Togo Afrique Monde
Togo  -

Le peuple algérien fait une leçon d’éthique de responsabilité citoyenne à tous les Togolais


« Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi, elle doit être loi parce qu’elle est juste ». Dans son œuvre, Les pensées, le célèbre auteur qui a pensé L’Esprit des Lois, Montesquieu fait la part des choses. Il s’oppose de façon véhémence à toutes les formes ignominieuses des lois, ainsi qu’à celles qui sont prises pour exclusivement protéger les intérêts d’un individu ou couvrir abusivement une minorité au détriment des réclamations légitimes et effervescentes de la collectivité nationale.

Les objectifs communautaires s’expriment dans les besoins et préoccupations des citoyens, dans un large ensemble qu’ils ne peuvent être ignorés, méprisés ou déclassés. Ils ont remis à l’action de la délégation que les élus ne peuvent les écarter sans provoquer la fronde populaire.

Par conséquent, la fantaisie de traficotage des réclamations populaires qui habite parfois ceux qui se vantent de porter la voix du citoyen est une absurdité monstrueuse qui doit être combattue par le cratère déferlant de l’adversité de tous les citoyens, trahis par des abus du pouvoir délégué auxdits représentants du peuple.

Tout représentant du peuple devient illégitime dès qu’il s’écarte des objectifs communautaires et des réclamations éclatées sur toute l’étendue du territoire. La loi ne suffit pas à un peuple à accepter toutes ses dérives et son application mécaniciste qui met en danger la concorde nationale. Le but ultime de la loi est de préserver la cité des embrassements inutiles et de sa chute dans les ravins troublants de l’histoire.

Sur le plan strict du droit et de la constitution, algérienne, BOUTEFLIKA pouvait compétir pour les prochaines présidentielles. Mais, aucune loi n’est d’un parapluie atomique, lorsque dans les circonstances, particulières, elle déstabilise la cité, l’équilibre de toute la République. L’alibi de la loi n’efface pas les contingences qui, de leur détonation, allument les grandes tragédies à l’intérieur de la nation pour renverser sa cohésion, sa vitalité, son ascendance pacifique.

L’aveuglement de la loi n’est surtout pas une éthique politique, parce que la raison mécanique n’est par l’art de la gouvernance politique. L’éthique apparaît comme le complément absolument nécessaire dans l’application de la loi pour lui donner une tonalité d’équilibre, de bon sens, un répondant de socialité active, efficace.

La version mécanicienne de la loi, son application abrupte sans équité n’est-elle pas le vrai danger qui renverse les nations dans la pénombre de l’histoire ?

Le devoir de réguler la vie en cité n’est-il pas une exigence de toutes les catégories socio-professionnelles pour donner un sens au vivre-ensemble ?

Si les Algériens de tous les âges, et de toutes les professions, se sont coalisés pour défendre l’honneur de la République, comment les Togolais peuvent –ils s’autoriser de rester à l’écart de l’engagement patriotique contre le brigandage de toilettage hideux de notre constitution et en accepter toutes les insalubrités diagonales sur la vie de la République.

La justice et la légalité

En cité, il faut absolument un peu de bon sens pour résoudre ce problème: tout ce qui est légal est-il juste ? Il est impérieux de faire preuve de discernement pour comprendre qu’aucune loi ne peut prescrire à un peuple et en toute circonstances ce qui vaut le mieux. Quand les prescriptions légales sont fausses, quand elles sont de l’émanation d’une minorité ou d’une manipulation pour garantir les intérêts d’un tiers ou encore quad elles tombent en désuétude, elles revêtent un caractère inique, arbitraire où le dégoût qu’elles diffusent incite la majorité à une insurrection de la conscience à changer l’ordre ancien.

Lorsque la loi n’est plus de l’assentiment de la collectivité nationale, lorsqu’elle constitue un danger pour l’harmonie, l’action citoyenne devient la force légitime de son redressement. Toutes les lois ne correspondent pas à l’esprit national, ni à celui de l’évolution des peuples encore moins, aux circonstances particulières.

