Politique
Togo

Incident de Sokodé : François Boko invite les populations à la « tolérance et à l’acceptation de l’autre »

iciLome

21 Commentaires | Lu : 5364 fois

Alors qu’ils étaient à Sokodé, une ville située à 338 km au Nord de Lomé la capitale du Togo, dans le cadre de la campagne électorale pour les élections locales du 30 juin prochain, Jean-Pierre Fabre et sa suite ont été hués et chassés ce 21 juin 2019, par les populations de cette ville considérée comme acquise à la cause du PNP.

Depuis son exil en France, l'ancien ministre de l’Intérieure (2002-2005), François Akila-Esso Boko, condamne cet incident et appelle les populations à ne pas prêter le flanc au régime en place.

« Populations de Sokodé, quels que soient vos ressentiments, je vous convie à la tolérance et à l’acceptation de l’autre », a-t-il appelé à travers un tweet.

Et de préciser : « Je condamne l’incident qui pourrait prêter le flanc au régime cinquantenaire pour instrumentaliser nos légitimes divergences. Gardons confiance en l’avenir Togo ».

Rappelons qu’en mars dernier, le natif de Tchitchao avait tenté de rentrer au pays. Un retour qu’il n’a pas pu effectuer, Air France, la compagnie qui devrait le ramener lui ayant refusé l’embarquement. Une situation que l’opposant au régime RPT-UNIR attribut au pouvoir de Lomé.

Edem A.





Autres titres
Togo FDR : L’union doit faire la force en 2020
Togo Inquiétantes incohérences à l'ANC: savent-ils vraiment ce qu'ils font?

Togo Jean-Pierre Fabre : « Je ne pourrai jamais imaginer que ça viendrait d’une collè
Togo Jean-Pierre Fabre "n’est pas rancunier"

Togo Candidature unique de l’opposition en 2020 : Fabre n'en voit pas la nécessité
Togo L'ANC a 6 maires et 5 adjoints...






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019