Société
République Centrafricaine

Des infrastructures communautaires pour réduire la violence dans la préfecture de la Ouaka

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 445 fois

C’est pour aider à l’amélioration des conditions de vie des populations et ainsi contribuer à réduire la violence dans les communautés que la MINUSCA a procédé, à la remise d’infrastructures communautaires aux populations de la préfecture de la Ouaka, du 28 août et le 2 septembre 2019.

Au total 11 ouvrages dont 4 marchés, 2 centres de santé, 2 écoles, 1 maison de jeunes, 1 centre de formation et 1 Hôtel de ville, réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du programme de Réduction de la violence communautaire (CVR) piloté par la section de Désarmement, Démobilisation, Réintégration et Rapatriement (DDRR) de la MINUSCA, avec l’appui de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), partenaire d’exécution des travaux.

Les projets CVR ont pour but de réduire la violence communautaire en aidant les populations notamment les jeunes et les femmes à développer des activités génératrices de revenus. Dans sa première phase qui prend fin avec ces cérémonies le programme a pris en compte 2000 bénéficiaires directs. Mais c’est l’ensemble de la population qui gagne avec la mise en place de ces infrastructures qui répondent à un certain nombre de besoins dans les secteurs économique, sanitaire et éducationnel.

En dehors des emplois directs que la réalisation de ces ouvrages a donnés à plusieurs personnes, il y a d’autres avantages à tirer. Les marchés construits faciliteront les échanges commerciaux au niveau local permettant ainsi aux bénéficiaires d’écouler facilement leurs produits et d’augmenter leur pouvoir d’achat. Les centres de santé, pour leur part, aideront à l’accès facile des populations aux soins de santé primaires, réduisant les risques liés à l’accouchement par exemple. Et c’est à juste titre que Ferdinand Mbakoli, Chef du village de Madomale affirme que : « 37 kilomètres séparent notre village de Bambari, c’est loin. Mais c’est là que nous devons nous rendre juste pour chercher parfois 2 ou 3 comprimés. C’est une bonne chose de savoir qu’on va avoir les médicaments sur place ».

Quant aux écoles et centres de formation, ils amélioreront les conditions d’apprentissage et de l’enseignement dans les milieux. Il faut aussi souligner que la construction de la Mairie rentre dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’État qui constitue un des piliers du Mandat de la MINUSCA. Le Maire de la commune bénéficiaire de Batobadja n’a pas non plus manqué d’exprimer sa satisfaction. « Ceci est une réponse considérable aux besoins de la municipalité, tant elle aidera à son fonctionnement et à son image», a reconnu l’élu local.

Plusieurs intervenants ont insisté, pour leur part, sur la nécessité de bien entretenir les ouvrages dans l’intérêt de tous. C’est le cas du Préfet de la Ouaka Victor Bissekoin pour qui: « Les populations doivent prendre des ouvrages comme des patrimoines villageois. Elles doivent veiller à leur bonne gestion ». Vivement que ces appels soient entendus pour la pérennité de ce programme.

L'AUTEUR
MINUSCA




Autres titres
République Centrafricaine La situation des enfants et femmes de Bria préoccupe la coordonnatrice humanitai
République Centrafricaine Un nouveau programme de développement et création d’emplois en milieu rural grâc

République Centrafricaine Rencontre du ministre Felix Moloua avec les ONG
République Centrafricaine Près de 3 millions de Centrafricains ont besoin d’aide, l’ONU appelle à financer

République Centrafricaine Obo: les déplacés de Gougbere informés des dispositions prises pour leur retour
République Centrafricaine 3ème Edition des “vacances en paix et pour la paix”, les élèves de Bouar en prof





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019