De plus, même les lois bien prises peuvent subir l’effet des événements et du temps et cela suffit pour qu’elles ne servent plus à rien. La caducité de la loi survient quand le sens de l’histoire prend en pli de la souveraineté populaire qui transcende les motivations passées du groupe. Ainsi, il faut avoir le courage de changer les lois, de les rectifier dans le sens de la bonification et de la modernité conformément aux exigences et à la mentalité de responsabilité qui se préoccupe de l’éthique. Les retouches et les toilettages de hauteur sont les perches d’adaptation de la loi à des circonstances nouvelles.
Le droit qui se vide de son pouvoir d’ajustement heureux ne saurait construire l’équilibre pour être en phase avec les préoccupations ascendantes des citoyens. Il faut avoir le courage de sortir de l’embrigadement sec d’un juridisme puant aux fins de revitaliser la concorde civile qui est la fonction du droit.

Les Algériens légitimement défendent la crédibilité de leurs institutions qui ne peut s’apparenter à des avaries du droit au profit d’un collège de profiteurs qui abusent d’une invalidité du chef pour agir au nom du droit et de la Constitution. Quand on aime son pays et qu’on le pense à l’échelle des valeurs, la conviction de l’action incisive est la foi de responsabilité pour la réparation des égarements politiques. L’engagement de dignité commande le présent pour rebâtir l’espérance et l’avenir de la Nation. La puissance de redressement des républiques appartient au premier chef à la souveraineté du peuple, à sa solidarité. C’est en cela que Edouard HERRIOT dit dans son œuvre Agir: « Les nations ont le sort qu’elles se font. Rien d’heureux ne leur vient du hasard. Ceux qui les servent sont ceux qui développent leur force profonde »

L’exercice du droit et de l’équité conformément aux intérêts du peuple constitue l’ancre de grandeur des nations. La justice et l’équité remettent la République dans le sens du progrès et des rêves auxquels les citoyens majoritairement croient.

Honneur au peuple algérien, gloire à tous ceux qui, des casernes aux hameaux, de la ville à la campagne, ont allumé le pavé de la contestation contre une nausée de candidature de BOUTEFLIKA pour un cinquième mandat. Le monde entier salue la jeunesse algérienne, les intellectuels, les corps habillés, les femmes, les hommes, les vieux, les syndicats et les partis politiques de l’Opposition pour leur opiniâtreté à redonner du sens à la gouvernance et aux institutions
La légalité n’est rien du tout lorsqu’elle affaisse l’honneur national et brise la dynamique sociale qui sous-tend la fierté citoyenne. Rester esclave des lois iniques est une tragédie politique. Sous aucun prétexte, les citoyens ne doivent donner le moindre aval aux lois iniques ou celles qui tombent dans la caducité. « L’imposture de la loi »est d’une gravité à faire basculer les républiques dans des horreurs, parce que le naufrage collectif est dans l’inaction. Dans les grands moments de la vie des nations, c’est la transcendance des citoyens qui imprime un nouvel élan au contrat social. Les nations qui respirent leurs propres tombent sont celles qui manquent du sursaut novateur pour s’ouvrir de nouveaux horizons et faire grandir les citoyens dans le bonheur partagé des institutions de fierté.

L’art politique est un savant accommodement des circonstances et contingences pour défendre la légitimité et la légalité proprement indissociables pour garantir aux peuples l’expression de leurs aspirations. Nous adressons une mention spéciale à la maturité des forces de sécurité et de défense algériennes pour l’exemplarité de leurs actions lors de la fronde sociale contre un mandat de provocation des Algériens.

1) Ce que les Algériens apprennent aux Togolais

L’honneur d’un pays est du ressort de la puissance civile, militaire et des forces de sécurité. Le respect du citoyen, du simple qu’il est citoyen et libre de ses opinions, de le manifester sans entraves ni menaces est la hauteur de l’esprit national.

-Tous les abus d’autorité ou du pouvoir pour placer en situation d’esclave un peuple doivent être combattus dans les règles du droit de manifester et personne n’a le droit, sous des prétextes farfelus et grotesques, de renvoyer les peuples qui chauffent les pavés dans les zones périphériques de la capitale où des villes de l’intérieur
- Nous n’avons nulle part assisté à des passages à tabac des manifestants en érection de conscience contre le cinquième mandat de BOUTEFLIKA. Il faut en inférer que le citoyen est roi dans tous les pays tant qu’il agit dans les limites du droit, de la Constitution, c’est-à-dire, du contrat social dont le droit à manifester.

