Togo Afrique Monde
Togo  -

Le peuple algérien fait une leçon d’éthique de responsabilité citoyenne à tous les Togolais


« Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi, elle doit être loi parce qu’elle est juste ». Dans son œuvre, Les pensées, le célèbre auteur qui a pensé L’Esprit des Lois, Montesquieu fait la part des choses. Il s’oppose de façon véhémence à toutes les formes ignominieuses des lois, ainsi qu’à celles qui sont prises pour exclusivement protéger les intérêts d’un individu ou couvrir abusivement une minorité au détriment des réclamations légitimes et effervescentes de la collectivité nationale.

Les objectifs communautaires s’expriment dans les besoins et préoccupations des citoyens, dans un large ensemble qu’ils ne peuvent être ignorés, méprisés ou déclassés. Ils ont remis à l’action de la délégation que les élus ne peuvent les écarter sans provoquer la fronde populaire.

Par conséquent, la fantaisie de traficotage des réclamations populaires qui habite parfois ceux qui se vantent de porter la voix du citoyen est une absurdité monstrueuse qui doit être combattue par le cratère déferlant de l’adversité de tous les citoyens, trahis par des abus du pouvoir délégué auxdits représentants du peuple.

Tout représentant du peuple devient illégitime dès qu’il s’écarte des objectifs communautaires et des réclamations éclatées sur toute l’étendue du territoire. La loi ne suffit pas à un peuple à accepter toutes ses dérives et son application mécaniciste qui met en danger la concorde nationale. Le but ultime de la loi est de préserver la cité des embrassements inutiles et de sa chute dans les ravins troublants de l’histoire.

Sur le plan strict du droit et de la constitution, algérienne, BOUTEFLIKA pouvait compétir pour les prochaines présidentielles. Mais, aucune loi n’est d’un parapluie atomique, lorsque dans les circonstances, particulières, elle déstabilise la cité, l’équilibre de toute la République. L’alibi de la loi n’efface pas les contingences qui, de leur détonation, allument les grandes tragédies à l’intérieur de la nation pour renverser sa cohésion, sa vitalité, son ascendance pacifique.

L’aveuglement de la loi n’est surtout pas une éthique politique, parce que la raison mécanique n’est par l’art de la gouvernance politique. L’éthique apparaît comme le complément absolument nécessaire dans l’application de la loi pour lui donner une tonalité d’équilibre, de bon sens, un répondant de socialité active, efficace.

La version mécanicienne de la loi, son application abrupte sans équité n’est-elle pas le vrai danger qui renverse les nations dans la pénombre de l’histoire ?

Le devoir de réguler la vie en cité n’est-il pas une exigence de toutes les catégories socio-professionnelles pour donner un sens au vivre-ensemble ?

Si les Algériens de tous les âges, et de toutes les professions, se sont coalisés pour défendre l’honneur de la République, comment les Togolais peuvent –ils s’autoriser de rester à l’écart de l’engagement patriotique contre le brigandage de toilettage hideux de notre constitution et en accepter toutes les insalubrités diagonales sur la vie de la République.

La justice et la légalité

En cité, il faut absolument un peu de bon sens pour résoudre ce problème: tout ce qui est légal est-il juste ? Il est impérieux de faire preuve de discernement pour comprendre qu’aucune loi ne peut prescrire à un peuple et en toute circonstances ce qui vaut le mieux. Quand les prescriptions légales sont fausses, quand elles sont de l’émanation d’une minorité ou d’une manipulation pour garantir les intérêts d’un tiers ou encore quad elles tombent en désuétude, elles revêtent un caractère inique, arbitraire où le dégoût qu’elles diffusent incite la majorité à une insurrection de la conscience à changer l’ordre ancien.

Lorsque la loi n’est plus de l’assentiment de la collectivité nationale, lorsqu’elle constitue un danger pour l’harmonie, l’action citoyenne devient la force légitime de son redressement. Toutes les lois ne correspondent pas à l’esprit national, ni à celui de l’évolution des peuples encore moins, aux circonstances particulières.

De plus, même les lois bien prises peuvent subir l’effet des événements et du temps et cela suffit pour qu’elles ne servent plus à rien. La caducité de la loi survient quand le sens de l’histoire prend en pli de la souveraineté populaire qui transcende les motivations passées du groupe. Ainsi, il faut avoir le courage de changer les lois, de les rectifier dans le sens de la bonification et de la modernité conformément aux exigences et à la mentalité de responsabilité qui se préoccupe de l’éthique. Les retouches et les toilettages de hauteur sont les perches d’adaptation de la loi à des circonstances nouvelles.
Le droit qui se vide de son pouvoir d’ajustement heureux ne saurait construire l’équilibre pour être en phase avec les préoccupations ascendantes des citoyens. Il faut avoir le courage de sortir de l’embrigadement sec d’un juridisme puant aux fins de revitaliser la concorde civile qui est la fonction du droit.

