Politique
Togo

Amélioration du cadre électoral : Les forces démocratiques haussent le ton

iciLome

Commenter | Lu : 3143 fois

Les acteurs politiques de l’opposition et de la société civile réunis autour de l’Archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe Kpodzro, tiennent à ce que la prochaine échéance électorale soit transparente et crédible.

Mardi, à l’issue des travaux de leur 4eme rencontre, les forces démocratiques regroupant les partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civile ont adressé une lettre au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Elles souhaitent dialoguer avec le pouvoir de Lomé sur les conditions de transparence et d’équité du processus électoral dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020 au Togo.

A en croire Mgr Kpodzro, les différentes revendications qui seront au menu de ce dialogue sont, entre autres, le réaménagement de la CENI et de ses démembrements, la recomposition de la Cour Constitutionnelle, l’audit du fichier électoral, le déploiement en nombre suffisant d’observateurs électoraux nationaux et internationaux dès le début du processus électoral, la possibilité pour tout Togolais de la Diaspora de s’inscrire sur la liste électorale de son pays de résidence sur présentation d’une pièce d’identité togolaise en cours de validité et d’un justificatif de domicile dans le pays d’accueil, l’utilisation des données biométriques en vue d’une identification formelle de l’électeur le jour du vote.

Par ailleurs, les forces démocratiques demandent au gouvernement togolais de procéder à la suspension du processus électoral en cours afin de donner une chance aux discussions devant aboutir à l’amélioration du cadre électoral.


Godfrey Akpa-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020