Politique
Togo

Présidentielle de 2020/Amélioration du cadre électoral : L’ANC toujours dans la logique de discuter avec le régime RPT-UNIR

iciLome

Commenter | Lu : 3990 fois

En conférence de presse ce jeudi à Lomé, les responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) ont encore évoqué leurs inquiétudes par rapport au processus électoral conduit unilatéralement par le gouvernement togolais. Ils souhaitent discuter avec le pouvoir en place pour, disent-ils, surmonter le blocage actuel.

Dans leur déclaration liminaire, Jean-Pierre Fabre et ses collaborateurs estiment que l’amélioration du cadre électoral est indispensable pour que les élections soient transparentes et équitables.

« Il est de notoriété publique que les élections qui se déroulent au Togo depuis la réinitialisation du multipartisme en 1990, se caractérisent toutes par des fraudes massives qui manifestent la volonté du régime en place d’empêcher, par tous les moyens, l’alternance au pouvoir. L’opposition se retrouve cantonnée dans un rôle d’accompagnateur. Pour enlever aux élections organisées au Togo le caractère de formalité, il est impérieux d’améliorer le cadre électoral en profondeur, par des réformes consensuelles opérées lors des discussions pouvoir-opposition », indique la déclaration liminaire.

L’ANC désapprouve la configuration actuelle des institutions de la République, surtout celles en charge d’organisation, de supervision et de proclamation des résultats des élections. Pour le compte de la présidentielle de 2020, le parti de Jean-Pierre Fabre souhaite également qu’il faut procéder à un recensement électoral puisque le fichier électoral actuel est tout sauf fiable.

Le parti à l’emblème de la bougie dénonce les votes spéciaux, les votes par anticipation ou par procuration des forces armée et de sécurité. Selon l’ANC, ces votes spéciaux constituent pour le régime RPT-UNIR, « une occasion de procéder à des votes multiples ». Par conséquent, le parti préconise « leur suspension pure et simple ».

Pour la présidentielle de 2020, Jean-Pierre Fabre et sa formation politique exigent l’authentification du bulletin unique, la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote.

Revenant sur le vote de la diaspora, l’ANC trouve qu’il est impérieux de procéder à une modification de la loi en vue de permettre « au plus grand nombre de Togolais de l’extérieur de pouvoir voter ».

Pour les responsables de l’ANC, toutes ces préoccupations soulevées méritent d’être réglées au cours de discussions (ndlr, pouvoir et opposition) devant être ouvertes dans les meilleurs délais. Ceci pour conférer à la présidentielle de 2020 les caractères de transparence, d’équité et donc d’acceptable.

Godfrey Akpa-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020