Les Algériens légitimement défendent la crédibilité de leurs institutions qui ne peut s’apparenter à des avaries du droit au profit d’un collège de profiteurs qui abusent d’une invalidité du chef pour agir au nom du droit et de la Constitution. Quand on aime son pays et qu’on le pense à l’échelle des valeurs, la conviction de l’action incisive est la foi de responsabilité pour la réparation des égarements politiques. L’engagement de dignité commande le présent pour rebâtir l’espérance et l’avenir de la Nation. La puissance de redressement des républiques appartient au premier chef à la souveraineté du peuple, à sa solidarité. C’est en cela que Edouard HERRIOT dit dans son œuvre Agir: « Les nations ont le sort qu’elles se font. Rien d’heureux ne leur vient du hasard. Ceux qui les servent sont ceux qui développent leur force profonde »

L’exercice du droit et de l’équité conformément aux intérêts du peuple constitue l’ancre de grandeur des nations. La justice et l’équité remettent la République dans le sens du progrès et des rêves auxquels les citoyens majoritairement croient.

Honneur au peuple algérien, gloire à tous ceux qui, des casernes aux hameaux, de la ville à la campagne, ont allumé le pavé de la contestation contre une nausée de candidature de BOUTEFLIKA pour un cinquième mandat. Le monde entier salue la jeunesse algérienne, les intellectuels, les corps habillés, les femmes, les hommes, les vieux, les syndicats et les partis politiques de l’Opposition pour leur opiniâtreté à redonner du sens à la gouvernance et aux institutions
La légalité n’est rien du tout lorsqu’elle affaisse l’honneur national et brise la dynamique sociale qui sous-tend la fierté citoyenne. Rester esclave des lois iniques est une tragédie politique. Sous aucun prétexte, les citoyens ne doivent donner le moindre aval aux lois iniques ou celles qui tombent dans la caducité. « L’imposture de la loi »est d’une gravité à faire basculer les républiques dans des horreurs, parce que le naufrage collectif est dans l’inaction. Dans les grands moments de la vie des nations, c’est la transcendance des citoyens qui imprime un nouvel élan au contrat social. Les nations qui respirent leurs propres tombent sont celles qui manquent du sursaut novateur pour s’ouvrir de nouveaux horizons et faire grandir les citoyens dans le bonheur partagé des institutions de fierté.

L’art politique est un savant accommodement des circonstances et contingences pour défendre la légitimité et la légalité proprement indissociables pour garantir aux peuples l’expression de leurs aspirations. Nous adressons une mention spéciale à la maturité des forces de sécurité et de défense algériennes pour l’exemplarité de leurs actions lors de la fronde sociale contre un mandat de provocation des Algériens.

1) Ce que les Algériens apprennent aux Togolais

L’honneur d’un pays est du ressort de la puissance civile, militaire et des forces de sécurité. Le respect du citoyen, du simple qu’il est citoyen et libre de ses opinions, de le manifester sans entraves ni menaces est la hauteur de l’esprit national.

-Tous les abus d’autorité ou du pouvoir pour placer en situation d’esclave un peuple doivent être combattus dans les règles du droit de manifester et personne n’a le droit, sous des prétextes farfelus et grotesques, de renvoyer les peuples qui chauffent les pavés dans les zones périphériques de la capitale où des villes de l’intérieur
- Nous n’avons nulle part assisté à des passages à tabac des manifestants en érection de conscience contre le cinquième mandat de BOUTEFLIKA. Il faut en inférer que le citoyen est roi dans tous les pays tant qu’il agit dans les limites du droit, de la Constitution, c’est-à-dire, du contrat social dont le droit à manifester.

-La puissance civile ne peut pas être réprimée ni par des forces de sécurité et de défense encore moins, par des miliciens que M. YARK a l’audace aveugle de nommer « groupes d’auto-défense »

- Les mitraillades dans les tas de manifestants pour des traumatismes et pour faire inutilement des morts constituent des crimes de masse, des crimes contre l’humanité que les autorités algériennes ont intelligemment évités, quoiqu’il ait eu des arrestations et des blessés dans la conduite des événements.

