Société
Maroc

Cinéma : Des grandes figures du cinéma international célébrées au FIFM

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 197 fois

Après avoir annoncé le célèbre américain Robert Redford, la 18ème édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) rendra hommage cette fois-ci à d’autres grands noms du cinéma international aux parcours aussi différents qu’exceptionnels.

Il s’agit, selon le communiqué du FIFM, du grand cinéaste français Bertrand Tavernier, l’actrice marocaine Mouna Fettou et l’icône indienne Priyanka Chopra. «A travers ces hommages, le Festival entend célébrer toute la diversité du cinéma», indique la même source. En rendant hommage à Bertrand Tavernier, le Festival honore une carrière et une vie d’exception dédiées à la création et au cinéma. Il faut dire que Tavernier croise, très jeune, le chemin du cinéma dans lequel il s’engage passionnément et profondément.

Il est réalisateur, auteur et producteur. Il a non seulement signé quelques-unes des œuvres majeures du cinéma français telles que Le Juge et l’Assassin, Autour de minuit ou L’appât mais il est également une très grande figure de la cinéphilie qui a publié plusieurs ouvrages de référence sur le cinéma, en plus d’être le président du très prestigieux Institut Lumière à Lyon. «Marrakech m’a laissé des souvenirs inoubliables. Revenir est une joie indispensable. Revoir le pays, montrer mes films et dialoguer avec le public, discuter avec les étudiants, rencontrer des cinéastes et auteurs marocains, hommes et femmes. Les écouter. Partager. S’enrichir», affirme-t-il dans le cadre de sa participation au FIFM. La 18ème édition honorera le parcours de l’actrice marocaine Mouna Fettou.

Véritable icône du cinéma dans le Royaume, cette figure a marqué de son charme, de sa spontanéité et de son talent le cinéma marocain depuis près de 30 ans. Depuis son premier grand rôle dans «Un amour à Casablanca» en 1992, elle a multiplié les apparitions remarquées au cinéma et à la télévision, campant des rôles devenus mythiques dans la mémoire collective marocaine, et passant avec élégance de la comédie populaire au drame engagé. A propos de son hommage, elle avoue qu’elle «garde un merveilleux souvenir lorsqu’en 2006 j’en fus la maîtresse de cérémonie. Cette année, mon émotion est grande de recevoir l’hommage de ce festival prestigieux. Quel honneur que cette consécration au milieu de mes pairs du Maroc et de l’étranger ! Ma fierté n’a d’égal que mon impatience de vous y retrouver».





Autres titres
Maroc Transport public: le tramway a le vent poupe
Maroc Inégalités sociales : Le roi Mohammed VI nomme un comité pour lutter contre la p

Maroc Drame: des migrants sénégalais enterrés à Tanger
Maroc L’actualité économique au menu des quotidiens marocains

Maroc Politique, lutte contre le terrorisme et économie au menu des quotidiens et hebd
Maroc La presse marocaine commente le discours royal





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019