Politique
Togo

Présidentielle 2020 : Des pressions sur Faure Gnassingbé, selon David Dosseh

iciLome

20 Commentaires | Lu : 5145 fois

Nombre d’observateurs ne comprennent pas cette « propagande » que fait l’entourage de Faure Gnassingbé sur le 4e mandat que ce dernier veut s'offrir. La récente sortie du ministre Gilbert Bawara notamment à propos de sa candidature en 2020, est abondamment commentée dans l'opinion. Ce sont des "agitations" qui n'émeuvent guère Professeur David Dosseh, 1er porte-parole du du Front citoyen Togo debout (FCTD).

Le prof. David Dosseh, sur les réactions des cadres d'UNIR à propos de la candidature de Faure Gnassingbé, indique que ces sorties sont comparables à des chants d'un cygne qui voit sa mort venir.

« Il y a des choses qui se passent dans l'entourage de Faure Gnassingbé et c’est ce qui fait que des gens autour de lui s’agitent. On verra ce que lui-même prendra comme décision », a-t-il déclaré.

Pour cet acteur de la société civile, le navire du parti au pouvoir Union pour la république (UNIR) est en train de couler. Aussi, a-t-il souligné que Faure Gnassingbé subit actuellement des pressions de la part de ses pairs de la sous-région à propos de la limitation du mandat présidentiel en Afrique.

De plus, la conférence qui s’est déroulée à Niamey, il y a quelques jours sur la thématique en dit long sur les inquiétudes du "champion d'UNIR" quant à un 4ème mandat.

« Tout le monde a les yeux braqués sur le Togo. Si Faure Gnassingbé brigue un 4ème mandat, la voie serait ouverte à tout dans la sous-région quand on sait qu’en Guinée, il y a des velléités et même en Côte d’Ivoire, certains soupçonnent Alassane Ouattara d’avoir la volonté de briguer un 3ème mandat », a fait comprendre le premier porte-parole du FCTD.

Et d’ajouter : « Tout le monde reconnaît aujourd’hui que 3 mandats de 5 ans après le péché originel de 2005, c’est amplement suffisant. Briguer un 4ème mandat, c’est prendre la décision d’engager le Togo dans une période d’incertitude parce qu’on voudra démontrer à la face du pays et du monde qu’on fera tout pour conserver le pouvoir », a-t-il noté.

Face à une telle situation, le médecin a indiqué qu’on ne tiendra plus compte des préoccupations des citoyens. Et cela, selon lui, obligera certains à faire le choix d’autres options pour permettre une alternance politique dans notre pays.





Autres titres
Togo Fabre : « J’accepte la mission…pour reconquérir avec vous la République »
Togo Jean-Pierre Fabre, candidat de l’ANC à la présidentielle de 2020

Togo Un projet de loi autorise la diaspora à voter…
Togo Politique : La Stature, l’Étoffe et l’Ethos

Togo Fabre dit « stop » à un 4eme mandat de Faure
Togo Congrès de l'ANC: Le discours de Jean-Pierre Fabre





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 20   Nesta
Jeudi, 10 Octobre 2019
Réponse à 19-tedlesaint1
  Parce qu'il va encore voler les élections pour se maintenir au pouvoir et, c'est la dynastie des gnansingbé qui continuera ainsi !! Mais avec un nouveau candidat unir,au moins les togolais auront un autre nom de famille, un autre visage, même le tien au pouvoir, si les éternels voleurs des élections arrivent à voler les élections pour leur nouveau candidat!!

 19   tedlesaint1
Jeudi, 10 Octobre 2019
  Il faille que les adeptes de la non candidature du Président Faure Gnassingbé, répondent à cette question : Pourquoi la question de la candidature du Président Faure Gnassingbé suscite toute cette passion ? La loi fondamentale togolaise, c'est-à-dire la Constitution, permet-elle aujourd'hui au président sortant de se représenter oui ou non? Alors de grâce, il faille que les gens arrêtent avec ce débat stérile. Le Prof David Dosseh parle de pressions, venant d'où? Et sur qui ces pressions sont faites? Il faut que les gens de l'acabit du premier porte-parle de cette association de la société civile: le front citoyen Togo debout cesse d'amuser la gallérie avec leurs déclarations et propositions. On dirait le Prof à la mémoire courte entre temps la Coalition des 14 partis de l'opposition avait réclamé et obtenu la parité au niveau de la Ceni; pourquoi ses membres n'ont pas pu sièges? Il serait mieux pour le Prof David Dosseh et ses amis de transformer leur association Togo Debout en une formation politique, parce le jeu de cache-cache a assez duré, les gens ne sont plus dupes. Si le Prof veut se positionner pour la présidentielle à venir, il faille qu'il le fasse sans caché son jeu.

 18   Ebizovo
Jeudi, 10 Octobre 2019
Réponse à 5-Fernando garcia
  Mon frere si toit tu n'as rien á dire icic tu te tais.
Preparer les elections et batter compgagne dans quelles conditions?Dans ces conditions de fraudes?TU es trop betes,parce que si on ne met pas des conditons permettant la verité des urnes rien ne changera dans les resultats et les memes perdants gagneront.J'espere que ta grosse tete pointue te permettra de comprendre cette foi ci.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019