Politique
Togo

Meeting de Togo Debout : Boukpessi reprend du service avec ses interdictions tous azimuts

iciLome

20 Commentaires | Lu : 3697 fois

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi est décidé à mettre en application la « loi liberticide » sur les manifestations publiques, votée par l’Assemblée nationale le 7 août dernier et dont l’Organisation des Nations Unies (ONU) a demandé sa relecture.

Demain samedi, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a prévu un meeting au terrain d’Akassimé à Lomé. C’est pour informer les populations du développement de l’actualité sociopolitique, notamment le processus électoral conduit unilatéralement par le gouvernement, et les mobiliser pour la marche du mercredi 27 novembre 2019.

Mais ces manifestations, soutenues par les organisations de la société civile et des formations politiques de l’opposition, est presque interdites par le gouvernement.

« Votre association n’a aucune base légale car n’étant détentrice d’aucun récépissé. Donc, c’est dans l’illégalité totale que vous organisez vos manifestations publiques. Je vous recommande à cet effet de régulariser la situation de votre association auprès de l’autorité administrative compétente dans les meilleurs délais ; faute de quoi, vos prochaines manifestations seront purement et simplement interdites », a indiqué Payadowa Boukpessi dans une correspondance adressée aux responsables du FCTD.

Concernant la marche du 27 novembre prochain qu’organise Togo Debout, M. Boukpessi change l’itinéraire et confine les manifestations dans la zone de Bè. Et donc le nouvel itinéraire part du rond-point Bè-Gakpoto pour chuter devant l’Eglise des Assemblée de Dieu de Dzifa-Kpota.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale évoque l’alinéa 1er de l’article 9-2 de la nouvelle loi sur les manifestations publiques, un texte que dénoncent les organisations des droits de l’Homme et même l’ONU.

Pour ce qui concerne le meeting de ce samedi, Payadowa Boukpessi ne s’est pas prononcé.





Autres titres
Togo Nicodème Habia : « Le PNP n’a jamais été un parti Djihadiste »
Togo Présidentielle 2020/Révision des listes électorales : Le RPT/UNIR n’a pas renonc

Togo Dr Gnagnon exclut des FDR pour "faute grave"
Togo Présidentielle de 2020 : Le plus grand souhait de Me Zeus Ajavon

Togo Présidentielle 2020 : Les dernières « instructions » de Faure à son gouvernement
Togo La CPP en congrès !





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 20   El Niño
Vendredi, 22 Novembre 2019
Réponse à 19-Etiko
  La preuve est faite que Gnarou est un milicien sans emploi qui est payé par le Rpt_Nuire pour commenter tous les articles.

 19   Etiko
Vendredi, 22 Novembre 2019
Réponse à 15-El Niño
  GNAROU est un SDF. Ne cherche mais pas à savoir. Un saprophyte et un chihuahua gnassionnal.

 18   Etiko
Vendredi, 22 Novembre 2019
Réponse à 13-sen
  Hihihi voilà un autre chihuahua gnassionnal. Pfffff rien à signaler.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019