- La contestation généralisée en Algérie n’a pas suscité d’attroupements de badauds sur l’itinéraire de la déferlante mobilisation où des citoyens voyeurs font la haie avec un air désintéressé de l’avenir de la République. Toute passivité aux heures troublantes de l’histoire des nations est une culpabilité monstrueuse et inexpiable.

- Le peuple algérien n’a pas non plus cédé aux intimidations pour laisser une lamelle de profiteurs à leurs rêves, à leur volonté de puissance. Le combat contre « l’imposture de la loi» se nourrit de conviction, de fermeté, d’engagement plantureux et âpre pour susciter l’espoir. Les songes juridiques en paravents de défense de l’absurde ne doivent pas inquiéter les peuples qui croient en eux et qui se battent pour la libération des ornières administratives
-Les lois iniques se combattent dans la pure tradition du civisme et du patriotisme pour la grandeur des peuples. Chaque cité a le devoir de se former et de s’élever contre la délinquance du droit. Comme l’écrit dans son Journal, André GIDE: « Le monde ne saura sauver, s’il peut l’être, que par des insoumis ».

Le soleil d’un peuple ne vient jamais d’un ailleurs. Il vient de la conscience de responsabilité et de la prise de risque du peuple lui-même par l’éthique de responsabilité qu’il cultive face à l’épreuve et au mauvais sens de son histoire. L’espérance collective n’a d’aboutissement que par la foi de l’engagement et la solidarité vivifiante qui reverdissent les touffes tranchées de la mobilisation.

Les réformes de l’Accord Politique Global (APG) ont été enterrées pour être biaisées sous la réclamation d’un peuple qui ne se dessaisit nullement de sa vigilance. Une Assemblée nationale nommée n’est pas au-dessus de la souveraineté populaire. Elle ne peut pas se parer d’une parodie de réformes qui abuserait de la patience de notre peuple. L’esprit national qui s’éduque à la vérité, à la justice et aux valeurs ne s’essouffle jamais sous la manipulation arrogante des pervers. Ce sont eux qui, de leur esprit de forfaiture, ont la peur au ventre. A nous de leur imposer la réflexion de NAPOLEON 1er, dans sa Lettre à Alexandre 1er, le 02 février 1808: « Il est de la sagesse et de la politique de faire ce que le destin ordonne et d’aller où la marche des événements nous conduit ».


Togo  - Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC Lalternative-togo.com - [6/16/2019]

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits de l’Homme, de restrictions des libertés, de refus manifeste de la démocratie, de grande corruption, d’élections truquées sur fond de massacres, d’impunité, il est très difficile de le vendre à l’extérieur, même si l’on a recours à des sorciers blancs comme Tony Blair, Dominique Strauss-Kahn, Carlos Lopez, etc. C’est le difficile exercice auquel Faure Gnassingbé et son bataclan se sont livrés à Londres.


Togo  - Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti? Lalternative-togo.com - [6/16/2019]

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre DRIEU LA ROCHELLE, dans Le Chef, nous montre la réplique des peuples martyrisés. Ils allument la peur aux ventres des bourreaux. Les peuples s’éveillent avec le tranchant de leur conscience sans lire une admiration dans les yeux des tortionnaires qui leur ont longtemps courbé la tête. La souffrance est une école qui contraint les hommes qui portent ce fardeau à l’exigence de libération. Quand les lacérations des cœurs sont profondes, la mémoire récite d’elle-même la cruauté des événements sans omissions particulières.


Togo  - Sélom Klassou, en campagne déguisée dans Agoè Fraternité - [6/15/2019]

La semaine dernière, le Chef du gouvernement a inauguré deux centres de soins périphériques dans la préfecture d’Agoè-Nyvé. Depuis, la présence de Sélom Klassou dans cette localité, à quelques jours de l’ouverture officielle des campagnes pour les élections communales du 30 juin prochain, suscite des spéculations au sein de l’opinion.


Togo  - Revers de la médaille/« Armes de guerre » du président : Comprendre la supercherie LaManchette - [6/15/2019]

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels qu’il n’a aucun égard, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé retrouve la BBC, une radio londonienne pour un entretien sur la situation sociopolitique au Togo. Un exercice qui s’est déroulé en marge de son rendez-vous d’affaires à Londres dans le cadre du PND, Plan national de développement. Mais comme toujours, la sortie médiatique du président suscite assez de polémiques, et beaucoup évoquent même un mensonge d’Etat.


Togo  - Locales 2019 : Me Apévon regrette que l'opposition y participe en rang dispersé iciLome - [6/15/2019]

Me Apévon des Forces Démocratiques pour la République (FDR) a regretté que le fait l'opposition togolaise participe à ces élections locales à rang dispersé.


