Gabon

Ali Bongo au COP21: ' Nous sommes une partie de la solution'

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 1146 fois

Le président Gabonais, Ali Bongo, porte-flambeau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) est présent comme nombre de ses pairs africains, à la Conférence sur le climat à Paris (COP 21). Il veut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre du Gabon à l'horizon 2025.

Ali Bongo, Président de la CEEAC, dont les pays membres des forêts du bassin du Congo, deuxième réserve des forêts du monde après l’Amazonie, a plus que jamais sa place à Paris au cours du Sommet sur les changements climatiques qui se tient du 30 novembre au 11 décembre.

Aussi ce lundi à l’ouverture des travaux, le président gabonais, s’est fait le porte-voix de sa région. " Nous sommes une partie de la solution ", a-t-il laissé entendre.

Mais la charité bien ordonnée commençant par soi-même, Ali Bongo a décliné les mesures que son gouvernement et lui, prenaient pour réduire les émissions des gaz à effet de serre. Nous avons décidé d’interdire le " torchage " des gaz issus de l’extraction pétrolière, en remplaçant progressivement nos centrales à gasoil par des centrales à gaz.
En 2025, notre programme actuel de construction des barrages hydrauliques doit nous amener à un mix-énergétique de 80% d’hydroélectricité pour 20% de gaz ", a-t-il déclaré à la tribune du COP 21.

Et au président Ali Bongo, d’ajouter, " pour maîtriser nos émissions de gaz à effet de serre, dans un pays dont le couvert forestier est de 88% et où l’agriculture n’est pas encore arrivée à maturité, nous avons décidé d’agir sur la rationalisation de l’utilisation des terres. Ce Plan National d'Affectation des Terres, qui sera suivi par notre Station de réception d’images satellites, rassemble désormais les données indispensables à l’efficace répartition territoriale de notre tissu économique ".

L’accompagnement des pays les plus industrialisés, les plus gros pollueurs s’avèrent indispensables , estime Ali Bongo, ils " doivent accentuer leurs actions en faveur des pays du Sud par le transfert de technologies à des coûts soutenables dans les domaines de l’agriculture, de la foresterie et des énergies propres ", soutient le chef d'Etat gabonais.






Autres titres
Gabon Protection de la forêt: des financements pour le 'deuxième poumon de la terre'
Gabon L’ONG «The Gants Club» s’intéresse à l’écotourisme

Gabon Inauguration samedi de la cité écologique baptisée "Edock city"
Gabon S.E. Ali Bongo Ondimba annonce la création de 20 aires marines protégées au sièg

Gabon Un trafiquant d’Ivoire appréhendé à Port-Gentil
Gabon Le Gabon présidera la 11ème session du forum des Nations unies sur les forêts en






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019