PRESSE- Presse togolaise
Togo

Revue de presse du lundi 16 septembre 2019

iciLome

1 Commentaires | Lu : 911 fois

Les journaux togolais parus ce lundi ont abordé divers sujets dont la politique, le terrorisme ou la saisie abusive d’engins sur les routes par la police.

La question de l’alternance en 2020

Liberté s’est intéressé ce matin au discours – tenu le 27 août 2019 - du Président français, Emmanuel Macron aux ambassadeurs. Discours dans lequel Macron a invoqué la stratégie à la congolaise pour voir s’opérer l’alternance au sommet de l’Etat en Afrique. Et, le Togo a été cité. « Discours de Macron aux ambassadeurs : Le scénario congolais pourrait-il se reproduire au Togo ? », titre ce quotidien.

« En RDC, il est reconnu que ce n’est pas le vrai vainqueur de la présidentielle qui a été porté à la tête du pays. Mais plutôt le candidat le plus conciliant envers Joseph Kabila », constate le journal.

« Martin Fayulu », poursuit Liberté, « aura beau rongé son frein, le Président sortant a réussi à imposer sa préférence à la France. S’acheminerait-on vers le même scénario au Togo ? Bien malin qui pourra l’affirmer », renchérit le journal.

Le sommet extraordinaire sur la lutte contre le terrorisme ce samedi dans la capitale burkinabè

TogoMatin, l’autre quotidien dans les kiosques ce matin affiche en sa manchette : « Lutte contre le terrorisme : Faure Gnassingbé au rendez-vous de Ouagadougou ».

« Toujours conformément aux recommandations ordinaires de la Cedeao, les pays membres du G5 Sahel (même ceux qui ne sont pas membres de la Cedeao) étaient tous invités. Plusieurs autres pays à l’instar du Cameroun étaient également présents », indique TogoMatin avant de souligner que « Le Togo ne pouvait donc pas manquer à ce rendez-vous ».

« La menace », écrit le journal, « pèse aussi sur le Togo. D’ailleurs, étant frontalier avec le Burkina, cela ne doit pas surprendre. Des cellules ont même été démantelés dans notre pays », souligne TogoMatin.

La saisie d’engins sans limitation par la police dans les rues de Lomé et ses environs

« Saisie à tout-va d’engins dans les rues de Lomé : Le gangstérisme élevé au rang d’éthique par les forces de sécurité et gendarmes », pointe Le Correcteur.

« (…) Entre excès de zèle, intimidation et condescendance, certaines forces de l’ordre et de sécurité outrepassent littéralement leur fonction de garant de la sécurité, pour verser dans la pure provocation. Beaucoup de citoyens se sont récemment plaint qu’on saisisse leurs engins sans rime ni raison », relève ce bihebdomadaire.

« (…) La situation », ajoute le journal, « est devenue monnaie courante dans le quartier Adidogomé-Sagbado et consorts où les saisies sont opérées non seulement sur les routes, mais aussi dans les recoins et rues ».

« On est d’accord que les forces de l’ordre et de sécurité sont dans leur droit de veiller à la sécurité des populations, et leurs contrôles sont autant plus légitimes en raison des braquages récurrents et des menaces terroristes qui pèsent dans la sous-région. Mais ces urgences du moment ne sauraient expliquer ces saisies qui sont tout sauf normales », écrit Le Correcteur.

Edem A.





Autres titres
Togo Professionnalisation des Médias : Un studio pédagogique inauguré par le gouverne
Togo Revue de presse du vendredi 27 septembre 2019

Togo Revue de presse du mercredi 25 septembre 2019
Togo Revue de presse du lundi 23 septembre 2019

Togo Revue de presse du vendredi 20 septembre 2019
Togo Revue de presse du mercredi 18 septembre 2019






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019