la communication autour de ses actions AfreePress - [6/14/2019]

Le Ministère de la Communication, des Sports et de l’Éducation à la Citoyenneté et au Civisme, entend se doter d'une politique nationale de communication et d’information.


Togo  - Une première dans la carrière de Fo-Doh Laba iciLome - [6/13/2019]

Pour la première fois de sa carrière l’attaquant international togolais de RS Berkane, Kodjo Fo-Doh Laba, devra évoluer en dehors du continent. L’Épervier vient de s’engager avec Al-Ain FC, un club émirati de première division pour un contrat de trois (3) ans.


Togo  - Locales 2019: La C14 rejoint l'ANC et condamne le comportement de la Cour Suprême iciLome - [6/13/2019]

Devant la presse ce jeudi à Lomé, les leaders de la Coalition des 14 ont dénoncé le comportement de la Cour Suprême dans l'affaire d'invalidation des listes des candidats comptant pour les prochaines élections locales.


Togo  - Meurtre d’un jeune homme à Lomé : Une prêtresse vodou soupçonnée iciLome - [6/13/2019]

Il s’agit d‘un acte criminel qui soulève bien plus de questions que de réponses des riverains qui connaissaient bien la victime du nom de Komlanvi Adanlété, âgé de 29 ans.


Togo  - L’avocat togolais Me Dandakou visé par une plainte de Mme Betty Chausson iciLome - [6/13/2019]

L’affaire de dénomination de la liste « Ensemble pour le Togo » de Pascal Bodjona connaît un nouveau rebondissement. Mme Betty Chausson, présidente de l’association « Ensemble pour le Togo » a instruit son avocat français, Me Koevi Godfrey, avocat au Barreau de Marseille en France, à déposer une plainte contre le Togolais Me Modjona-Esso Dandakou qui, sans consulter la dame, a esté en justice contre l’ancien ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales.