Togo Afrique Monde
Togo  -

Administration publique : Des concours nationaux sur fond de clientélisme et de népotisme


Des compétences, ça ne manque pas au Togo. Seulement, une nébuleuse avec des ramifications partout dans l’administration arrive par des moyens détournés à promouvoir des médiocres au détriment des compétents. Ce réseau opère souvent par le biais des concours nationaux.

Les résultats des concours nationaux ne reflètent pas souvent la réalité. Parmi les retenus, des mystérieux noms apparaissent, au grand désarroi de ceux qui ont dépensé de l’argent pour des photocopies, légalisations, payements de quittance, frais de dossier, pour participer à ces sélections nationales. Il y a ceux qui ne prennent pas part aux examens; mais par enchantement, leurs noms se retrouvent sur la liste des retenus. A y voir de près, c’est un réseau qui est en activité depuis des années et qui arrive à glisser les noms par des moyens frauduleux, compromettant ainsi les concours nationaux.

Au Togo, l’homme qu’il faut n’est pas toujours à la place qu’il faut. La nébuleuse a ses hommes ou femmes médiocres. Une pratique qui ankylose l’administration. Le concours des agents de la communication a révélé des anomalies à l’époque où Arthème Seleagodji Ahoomey-Zunu était reconduit Premier ministre. A Radio Lomé, après la publication des résultats, il y a eu grincement de dents. Il y a eu des magouilles. Le réseau avait réussi à placer ses hommes au détriment de certains. Aucun des jeunes de l’émission « Fréquence-Jeunes » n’a été retenu, au grand dam de leurs encadreurs. Ces derniers avaient incité les jeunes dont certains faisaient plus de six ans à Radio Lomé, à postuler. Point n’est besoin ici d’étaler ce que cela a engagé en termes de coûts pour les jeunes animateurs de radio. L’espoir qu’ils nourrissaient de faire partie de la Fonction publique s’est transformée en peau de chagrin.

Un cas avait particulièrement énervé à l’issue du concours. Il se rapportait à l’époque qu’un chef de la boîte a réussi à placer un de ses proches qui ne s’est jamais essayé à la pratique radio. Aussi ce concours a-t-il consacré le parti pris par le réseau à un membre d’un célèbre groupe d’humoristes. A l’issue des examens, l’un qui s’affiche partout avec couleur bleue UNIR a curieusement réussi. L’autre a échoué, mais a quand même pris la sage décision de s’inscrire à l’Institut des sciences de l’information, de la communication (ISICA) à l’Université de Lomé.

C’est également par le biais de ce concours qu’un ancien directeur de cabinet du ministère de la Communication a régularisé sa situation. Ces exemples sont quelques faces visibles de l’iceberg.

L’administration togolaise est truffée de ces pratiques. Des fonctionnaires n’ayant pas de qualification requise sont de véritables problèmes. Mais ces pratiques ont malheureusement des jours devant. Tout récemment à l’Office togolais des recettes (OTR), 26 recalés se sont ajoutés à la longue liste de la nébuleuse à l’issue du concours de recrutement de juillet 2017.

A la suite des épreuves écrites, 136 candidats ont été déclarés admissibles pour l’option Douane. Le 03 septembre 2018, ils ont été convoqués au siège de l’Office togolais des recettes pour le contrôle des admissions. Tout semblait aller bien pour ces futurs douaniers puisqu’ils ont signé une fiche de prise de service. Aussi leur est-il demandé des documents complémentaires afin d’être intégrés dans la liste du personnel de l’Office. Des comptes bancaires ont été ouverts aux nouvelles recrues. Elles ont même perçu leur premier salaire. Mais ce que ces jeunes ne savaient pas encore, le réseau s’activait dans l’ombre pour tronquer les résultats.

C’est ainsi qu’il leur a été notifié le 05 octobre que 26 étaient recalés. Une magouille que les ajournés dénoncent surtout qu’ils ont participé à des formations et à des séances de sports. « Nous sommes en train de vous mettre dans le bain. C’est la même formation qui vous sera donnée au Centre national d’instruction (CNI) », leur disaient leurs formateurs à des heures de séance d’exercice physique. Donc l’argument selon lequel ils sont déclarés inaptes à la formation militaire est irrecevable à leurs yeux. Aussi le Directeur des ressources humaines les a-t-il rassurés. « Nous avons rencontré le DRH qui nous a dit que même si nous sommes déclarés inaptes pour la formation militaire, cela ne nous rend pas incapables de travailler à l’OTR. Il nous a rassurés et nous a dit de ne pas nous inquiéter », disent les recalés. De quoi nourrir des espoirs.