Togo  - Elections locales : La liste EPD dans le Zio forme ses candidats - - [6/15/2019]

C’est la dernière ligne droite pour les élections locales du 30 juin dont la campagne s’ouvre aujourd’hui. Les partis engagés dans la course peaufinent les derniers réglages. Mais, avant de se lancer dans la bataille, il est judicieux d’outiller les candidats sur les enjeux de ce scrutin.


Togo  - Locales/FOSE 2019 : 8000 corps habillés pour sécuriser le processus iciLome - [6/15/2019]

Dans le but de sécuriser les élections municipales du 30 juin prochain, 4000 gendarmes et 4000 autres fonctionnaires de la police, tous éléments de la « Force Sécurité Election (FOSE) 2019 », seront déployés sur toute l’étendue du territoire togolais, afin de garantir la sécurité des personnes et des biens avant, pendant et après le scrutin.


Togo  - Locales 2019 : Me Dodji Apévon dénonce le « cafouillage » qui entoure le processus iciLome - [6/15/2019]

Devant la presse jeudi, les leaders de la Coalition des 14 ont dénoncé le cafouillage avec lequel le gouvernement togolais organise les prochaines élections locales.


Togo  - Godwin Tété dénonce trois pratiques du RPT/UNIR visant à bloquer l’avancée de la démocratie iciLome - [6/15/2019]

Dans un poste en date du 9 juin dernier, l’écrivain historien Godwin Tété dit dénoncer trois des pratiques arbitraires du parti au pouvoir qui bloquent l’avancée de la démocratie au Togo.


Togo  - La faillite d’un régime : Le visage des deux grands marchés de Lomé Lalternative-togo.com - [6/15/2019]

Lorsqu’un étranger arrive dans une maison, l’endroit par lequel il apprécie la propreté de son hôte, ce sont les toilettes. Il en est de même pour les marchés qui sont les lieux de tous les visiteurs nationaux comme étrangers. Les marchés, ce sont principalement les lieux de travail de nos femmes, nos sœurs, nos épouses et nos frères. Ces commerçants passent plus de temps en ces lieux que dans leurs maisons. La réputation du grand marché de Lomé en Afrique de l’Ouest et Centrale ne date pas d’aujourd’hui. Ce marché est également l’un des plus grands pourvoyeurs de recettes douanières et fiscales pour l’Etat. Pour des raisons de politique politicienne, certains Togolais fondamentalement méchants ou animés d’un esprit démoniaques se sont organisés pour incendier ce fleuron de l’économie togolaise.


Togo  - Polémique sur le choix du nouveau DTN : Le Col Guy Akpovy en rajoute au flou. Vers la reprise du processus ? Liberte hebdo - [6/15/2019]

Depuis quelques semaines, le monde du football togolais est secoué par l’affaire de choix du prochain Directeur technique national. Une polémique était née de la fuite, depuis le ministère des Sports, d’un courrier faisant état du choix de M. Tchanilé Tchakala comme nouveau DTN, alors même que le processus n’est manifestement pas arrivé à terme.


Togo  - Locales 2019 : « Nous n’avons aucune garantie, mais nous y allons quand même », dixit Mme Adjamagbo-Johnson iciLome - [6/14/2019]

Avez-vous une quelconque garantie quant à la crédibilité des élections locales qu'organise le gouvernement togolais ce 30 juin 2019 ? Hier lors d'une conférence de presse animée à Lomé, cette question a été posée aux leaders de la C14. Mais sans surprise, ils ont répondu par la négation.


Togo  - Campagne électorale : Innocent Kagbara appelle au patriotisme iciLome - [6/14/2019]

La campagne électorale s'ouvre aujourd'hui. Les candidats en lice pour ces élections municipales ont commencé depuis ce matin. Innocent Kagara, président du Parti démocratique panafricain (PDP), dans un message, appelle à la probité et au patriotisme.


Togo  - Les investisseurs ne viendront dans le pays que lorsqu'il y aura un véritable apaisement, selon François Boko iciLome - [6/14/2019]

Lomé accueille depuis hier jeudi, le premier forum économique Togo-Union européenne (UE). L'occasion pour le gouvernement togolais de vanter encore le mérite de son Plan National de Développement (PND) aux investisseurs étrangers qui prennent part à ce rendez-vous.


