Gabon

L’ONG «The Gants Club» s’intéresse à l’écotourisme

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 464 fois

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a reçu en audience ce jour une délégation De l’Organisation non gouvernementale The Giants Club conduite par son directeur exécutif, Oliver Poole. Y a pris part à la rencontre conduite par le ministre de la Forêt, de la Mer, de l'Environnement, chargé du Climat, Lee White. Au centre des échanges les stratégies de développement de l'écotourisme au Gabon.

Le tourisme, un domaine encore peu connu, dispose pourtant d'atouts indéniables pouvant en faire un secteur économique phare. Conscient de l'épuisement de ses réserves pétrolières, le Gouvernement gabonais s'engage progressivement sur la voie de la diversification de son économie.

C'est dans cette vision que s'inscrit la valorisation du tourisme voulue par le Chef de L'État, Ali Bongo Ondimba, laquelle devra consister à faire découvrir les richesses naturelles tout en œuvrant pour la protection de l'environnement et des écosystèmes. Pour le responsable de cette structure : Le Gabon a beaucoup de potentiel pour mettre en exergue ces richesses naturelles. Le développement de ce secteur permettra de lutter efficacement contre le chômage des jeunes, grâce à la création de plusieurs pars nationaux. Et c'est dans cette optique qu'un sommet sera organisé dans notre pays l'an prochain. Celui-ci verra la participation de plusieurs investisseurs étrangers. En réponse, le Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a fait savoir à ses interlocuteurs que l'écotourisme qui constitue un facteur de développement, doit être valorisé conformément à la politique du Président de la République décrite dans le Plan Stratégique Gabon Émergent (PSGE).

Le Gabon vert est donc une référence pour l'essor de notre pays, a-t-il ajouté, in fine. En 2002, le Gabon avait consacré 11% de son territoire pour la protection de l’environnement. Dans la foulée, une dizaine de parcs nationaux avaient été créés pour matérialiser cette politique de conservation. Depuis lors, a surgi le conflit homme/faune quasiment dans toutes les neuf provinces du pays.

Le Gabon s’est inspiré de l’expérience du Kenya en matière de protection des plantations des paysans contre le ravage des éléphants. Une ONG kenyane a dépêché au Gabon 3 experts qui ont déjà installé plus de 10 barrières électriques dans les environs du parc national de la Lopé à l’Est du Gabon et le The Giants Club y a fortement contribué pour la construction de ces barrières électriques. Le Giants Club a été fondé par Uhuru Kenyatta avec ses homologues du Botswana, du Gabon, du Kenya et d’Ouganda, et le soutien d’Evgeny Lebedev, le propriétaire de The Independent. Ensemble, le kenya, le Botswana, le Gabon et l’Ouganda abritent plus de la moitié des éléphants de savane d’Afrique et les trois quarts des éléphants de forêt.

L'AUTEUR
Primature




Autres titres
Gabon Protection de la forêt: des financements pour le 'deuxième poumon de la terre'
Gabon Inauguration samedi de la cité écologique baptisée "Edock city"

Gabon S.E. Ali Bongo Ondimba annonce la création de 20 aires marines protégées au sièg
Gabon Un trafiquant d’Ivoire appréhendé à Port-Gentil

Gabon Ali Bongo au COP21: ' Nous sommes une partie de la solution'
Gabon Le Gabon présidera la 11ème session du forum des Nations unies sur les forêts en






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019