Mais ce que ces recalés ne savaient pas, ils avaient été remplacés à leur insu. Ils l’apprendront sur le tard. « Nous avons remarqué que d’autres candidats, 22 plus précisément, ont été contactés et convoyés eux aussi au CNI à Kara. Ce sont ceux qui ont échoué aux épreuves écrites auxquelles nous avons réussi. Certains n’étaient même pas candidats dans l’option douane comme nous. Un autre groupe s’y est ajouté et ils étaient 149 à avoir suivi la formation militaire », ont-ils révélé devant la presse le mercredi 15 mai 2019. Les 26 recalés ne se voient pas baisser les bras. Ils comptent crier, porter plus haut l’injustice dont ils sont victimes. Déjà, les ajournés ont saisi le Mouvement Martin Luther King (MMLK) qui a, plusieurs fois, demandé des audiences (sans succès) à Kodzo Adedze, l’ancien Commissaire Général de l’OTR. Le nouveau Commissaire Philipe Tchodié connaît bien cette affaire. A l’époque, il était le Directeur des ressources humaines.

Ces actes entachent une sélection nationale rigoureuse basée sur la compétence. La lutte contre la corruption devrait passer par là aussi afin de démanteler ce réseau avec ces pratiques nuisibles.


Togo  - Revue de presse du lundi 19 août 2019 iciLome - [8/19/2019]

A la Une : la police fiscale de lutte contre la corruption, le blanchiment et le financement du terrorisme


Togo  - Le SYNJIT invite les journalistes employés à organiser leur retraite iciLome - [8/19/2019]

« Préparer sa retraite dans une profession libérale au Togo : Cas du journalisme », c'est autour de ce thème que le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT) organise une formation à l'intention des journalistes employés. Cette formation se déroulera le vendredi 30 août prochain au siège de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT) à Lomé. Voici le communiqué à cet effet.


Togo  - L’ESMC ferme ses portes iciLome - [8/19/2019]

L’Entreprise sociale de marché commun (ESMC), créée sur les cendres de ReDeMaRe, ferme ses locaux pour une durée d’un semestre. Elle donne les explications dans un communiqué rendu public.


Togo  - Collecte d’ordures ménagères, une activité qu'embrassent des jeunes en chômage à Lomé iciLome - [8/19/2019]

Avec un taux de chômage très élevé dans le pays, plus de la moitié de la population togolaise, notamment la jeunesse se livre à toute sorte d’activités informelles. Aujourd’hui à Lomé, nombreux sont ces jeunes qui, lassés par le poids du chômage, prennent des initiatives, avec de petits boulots.


Togo  - Des instituteurs veulent se faire entendre après un an de travail sans salaire iciLome - [8/19/2019]

Ils sont décidés à user de tous les moyens pour se faire entendre. Ces enseignants sans salaire, engagés depuis 2018 après leur formation à l’Ecole normale des instituteurs (ENI), sont sur le point d'exprimer leur mécontentement face à leur situation précaire qui ne semble pas interpeller les autorités togolaises.


Togo  - Bodjona prend ses distances par rapport à la 'loi Boukpessi' iciLome - [8/19/2019]

Pendant que certains acteurs politiques et de la société civile dénoncent ouvertement la nouvelle loi liberticide relative aux manifestations pacifiques publiques au Togo, d’autres préfèrent plutôt prendre leur distance. Et c’est le cas de Pascal Bodjona.


Togo  - Editogo : Les activités encore paralysées ce lundi iciLome - [8/19/2019]

A la Société Nationale des éditions du Togo (EDITOGO), la situation ne semble pas connaître une issue. La grève des employés est reconduite pour ce lundi.


Togo  - Emmanuel Adébayor annoncé dans un club iranien iciLome - [8/19/2019]

Libre de tout engagement après la rupture à l’amiable de son contrat avec Basaksehir, le buteur togolais pense toujours à un dernier défi avant de raccrocher. Et sa prochaine destination pourrait être Tractor Sazi, un modeste club iranien.


Togo  - J-P Fabre promet « combattre » la loi Boukpessi iciLome - [8/19/2019]

Les voix s’élèvent toujours contre la nouvelle loi fixant désormais les conditions d’exercice de la liberté de réunion et des manifestations pacifiques publiques au Togo.