-La puissance civile ne peut pas être réprimée ni par des forces de sécurité et de défense encore moins, par des miliciens que M. YARK a l’audace aveugle de nommer « groupes d’auto-défense »

- Les mitraillades dans les tas de manifestants pour des traumatismes et pour faire inutilement des morts constituent des crimes de masse, des crimes contre l’humanité que les autorités algériennes ont intelligemment évités, quoiqu’il ait eu des arrestations et des blessés dans la conduite des événements.

- La contestation généralisée en Algérie n’a pas suscité d’attroupements de badauds sur l’itinéraire de la déferlante mobilisation où des citoyens voyeurs font la haie avec un air désintéressé de l’avenir de la République. Toute passivité aux heures troublantes de l’histoire des nations est une culpabilité monstrueuse et inexpiable.

- Le peuple algérien n’a pas non plus cédé aux intimidations pour laisser une lamelle de profiteurs à leurs rêves, à leur volonté de puissance. Le combat contre « l’imposture de la loi» se nourrit de conviction, de fermeté, d’engagement plantureux et âpre pour susciter l’espoir. Les songes juridiques en paravents de défense de l’absurde ne doivent pas inquiéter les peuples qui croient en eux et qui se battent pour la libération des ornières administratives
-Les lois iniques se combattent dans la pure tradition du civisme et du patriotisme pour la grandeur des peuples. Chaque cité a le devoir de se former et de s’élever contre la délinquance du droit. Comme l’écrit dans son Journal, André GIDE: « Le monde ne saura sauver, s’il peut l’être, que par des insoumis ».

Le soleil d’un peuple ne vient jamais d’un ailleurs. Il vient de la conscience de responsabilité et de la prise de risque du peuple lui-même par l’éthique de responsabilité qu’il cultive face à l’épreuve et au mauvais sens de son histoire. L’espérance collective n’a d’aboutissement que par la foi de l’engagement et la solidarité vivifiante qui reverdissent les touffes tranchées de la mobilisation.

Les réformes de l’Accord Politique Global (APG) ont été enterrées pour être biaisées sous la réclamation d’un peuple qui ne se dessaisit nullement de sa vigilance. Une Assemblée nationale nommée n’est pas au-dessus de la souveraineté populaire. Elle ne peut pas se parer d’une parodie de réformes qui abuserait de la patience de notre peuple. L’esprit national qui s’éduque à la vérité, à la justice et aux valeurs ne s’essouffle jamais sous la manipulation arrogante des pervers. Ce sont eux qui, de leur esprit de forfaiture, ont la peur au ventre. A nous de leur imposer la réflexion de NAPOLEON 1er, dans sa Lettre à Alexandre 1er, le 02 février 1808: « Il est de la sagesse et de la politique de faire ce que le destin ordonne et d’aller où la marche des événements nous conduit ».


Togo  - Yawa Kouigan exprime sa reconnaissance avec tout le respect qui sied au Chef de l'État AfreePress - [4/19/2019]

Mme Yawa Kouigan est désormais la nouvelle Directrice adjointe de la direction de l'information et de la communication de la Présidence de la République Togolaise.


Togo  - Financements du PND : Le Togo fait son entrée à l'AFC et à l'AIIB AfreePress - [4/19/2019]

Le gouvernement a adopté mercredi 17 avril 2019 en conseil des ministres, des projets de loi autorisant l’adhésion du Togo à plusieurs accords internationaux dans le souci de mobiliser des ressources financières pour la mise en oeuvre du Plan National de Développement (PND).


Togo  - Et le doyen de la FASEG est… Kako Nubukpo iciLome - [4/18/2019]

L’élection d’un nouveau doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) s'est déroulée ce matin à l’Université de Lomé. Le département connait désormais une nouvelle figure à la tête du décanat.


Togo  - Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir AfreePress - [4/18/2019]

Deux responsables du Parti National Panafricain (PNP), Gueffé Nouridine et Kéziré, convoqués au Service de recherche et d'investigation (SRI) au lendemain des manifestations du 13 avril 2019, ont été déposés à la prison civile de Lomé. Ils sont accusés de « n’avoir pas tenu compte de l’avis de l’autorité sur les itinéraires des manifestations du 13 avril 2019 organisées par le PNP ».


Togo  - Jean Kissi : « L’unicité d’action est nécessaire pour réaliser l’alternance en 2020 » iciLome - [4/18/2019]

Le parti de Me Agboyibo a affiché, hier devant les médias, son intention de rejoindre la Coalition des 14. Mais, il pose certaines conditions.


