Politique
Togo

Jean-Pierre Fabre : « Je ne pourrai jamais imaginer que ça viendrait d’une collègue de l’opposition »

iciLome

29 Commentaires | Lu : 4421 fois

Jean-Pierre Fabre a-t-il négocié son poste de maire avec le Premier ministre Klassou ? Devant la presse mercredi à Lomé, l’intéressé a tenté d’expliquer ce qui s’est réellement passé entre lui et le chef du gouvernement togolais.

Selon l’ancien chef de file de l’opposition, tout remonte au samedi 17 août 2019 lors de la fête traditionnelle Dunényon-Zan où il a rencontré le Premier ministre Klassou.

« J’étais là, le Premier ministre arrive, tout le monde le salue. Il me salue et il me dit : ‘’je vais vous appeler’’. Et six jours après, le vendredi 23 août donc, j’ai reçu un coup de fil de M. Klassou. C’était un appel manqué, puisque je n’étais pas disponible. Le dimanche 25 août, j’ai rendez-vous avec Monsieur Antoine Folly pour discuter du respect de la discipline républicaine. On s’est vu et on a discuté de la mairie d’Anfoin », a déclaré Jean-Pierre Fabre.

Selon ses explications, il a, au cours des discussions, informé Antoine Folly du coup de fil qu’il a reçu de la part de Selom Klassou… Le président de l’ANC dit avoir également informé, quelques jours après, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson de l'appel téléphonique qu’il a reçu de la part du chef du gouvernement. C’était le vendredi 30 août, la veille du congrès du parti « Les Démocrates ».

« Madame Adjamagbo-Johnson et moi sommes rencontrés ce vendredi-là et je lui ai dit que voilà, j’ai reçu un coup de fil de la part de Monsieur Klassou, mais pour le moment, je ne l’ai pas encore rappelé. On a discuté d’autres sujets, notamment de la question de la candidature unique (…) », a-t-il souligné.

Et de poursuivre : « Ce vendredi soir, après avoir informé tous mes partenaires de l’opposition sur ce coup de fil, j’ai rappelé M. Klassou. Et le ministre me dit : ‘’Ah comment ça va ? Moi j’ai tenu parole. J’ai dit que je vais vous appeler et je vous ai appelé. Quand est-ce on peut se voir ?’’. Alors je lui ai dit que je suis très fatigué. Dès que je me sentirai mieux, je vais vous appeler. Nous sommes le vendredi 30 août 2019. Le lundi 9 septembre, j’ai rappelé M. Klassou. Et il me demande si on peut se voir aujourd’hui. C’était aux alentours de midi. Je lui ai dit non, puisque j’avais une réunion du bureau national de l’ANC ce lundi après-midi. Et il me demande si je serai disponible demain matin, j’ai encore dit non, parce que le lendemain nous avons l’élection du maire dans notre commune Golfe 4 à 8 heures. Le Premier ministre me dit : Ah bon, donc on ne peut pas se voir. J’ai répondu non. Et il me dit de l’appeler quand je serai disponible. Et depuis, je ne l’ai pas rappelé jusqu’à présent ».

Jean Pierre Fabre estime qu’il aurait pu rencontrer le Premier ministre, mais cela n'a pas été le cas. L’ex-chef de file de l’opposition dit être « peiné » par cette déclaration de sa collègue à son sujet.

« Maintenant, je comprends pourquoi on me traite de judas, d’insupportable… Je ne pourrais jamais imaginer que ça (ndlr, cette allégation) viendrait d’une collègue de l’opposition », a regretté Jean-Pierre Fabre.

Suivez plutôt !

Godfrey Akpa





Autres titres
Togo Fabre : « J’accepte la mission…pour reconquérir avec vous la République »
Togo Jean-Pierre Fabre, candidat de l’ANC à la présidentielle de 2020

Togo Un projet de loi autorise la diaspora à voter…
Togo Politique : La Stature, l’Étoffe et l’Ethos

Togo Fabre dit « stop » à un 4eme mandat de Faure
Togo Congrès de l'ANC: Le discours de Jean-Pierre Fabre






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019