Politique
Togo

Le texte sur le District Autonome du Grand Lomé voté : Des maires de 13 communes dépouillés de leur compétence

iciLome

Commenter | Lu : 3777 fois

Ce mercredi 13 novembre, à l’Assemblée nationale, le projet de loi sur le District Autonome du Grand Lomé a été adopté. Prochaine étape, la nomination de son gouverneur.

Le District Autonome du Grand Lomé, collectivité particulière dotée de la personnalité morale, jouissant d’une autonomie financière, a été créé pour compléter la loi sur la décentralisation et les libertés locales, justifie l’Exécutif. Les députés viennent de voter le texte relatif à ses attributions et à son fonctionnement.

Cette instance créée par la loi n°2019-006 du 26 juin 2019 portant modification de la loi n°2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales, modifiée par la loi n° 2018-003 du 31 janvier 2018 en son article 324-2, sera composée de 26 élus désignés par les communes; Faure Gnassingbé, le président de la République choisira, de son côté, 26 autres personnalités. Ensuite un gouverneur sera nommé.

Cette institution, officiellement, à des missions qui dépassent celles des 13 communes des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé qui la composent.

« La création de cette entité est motivée par la nécessité d'exécuter des actions propres à la capitale dont certains volets d’aménagement, d’entretien, de fonctionnalité et de modernisation vont au-delà des compétences des communes », rappelle le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi.

Une partie de l’opposition continue de dénoncer la création du District Autonome du Grand Lomé, ou du moins ses attributions. Elles vident l’essentiel des prérogatives des maires de ces communes, dénonce-t-elle.

A.H.-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020