Togo  - Menacée d'expulsion de leur propre village, la population de Gbamakopé appelle Faure Gnassingbé à l'aide iciLome - [8/19/2019]

Une seule personne achète tout un village dont la superficie fait 366 ha 09 a 12 ca, c'est ce qu'indiquent les informations au niveau de des populations de Gbamakopé à qui on demande de libérer les lieux. Mais alors, où vont-ils vivre ? C'est la question qui demeure et qui f'ait d'ailleurs réagir ces populations à travers cette déclaration.


Togo  - L’Université de Lomé à la rencontre des étudiants iciLome - [8/19/2019]

A partir de ce 19 août, une délégation de l’Université de Lomé effectue une tournée dans les différentes régions du pays à la rencontre des nouveaux bacheliers.


Togo  - Encore des présumés braqueurs arrêtés par la police iciLome - [8/19/2019]

Dans la nuit du samedi 17 août 2019, deux présumés braqueurs dont l’un blessé par balle ont été arrêtés par une patrouille de la Direction de la Police Judiciaire au quartier Avénou à hauteur d’Adinamoto sur la national n°3.


Togo  - L’association des Femmes Juristes du Togo apporte son soutien aux enfants abandonnés et sans famille AfreePress - [8/19/2019]

L’Association des Femmes Juristes du Togo (AFJT) a procédé vendredi 16 août 2019, à la remise d'un don composé de vivres et d'une enveloppe financière aux enfants vulnérables de l’orphelinat « la Maison de la Providence » de Lomé.


Togo  - Restriction des libertés publiques : Le régime de Faure Gnassingbé dans une panique générale, selon Atchadam iciLome - [8/19/2019]

Depuis l’exil, le premier responsable du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam s’est prononcé sur la nouvelle loi relative aux libertés de réunions et de manifestations publiques publiques pacifiques sur le territoire togolais. Pour le leader de ce parti de l’opposition, cette loi est contre les manifestations, mais en même temps c'est une bonne nouvelle pour le peuple togolais en lutte.


Togo  - Il y a 2 ans le 19 août iciLome - [8/19/2019]

On ne l’a pas vu venir. Le 19 août 2017, le Parti national panafricain (PNP), avec à sa tête Tikpi Salifou Atchadam, avait lancé une grande manifestation publique de protestation contre le régime de Faure Gnassingbé, qui a embrasé tout le pays. C’était donc le début des vagues de manifestation qui ont essuyé des répressions (avec mort d’hommes). Retour sur les grands moments des contestations et ce qui reste du 19 août 2017.


Togo  - « Moov Summer Time 2019 » : Moov Togo promet des moments inédits avec des artistes Guest Star iciLome - [8/19/2019]

Pour ces vacances d’été, et, pour la 6è année consécutive, la société de télécommunication Atlantique Télécom Togo (Moov), filiale du Groupe Etisalat, veut encore offrir des vacances estivales riches et épanouies, aux abonnés en particulier, au public en général. Ainsi les responsables de Moov Togo ont procédé ce 16 août, au lancement officiel de la 6è édition de « Moov Summer Time », une compétition de danses urbaines qui va encore réunir plusieurs artistes togolais sur une même scène.


Togo  - Pouvoir et opposition se retrouvent à l’apothéose de DUNENYO ZAN iciLome - [8/18/2019]

« Les communautés Agoè-Nyivé, Bè et Aflao face aux défis du développement local », c’est autour de ce thème que se sont déroulées les festivités de DUNENYO ZA qui réunit, chaque année depuis 2017, les communautés Bè, Aflao et Agoè-Nyivé. Ce samedi, c’était l’apothéose de cette fête dans le Grand Lomé.


Togo  - Hépatites : De nombreuses personnes dépistées ce samedi à Lomé iciLome - [8/17/2019]

En dehors de l’Etat togolais, des initiatives privées sont prises afin de sensibiliser les populations à l’ampleur de cette menace de santé publique que constituent les hépatites. Ce samedi, sur initiative de Rotary club Lomé Cocotiers du Togo, une séance de dépistage gratuite et de sensibilisation de lutte contre l’hépatite B et C s’est tenue au Centre médico-social d’Adawlato (grand marché de Lomé).


Togo  - Football : Un coach togolais pour l’USS Kraké du Bénin iciLome - [8/17/2019]

Le club béninois de première division de football a recruté le technicien togolais pour le compte de la nouvelle saison. Les contours de ce recrutement n’ont pas été précisés.


Togo  - MUTAA : Une lettre ouverte à Faure Gnassingbé iciLome - [8/17/2019]

Le Secrétaire permanent de l’Observatoire ouest africain des migrations a saisi le chef de l’Etat togolais, désigné en 2018 par ses pairs comme ‘’Champion’’ de l’Union africaine pour le Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA). Dans ce courrier, Samir Abi, Secrétaire permanent de l’Observatoire ouest africain des migrations, souligne l’« engagement » de Faure Gnassingbé « pour la réussite de ce projet qui changera incontestablement l’avenir du continent africain ». Dans la même lettre, il souligne qu’un bon nombre de togolais n’arrive pas au Gabon « à exercer leurs activités professionnelles malgré l’existence d’un accord bilatéral signé entre les deux pays à cet effet le 21 mars 1975 ». Il est donc important, écrit-il, que cet accord soit réactualisé. Lire l’intégralité du courrier !


Togo  - David Henen marche graduellement vers le nid des Éperviers iciLome - [8/17/2019]

Le footballeur professionnel belge, David Henen, pourra facilement arborer la tunique jaune des Éperviers du Togo à compter de septembre prochain. Le joueur de Charleroi a accompli vendredi les formalités pour l’obtention du passeport togolais.


Togo  - La 'loi Boukpessi' vue par les Togolais iciLome - [8/17/2019]

La nouvelle loi adoptée le 07 août dernier à l'hémicycle anime toujours le débat au Togo. Beaucoup demandent à Faure Gnassingbé de ne pas promulguer cette loi.


Togo  - Incendie des marchés : Naboudja Bouraima saisit Faure Gnassingbé et réclame réparation pour toutes les victimes iciLome - [8/17/2019]

Naboudja Bouraima n'est plus à présenter. L'ancien militant de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) faisait partie des présumés complices dans l'affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara. Dans une lettre ouverte adressée au chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, le porte-parole du Mouvement de la justice sociale (MJS) se rappelle encore les traitements inhumains et dégradants subis dans les cellule de la prison civile de Kara. Le jeune professeur de Philosophie appelle le chef de l'Etat à tourner son regard vers ces commerçants et commerçantes hier riches, aujourd’hui tirant le diable par la queue, gisant sous une misère galopante. Lecture!


Togo  - Le SYNATERTO élit un nouveau bureau à l’issue de son 3ème congrès extraordinaire iciLome - [8/17/2019]

Réunis en congrès extraordinaire ce vendredi 16 août 2019 à Lomé, les membres du Syndicat national des tenanciers des bars et restaurateurs du Togo (SYNATERTO) ont élu un nouveau bureau à la tête de l'organiation.


Togo  - David Kpelly : « J’utilise mes mots pour l’éradication d’une dictature violente » - - [8/17/2019]

Togolais vivant au Mali depuis plus d’une décennie, David Yao Kpelly, écrivain, bloggeur et activiste politique, l’homme n’a jamais caché son aversion pour le régime cinquantenaire togolais qui opprime son peuple, tue et se refuse à la démocratie. Directeur des Etudes à l’Institut supérieur de Technologies appliquées et de Gestion de Bamako et enseignant de Management et Communication dans plusieurs instituts supérieurs du Mali, M. Kpelly a sorti son quatrième recueil de nouvelles intitulé : « Le Général ne vit pas d’amour ». Dans un entretien accordé à notre confrère, Maliba News, le Prix littéraire France-Togo 2010, David Kpelly, nous parle de son nouveau livre publié aux Éditions La Sahélienne (Mali, juillet 2019).


Togo  - Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition LaManchette - [8/17/2019]

Professeur de Lettres des universités du Togo, dramaturge, ancien Secrétaire général de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme, observateur avisé de la scène politique togolaise, Ayayi Togoata Apédo-Amah ne manque jamais d’occasion pour apporter sa pierre à la renaissance d’un « Togo sous la dynastie des Gnassingbé ». Sans langue de bois, l’homme revient sur la « loi scélérate et antidémocratique » adoptée le 07 août dernier relatif aux manifestations publiques. Il pense que « ces députaillons dépités » de l’« assemblée mouton Rpt » ne méritent aucun respect au même titre que les « soi-disant leaders de l’opposition qui prennent les Togolais pour des cons » alors qu’ils ont trahi le peuple. L’Union de l'opposition et la candidature de Faure Gnassingbé en 2020 sont les autres sujets abordés.