Société
Bénin

La presse béninoise à fond sur les décisions du Conseil des ministres

Apanews

Commenter | Lu : 631 fois

Les journaux béninois de ce jeudi s'intéressent principalement aux grandes décisions issues du Conseil des ministres qui s’est réuni la veille avec notamment l’évaluation des dégâts nés des incidents durant les élections législatives du 28 avril dernier.

Suite aux actes de vandalisme notés durant les élections législatives, La Nation informe qu’ « un expert (a été) commis pour évaluer l'ampleur des dégâts ». En effet, souligne le quotidien national, des actes de vandalisme et de barbarie ont émaillé ces élections avec entre autres des attaques ciblant des édifices et infrastructures publics ainsi que des installations privées.

C'est pourquoi, explique Nouvelle Expression, « le gouvernement prend ses responsabilités » en demandant une évaluation des dégâts. « Des spécialistes (ont été) sollicités pour dresser la facture », souligne Le Matinal, précisant qu’il s’agit d’«experts qualifiés dans les domaines de l’immobilier, de l’automobile, de l’industrie, de l’audit et des finances ».

L'Evénement du Jour en conclut que « le gouvernement s'engage ainsi à dédommager les victimes » là où La Nation note que « les opérations électorales, dans le cadre des législatives du 28 avril 2019, se sont globalement bien déroulées dans l’ensemble du pays ».

Pour sa part, La Dépêche constate que « le gouvernement a omis les pertes en vies humaines », non sans regretter que l’Etat ne s'intéresse qu'aux dégâts matériels alors qu’il est le garant de la sécurité des personnes et des biens. Cela pousse Point Média à se demander si « les victimes (ne sont pas) oubliées par le gouvernement ? »

De son côté, L'Informateur fait un focus sur le projet de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Ce journal indique que « le Conseil des ministres a autorisé la contractualisation avec un Cabinet d'Architecture pour la maîtrise d’œuvre complète du projet de construction ».

Pour Bénin Intelligent, en autorisant la construction d'un nouveau siège pour l'Assemblée nationale, « le gouvernement abandonne l'éléphant blanc de Yayi (Boni, ancien président de la République) » car les travaux de construction de l'ancien siège de l’Assemblée nationale sont entachés de nombreuses irrégularités relevées par un audit.






Autres titres
Bénin Assainissement du cadre de vie: le Ministre José TONATO a Porto-Novo et Sèmè-Pod
Bénin Eclairage public: plus de 10 mille lampadaires solaires pour plusieurs localités

Bénin La fermeture de la frontière nigériane alimente la presse béninoise
Bénin Insécurité routière: la moto, un mode de transport à haut risque à Cotonou

Bénin Mauvais entretien des espaces verts à Cotonou: le gouvernement prend ses respons
Bénin Nécrologie et politique au menu de la presse béninoise






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019