République Centrafricaine

64 gendarmes et policiers bientôt déployés dans l’arrière pays

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 351 fois

Le gouvernement et ses partenaires s’engagent à rétablir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national. 64 gendarmes et policiers vont être redéployés dans certaines régions en proie à l’insécurité.

L’information a été rendue publique mercredi 4 septembre 2019 par Général Pascal Champion, chef de la police de la Minusca, lors de la conférence hebdomadaire de cette institution onusienne à Bangui.

Général Pascal Champion a rassuré lors de cette rencontre avec la presse que « 39 gendarmes vont être affectées au cours de septembre à Bambari » dans la Ouaka, « 17 autres doivent regagner la ville de Bangassou dans la Mbomou et 8 à Kaga-Bandoro dans la Nana Gribizi ».

Général Pascal Champion a indiqué que ce redéploiement vise à favoriser la reprise des activités de sécurisation dans ces villes de provinces. « Il faut que la police et la gendarmerie retournent dans les villes de l’arrière pays pour assurer la sécurité de la population et contribuer au bon fonctionnement de toutes les autres administrations », a-t-il souligné.

L’officier Général de la Minusca a fait savoir que la présence des Forces de sécurité intérieure (FSI) a contribué au retour d’un « certain nombre d’activités économiques ». Général Pascal Champion a regretté que la répartition déséquilibrée des FSI sur l’ensemble du territoire.

« Aujourd’hui, on constate que sur les 2800 policiers et gendarmes que compte la RCA, la répartition est encore insuffisante. 71% sont encore à Bangui et 29% dans les régions », a-t-il déploré. Il a par ailleurs ajouté que face à ce déséquilibre entre Bangui et les autres régions du pays, « il y a tout un ensemble d’actions à mener pour pouvoir déployer les policiers et gendarmes en dehors de Bangui ».

Une solution à l’horizon, les épreuves écrites du concours de recrutement de 1000 policiers et gendarmes auront lieu à partir du 15 septembre 2019. Ce programme de recrutement lancé depuis 2018 prendra fin en 2023. Il consiste à recruter 2500 policiers et 2500 gendarmes.





Autres titres
République Centrafricaine Le Gouvernement et la MINUSCA abordent la question de l’embargo sur les armes av
République Centrafricaine « La situation sécuritaire à Paoua s’améliore progressivement », dit le chef du

République Centrafricaine Le Gouvernement recrute 1000 policiers et gendarmes, la MINUSCA appuie ce proces
République Centrafricaine FSI et Casques Bleus ensemble pour rassurer les populations de l'ouham-Pendé

République Centrafricaine Echanges sur le mandat de la MINUSCA avec les populations de Baboua pour un meil
République Centrafricaine La MINUSCA mène une opération dans l’Ouest pour assurer la protection des civils





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019