Faits divers
Togo

Lomé et Sokodé : Des armes emportées, des gendarmes blessés ce samedi

iciLome

Commenter | Lu : 12940 fois

Une situation, qualifiée d’insurrection par les autorités togolaises, s’est produite à Lomé et à Sokodé dans la nuit de ce samedi 23 novembre 2019. Il s’agit d’un groupe de jeunes, à en croire le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame et son collègue en charge des Droits de l’Homme, Christian Trimua, qui ont pris pour cibles les forces de l’ordre en patrouille.

Selon le Général Yark Damehame, l’information circule déjà sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Elle fait état de personnes qui se préparent pour une insurrection armée au Togo. Ces menaces sont mises en exécution, selon le ministre.

Ce samedi nuit, ces individus, habillés en noir et armés de machettes, ont attaqué des gendarmes à Lomé, au niveau du pont d’Agoè. A en croire le bilan présenté par Yark Damehame, trois (03) Gendarmes ont été grièvement blessés (un gendarme poignardé, un autre brûlé et un avec une blessure ouverte à la tête). Un camion clinker a aussi été brûlé.

A Sokodé, la même situation s’est présentée, avec des gendarmes blessés dont un qui serait en train d’être évacué à Lomé. Au total, 4 fusils AK47 ont été emportés par ces individus.

« Les auteurs de ces actes sont bien connus et le gouvernement a pris des mesures idoines pour retrouver ces malheureux qui vont répondre devant la justice. Nous avons besoin de la paix et la sécurité dans notre pays », a indiqué Yark Damehame.-










Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020