Togo  - Média : La HAAC plaide pour le financement de la presse publique et privée en période électorale AfreePress - [4/18/2019]

La Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a rendu public mardi 16 avril 2019 son rapport sur la gestion médiatique des élections législatives du 20 décembre 2018.


Togo  - Nador Awuku : « Le CAR est à la CENI en son propre nom » iciLome - [4/18/2019]

Devant la presse hier mercredi à Lomé, les responsables du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) ont clarifié leur position par rapport à l'évolution de la situation politique du pays.


Togo  - Mme Adjamagbo-Johnson : « Oui, l'alternance pacifique est encore possible 2020 » iciLome - [4/18/2019]

Ils sont nombreux ces Togolais qui, depuis le hold-up électoral du 20 décembre, affichent leur pessimiste quant à l’aboutissement de la lutte politique en 2020. Ce sentiment de désespoir s’est encore renforcé avec l’effritement de la Coalition des 14 partis politiques.


Togo  - L’Assemblée nationale se dit prête pour les réformes politiques iciLome - [4/18/2019]

C’est officiel, la cellule qui va se charger de la mise en œuvre des réformes est enfin prête. La 6ème législature a procédé ce mardi à la mise en place du bureau de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale composée de 9 commissions permanentes. La présidente de l’Assemblée nationale promet un travail avec célérité afin de servir les concitoyens.


Togo  - François Boko contre l'arrestation arbitraire des responsables et militants du PNP iciLome - [4/18/2019]

Même si le régime de Faure Gnassingbé oppose un refus catégorique à son retour au bercail, François Boko semble avoir son mot à dire sur l'arbitraire érigés en règle par le pouvoir de Lomé.


Togo  - La C14 dénonce l'arrestation des responsables du PNP et appelle les autres partis à l'union iciLome - [4/18/2019]

Des responsables du Parti national panafricain (PNP), interpellés lundi dernier par le SRI, ont été déférés mardi à la prison civile de Lomé. Indignée par cette situation, la C14 dénonce une restriction des libertés de manifestation et appelle les autres partis de l'opposition à la rejoindre pour une unicité d'action face au régime de Faure Gnassingbé.


Togo  - Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019 iciLome - [4/18/2019]

Le Conseil des ministres s'est réuni ce mercredi 17 avril 2019. Voici le communiqué ayant sanctionné les travaux.


Togo  - Me Yawovi Agboyigbo propose la rénovation de la C14 iciLome - [4/17/2019]

Les leaders du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) accordent leurs violons sur l'hypothèse selon laquelle : le salut de la lutte pour une alternance politique au Togo réside seulement dans l’unicité d’action de l'opposition. Dans la déclaration liminaire sanctionnant la conférence de presse tenue ce mercredi matin au siège du parti à Lomé, Me Yawovi Agboyigbo et ses collaborateurs sont revenus sur les motifs ayant conduit à la suspension de la participation du CAR aux activités de la Coalition. Ils ont soulevé quelques erreurs commises par la C14 dans son orientation politique et dans sa gestion, et formulé des propositions pour sa rénovation. Lecture !


Togo  - Revue de presse du mercredi 17 avril 2019 iciLome - [4/17/2019]

A la Une : le système éducatif togolais à l’heure des réseaux sociaux, la crise politique togolaise et les manifestations du week-end dernier du Parti national panafricain, la traditionnelle querelle au sein de l’opposition togolaise.


Togo  - Pascal Edoh Agbove décline les avantages de la décentralisation pour les citoyens togolais iciLome - [4/17/2019]

Nombreux sont ces citoyens togolais qui ignorent les enjeux autour de la question liée à la décentralisation surtout à l’approche des élections locales qui s’annoncent à nouveau après celle de 1984. Pascal Edoh Agbové, Directeur Exécutif de l’ONG-IJD, Expert en Décentralisation et Gouvernance Locale, explique en détails les avantages liés au processus de décentralisation pour les citoyens togolais.


Togo  - 'The Voice Tour Togo' veut sélectionner des candidats pour le grand show télévisé ‘The Voice Afrique Francophone' iciLome - [4/17/2019]

Après Victoire Biaku, lauréate de la 2ème du plus grand show télévisé d’Afrique francophone baptisé « The Voice Afrique Francophone », le Togo prépare de nouveaux candidats en quête du titre de la 3ème édition qui s’annonce déjà.