Togo  - La C14 à Jean-Pierre Fabre : « En politique, on dit jamais : jamais ! » iciLome - [6/14/2019]

Les leaders de l’actuelle coalition des 14 ne perdent pas espoir. Ils croient encore à une possible unicité d’action de l’opposition dans les jours à venir.


Togo  - Revue de presse du vendredi 14 juin 2019 iciLome - [6/14/2019]

A la Une : le démarrage de la campagne pour les élections des conseillers municipaux du 30 juin prochain


Togo  - Nicodème Habia rencontre la diaspora togolaise à Minneapolis iciLome - [6/14/2019]

Après sa convalescence auprès de sa famille aux Etats-Unis, suite à la grève de la faim qui l’a un peu abîmé, le président du parti Les Démocrates, Nicodème Habia est sur le point de reprendre son bâton de pèlerin. « Je ne me reposerai que lorsque nous aurons l'alternance à la tête de ce pays », a-t-il l’habitude de répéter.


Togo  - Vanessa Worou demande pardon à King Mensah iciLome - [6/14/2019]

Pour avoir tenu des propos diffamatoires au sujet de l'artiste King Mensah, une icône de la musique traditionnelle au Togo, Vanessa Worou, une autre vedette de la musique togolaise, ancienne choriste de King Mensah, entre-temps revenue en de meilleurs sentiments, demande pardon à son parrain dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.


Togo  - Révision constitutionnelle : Le Mouvement pour un Togo nouveau remonté, lance un appel à la mobilisation iciLome - [6/14/2019]

La révision constitutionnelle opérée par les députés dans la nuit du 8 mai dernier, continue de susciter de l'indignation au sein de l'opinion. La dernière réaction est celle du Mouvement pour un Togo Nouveau (MTN) qui, remonté contre ce "ieme acte de coup d’état permanent et du déni du droit ", lance un appel à la mobilisation au peuple togolais. Lecture !


Togo  - Municipales : 565 listes sont entrées en campagnes ce vendredi iciLome - [6/14/2019]

C’est parti ! La campagne électorale pour le compte des élections municipales, premières depuis 32 ans, a débuté ce vendredi à minuit. Selon le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Ayassor Tchambakou, c’est au total 565 listes qui se lancent dans cette opération de charme envers les électeurs togolais.


Togo  - Faure Gnassingbé : « Le forum Togo-UE est une occasion privilégiée d’apprécier davantage nos potentialités et de traduire les opportunités en contrats et mieux en projets » AfreePress - [6/14/2019]

Le 1er Forum économique Togo-UE a officiellement démarré jeudi 13 juin 2019 à Lomé. C’était à travers une cérémonie officielle présidée par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé en présence du Vice-Président de la Commission européenne, Jyrki Katainen.


Togo  - PND 2018-2022 : Le gouvernement engagé à améliorer la communication autour de ses actions AfreePress - [6/14/2019]

Le Ministère de la Communication, des Sports et de l’Éducation à la Citoyenneté et au Civisme, entend se doter d'une politique nationale de communication et d’information.


Togo  - Une première dans la carrière de Fo-Doh Laba iciLome - [6/13/2019]

Pour la première fois de sa carrière l’attaquant international togolais de RS Berkane, Kodjo Fo-Doh Laba, devra évoluer en dehors du continent. L’Épervier vient de s’engager avec Al-Ain FC, un club émirati de première division pour un contrat de trois (3) ans.


Togo  - Locales 2019: La C14 rejoint l'ANC et condamne le comportement de la Cour Suprême iciLome - [6/13/2019]

Devant la presse ce jeudi à Lomé, les leaders de la Coalition des 14 ont dénoncé le comportement de la Cour Suprême dans l'affaire d'invalidation des listes des candidats comptant pour les prochaines élections locales.


Togo  - Meurtre d’un jeune homme à Lomé : Une prêtresse vodou soupçonnée iciLome - [6/13/2019]

Il s’agit d‘un acte criminel qui soulève bien plus de questions que de réponses des riverains qui connaissaient bien la victime du nom de Komlanvi Adanlété, âgé de 29 ans.


Togo  - L’avocat togolais Me Dandakou visé par une plainte de Mme Betty Chausson iciLome - [6/13/2019]

L’affaire de dénomination de la liste « Ensemble pour le Togo » de Pascal Bodjona connaît un nouveau rebondissement. Mme Betty Chausson, présidente de l’association « Ensemble pour le Togo » a instruit son avocat français, Me Koevi Godfrey, avocat au Barreau de Marseille en France, à déposer une plainte contre le Togolais Me Modjona-Esso Dandakou qui, sans consulter la dame, a esté en justice contre l’ancien ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales.