Opinions
Togo

A propos des Elections Presidentielles 2020

iciLome

2 Commentaires | Lu : 1632 fois

Déclaration du Groupe de Réflexion Elections Présidentielles au Togo 2020 (GRET)

Chers Compatriotes, Togolaises et Togolais,

L'heure devient grave.

En effet, nous sommes au mois de Septembre 2019, a moins de 8 mois des Elections Présidentielles dans notre pays, le Togo.

Ces élections marqueront un tournant historique dans la vie politique, économique, et sociale notre pays.

Malheureusement, l’atmosphère qui règne au pays, surtout au sein de la classe politique de l'Opposition Togolaise, ne semble pas traduire la hauteur de l’événement.

Oui certes, sur papier, on organisera des élections a 2 tours, ce qui fait croire que l'occasion sera donnée au peuple Togolais de déterminer son champion.

C'est faux. C'est bien faux.

Les élections de 2020 seront particulières. On les réussit, et le Togo prend un virage sérieux pour la démocratie, libre de toute emprise militaire; on les perd et notre pays replonge de plus dans la pauvreté et la misère, sources de favoritisme et de tribalisme que notre pays connait.

Les élections de 2020 seront spéciales pour notre pays. Elles posent beaucoup de questions dont voici quelques-unes.

Question 1. Prendrons-nous part au scrutin de 2020?

Les avis restent toujours partages.

Certains pensent qu'il faut tout simplement interdire a Faure Gnassingbe un quatrième mandat. Ceux-la pensent qu'en criant sur Faure, en organisant des réunions et rencontres, ils pourront amener Faure et son équipe a renoncer au pouvoir.

D'autres, a l'oppose, pensent qu'il faut y aller; ils pensent qu'il vaut mieux participer aux élections, pour ne pas laisser un boulevard ouvert au RPT/UNIR.

Dans tous les cas, comme le dit l'adage, tout chemin mène a Rome.

Au Groupe de Réflexion Elections au Togo 2020 (GRET), nous pensons qu'il vaut mieux y aller car c'est la règle générale dans les grandes nations, *les pays changent durablement grâce aux différentes élections.*

A ceux qui prônent le soulèvement et la révolte, nous disons ceci. L'histoire des Peuples et des Nations nous apprend qu'une Nation ne connait qu'un soulèvement par génération; une génération s’étendant sur une période d'a peu près 10, 15 ans, toutes choses étant égales par ailleurs c-a-d que si la gouvernance reste inchangée.

Tenez, le cas du Togo. Nous avons connu les soulèvements des années 1990, avec son cortège de morts. Le deuxième soulèvement est intervenu en 2005, c'est-a-dire 15 ans après, suite au décès imprévu du President Gnassingbe Eyadema. Malheureusement, nous n'avions pas su gérer l’après-décès. Le dernier des soulèvements, c’était en Août 2017, c-a-d douze ans après, toujours avec son lots de morts, de blesses, de mutilés, et de militants jetés en prison.

Certes, nous ne sommes pas dans le secret des Dieux, mais n'attendons pas un soulèvement au Togo avant 2030.

En effet, il faut la convergence de plusieurs facteurs pour faire une révolution et soulever un Peuple. Il faut une crise socio-économique, un leadership charismatique, et une Jeunesse déterminée, dépourvue de la peur au ventre. Avons-nous toujours ces conditions au jour d'aujourd'hui? Que chacun trouve sa réponse.

Question 2. Si nous devons aller aux élections, ce sera dans quelles conditions? Dans les conditions actuelles, imposées par le RPT/UNIR?

Malheureusement, oui, dans les conditions du RPT/UNIR.
Nous suspectons que le Pouvoir au Togo ne fera plus de reforme avant les présidentielles. Nous avons attendu plus de 12 ans pour obtenir le copy-and-paste de la Constitution de la RDC. Combien de temps attendrons-nous encore? Si, si il arrivait que le RPT ajoute quelques lignes de reforme, c'est tant mieux pour nous; sinon nous faisons avec ce que nous avons. Nous savons bien que les élections ne seront pas transparentes et régulières. Le pouvoir va encore organiser la fraude, dans les bureaux de vote, bourrage d'urnes face a face, corruption des électeurs dans les coulisses, dans les CELI, a la CENI. Nous savons tout cela mais nous décidons de participer au scrutin de 2020. La grande question est celle qui vient.

