Société
Togo

Des pays africains discutent de l'« emploi décent » à Lomé

iciLome

1 Commentaires | Lu : 628 fois

La capitale togolaise abrite un forum sous régional sur la formalisation du secteur informel sur initiative du Bureau international du travail (BIT). L’objectif est de promouvoir un travail décent à tous pour le développement des États.

Ouverte lundi par Secrétaire d’État chargée de la Finance Inclusive et du Secteur Informel, Mazamesso Assih, en la présence du ministre en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara, du Directeur bureau de l’Organisation internationale de travail (OIT) à Abidjan, Dramane Haïdara , du Secrétaire général de la Coordination Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT), Emmanuel Agbenou…, cette rencontre rassemble des experts venus de 8 pays africains (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Sénégal, Tunisie et le Togo) et de 2 pays occidentaux à savoir la France et la Suisse.

A partir de la recommandation n°204 de l’Organisation internationale de travail (OIT), les experts engagent un dialogue et un débat constructif autour de la mise en œuvre des politiques de transition vers l’économie formelle en Afrique, au cours de ce rendez-vous sous régional qui se tient à l’hôtel Sarakawa.

En effet, il s’agit de renforcer les capacités d’expertise des 60 experts dans leur domaine respectif. Le but est de les amener à mettre en place des politiques efficaces en vue de la transition vers l’économie formelle.

Selon les chiffres, plus de 2 milliards de personnes dans le monde travaillent dans l’économie informelle. Soit 60% de la population active et 90% de l’emploi total en Afrique subsaharienne.

Au Togo, le recensement général des entreprises mené en 2018 a révélé que 85,48% d’entre elles opèrent dans l’économie informelle.

Edem A.





Autres titres
Togo Le monde artistique togolais en deuil
Togo Gestion des achats et marchés publics à l’INAM : Un audit révèle de graves anoma

Togo TOGOCEL, un réseau de merde à la limite de l’escroquerie : Tel pays, telle socié
Togo Le Togo menacé par l’érosion côtière

Togo L’ambassade de France salue la grâce présidentielle accordée à Foly Satchivi
Togo L’OTR lance un numéro vert anticorruption





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 1   Clement GAVI
Mercredi, 9 Octobre 2019
  'Des pays africains discutent de l'« emploi décent » à Lomé'

Comment peuvent-ils discuter de la décence dans une structure qui la matérialisation même de l'indécence humaine, politique et économique, c'est à dire, une sanglante dictature dynastique vieille de plus de cinquante ans en Afrique, à dire, le Togo?

Quel rôle la France peut-elle jouer dans les questions de l'emploi en Afrique, lorsqu'on sait qu'en France, la sanglante dictature qui accueil cet événement a les moyens de ruiner la vie professionnelle des Togolais par le biais de citoyens Français, co-propriétaires de cette tyrannie et aux ordres des djihadistes Yacoubou Boukari et de son beau fils Razak?


Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019