Togo  - Pascal Adoko : « Si le balai n’a pas réussi à rendre la chambre propre, ce n’est pas la brindille qui fera la prouesse » iciLome - [4/17/2019]

Intervenant sur la radio Pyramide FM hier mardi, Pascal Adoko de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) a soutenu que le salut de la lutte pour une alternance politique au Togo réside seulement dans l'unité d'action de l'opposition.


Togo  - Le Togo envisage-t-il installer une ambassade à Jerusalem ? iciLome - [4/17/2019]

C’est une question à laquelle le ministre en charge des Affaires étrangères du Togo, Prof Robert Dussey a essayé de répondre de façon objective, tout en prolongeant ainsi l’anonymat qui planait déjà autour du sujet.


Togo  - Assemblée Nationale : Le PDP prend la tête de la Commission de L'éducation iciLome - [4/17/2019]

En séance à l'Assemblée Nationale ce mardi 16 avril 2019, les députés ont mis en place à l'unanimité ce mardi, les 9 commissions qui vont désormais animer la vie à l'Hémicycle durant les cinq (05) prochaines années.


Togo  - Oragroup s’introduit à la Bourse Régionale des Valeurs mobilières iciLome - [4/17/2019]

Le groupe bancaire Oragroup a fait son entrée à la Bourse Régionale des Valeurs Immobilières (BRVM) d’Abidjan. La cérémonie de première cotation s’est déroulée ce mardi 16 avril 2019 à Lomé, en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, représentant l’ensemble du gouvernement, de Binta Touré Ndoye, la Directrice générale d’Oragroup, d’Edoh Kossi Amenounve, le DG de la BRVM, entre autres.


Togo  - Prof. Magloire Kuakuvi : « La vie sera belle pour UNIR après 2020 » iciLome - [4/17/2019]

Professeur Magloire Kuakuvi, Coordonnateur du Conseil épiscopal Justice et Paix a été l'invité dans l'émission 'Le Débat' sur la radio Nana FM lundi.


Togo  - Me Apévon : « Je crois que le degré de maturité des Togolais est assez faible » iciLome - [4/17/2019]

L'affaire des 30 000 000 de F CFA qui a terni l'image de la Coalition des 14 partis politiques de l'opposition est toujours d'actualité. Les Togolais ne veulent pas lâcher le dossier. Mieux, ils veulent connaitre tous les contours de cette affaire.


Togo  - FTF : Le « Tout puissant » Amah Marcelin épinglé devant la Commission d’éthique Liberte hebdo - [4/17/2019]

Le championnat national de football de 1ère division saison 2018-2019 tire pratiquement à sa fin. Encore deux journées à jouer et cette édition appartiendra à l’histoire. Malheureusement, elle aura été marquée par des hauts, mais aussi et surtout des bas. L’une des affaires rocambolesques qui pourrait créer un précèdent dangereux dans le football togolais, déjà en proie à d’énormes difficultés, est le différend oppose les clubs ASCK et Anges de Notsè avec au cœur du litige, le joueur AYO David Oden.


Togo  - Opération «Togo Propre»: 5 ans après, constat d’échec ! Fraternité - [4/17/2019]

Depuis novembre 2014, le gouvernement togolais a institué l’opération «Togo Propre». Le but visé par cette opération de salubrité publique est d’amener les Togolais à assainir leur cadre de vie. Malheureusement, bientôt cinq (05) ans, cette action citoyenne à du mal à emballer les Togolais.


Togo  - Des jihadistes sur le sol togolais, selon les renseignements burkinabé iciLome - [4/16/2019]

Une partie des jihadistes traquée à l’est du Burkina Faso aurait fui pour se réfugier sur le sol togolais. C’est ce qu’annonce jeuneafrique.com qui cite des services de renseignement du pays des hommes intègres.


Togo  - Nouveau partenariat entre les ACP/UE : Prof Robert Dussey a participé à la poursuite des négociations à Kingston iciLome - [4/16/2019]

Quelques jours après les assises de N’Djamena (Tchad) qui ont permis de boucler le 2e cycle des négociations en vue d’un nouveau partenariat entre l’Union Européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), les discussions se sont poursuivies ce lundi à Kingston en Jamaïque. Prof Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et des Togolais de l’Extérieur, Négociateur en chef des ACP a participé aux travaux.