Question3: Comment nous préparons-nous, au niveau de l'Opposition pour aborder ces élections de 2020? Encore en rangs disperses?

Si c'est en rangs disperses, ce n'est pas la peine, allons dormir a la maison, le résultat est déjà connu, le RPT/UNIR l'a déjà remporte avec 50,1 %. Car, il faut bien le souligner, nous n'avons jamais eu les moyens, nous n'aurons pas les moyens, financiers, matériels et humains pour surveiller, de façon efficace et active, une élection sur l'ensemble du pays, en rangs disperses.
Comment le ferions-nous en rang unique? La réponse vient ci-dessous.

Nous devons participer aux Elections Présidentielles de 2020. Nous devons y participer avec un seul candidat au nom de l'Opposition, de la Société Civile, des syndicats, et de la Diaspora. Pour les élections présidentielles de 2020, l'Opposition Togolaise doit se créer un momentum :

*Tous Pour l'Alternance*

Nous sommes tous concernés et non seulement ceux qui vont aux élections. Nous sommes tous dedans.

Nous devons mobiliser le Peuple, tout le Peuple Togolais pour un seul but et objectif: Alternance, alternance, alternance au Sommet de l' État. En 2020, nous n'irons pas voter un candidat, nous irons voter notre pays, le Togo.

"Le RPT va se faire accompagner de candidats fantoches," vous nous diriez. Peu importe, nous savons saisir l'eau chaude dans l'eau froide, nous distinguerons le loup en peau d'agneau.

Chers Compatriotes, Togolaises et Togolais, amis de la Diaspora,

L'alternance au Togo est encore possible, pourvu qu'on s'y prenne avec stratégie et oubli de soi. Le prochain manda est un sacrifice.

Appelons nos leaders politiques a un peu plus de retenu. Appelons l'Opposition Togolaise dans son ensemble, la société civile, les syndicats a écouter la voix de Mgr. Fanouko Kpodzro.

Dans sa stratégie, le GRET propose la démarche suivante:

- Formons une équipe de campagne composée de
1. Religieux (prêtres, imam, pasteur. Ils ont l'obligation morale de nous aider. Le RPT, lui, s'appuie sur notre Armée
2. Société civile
3. Syndicats
4. Partis politiques
5. Toute autre entité utile

- Que chaque entité ci-dessus rentre en conclave pour designer ses représentants devant faire parti de l’équipe de campagne
- Que le thème de campagne tourne seulement autour de l'alternance.

Quelle sera la part de la Diaspora? Nous invitons les membres de la Diaspora, et de nos frères sur le terrain au Togo, a apporter leurs idées, leurs contributions pour enrichir le débat afin d'aider l’équipe de campagne.

Chers Compatriotes, Togolaises et Togolais,

Imaginez, imaginez comme si vous rêviez, une équipe de campagne composée de leaders religieux, de Chefs de partis politiques, des représentants de la société civile, des représentants de syndicats, des représentantes de femmes, une équipe de campagne qui débarque dans une ville, avec un seul mot sur la bouche: alternance. Qui tu es au Togo, pour ne pas être sensible et réduit par a un tel message? Qui tu es pour ne pas jouer ta partition?

Chers compatriotes,

Nous ne sommes pas si loin de l'alternance.

Au Togo, nous disons que le voleur ne récoltera pas plus que le propriétaire. Le propriétaire au Togo, c'est le Peuple. Mobilisons-le, il fera des choses incroyables!

Faites-nous part de vos propositions et volonté de faire partie de ce groupe de réflexions de la diaspora en inbox au Whatsapp 4023197929.

Que Dieu bénisse le Togo et qu'il bénisse ses enfants!!

Le Comité Provisoire.





Autres titres
Togo Les Labo du régime militaro-clanique des Gnassingbé fabriquent de faux révolutio
Togo LAIDS

Togo MO5: Appel à tous les patriotes togolais
Togo Si le Togo echoue d'operer sa premiere alternance à l'occasion des elections pre

Togo LA DÉRAISON AU POUVOIR
Togo LES LÉGITIMATEURS DU SYSTÈME RPT/UNIR AU TOGO : L’impossible alternance souhaité






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019