Politique
Togo

Le PNP réagit suite aux violences exercées sur ses militants à Mango par les forces de l'ordre

iciLome

Commenter | Lu : 2869 fois

La section de Mango était en réunion dans la ville le samedi 14 septembre dernier. Mais les militants du Parti national panafricain (PNP) n'ont pu terminer la rencontre. Ils ont été interrompus et violentés par les forces de l'ordre et de sécurité, venues les disperser à coup de grenades lacrymogènes.

Dans un communiqué rendu public, le parti de Tikpi Atchadam dit condamner ces violences faites à ses militants et appelle l’opinion nationale et internationale à témoin.

« Le parti national panafricain ne se lassera jamais de dénoncer, de condamner et d’exposer à la face du monde entier ce déni des libertés individuelles et collectives de la part d’une dictature cinquantenaire », indique le communiqué.

Pour ce parti de l’opposition, ces comportements des forces de défense et de sécurité à l’égard du parti renseignent à suffisance sur l’état des libertés au Togo.

« Le PNP tient à rappeler au pouvoir que de tels agissements n’entament en rien la détermination du peuple togolais tout entier décidé à obtenir la première alternance dans notre pays le Togo », poursuit le communiqué.

Rappelant que la-






Autres titres
Togo Togo - Le « changement » est encore possible, selon Nathaniel Olympio
Togo Togo - Marche du 6 septembre 2017 : Nathaniel Olympio se rappelle encore l’explo

Togo Togo - Attention, suspecte accalmie
Togo Togo - Un politicien ghanéen traite le Togo de nation très pauvre

Togo Togo - Les activités reprennent à l’Assemblée nationale demain jeudi
Togo Togo - Odile Tobner Biyidi cogne fort : « Plus encore qu’un dictateur, Faure Gna






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020