Opinions
Togo

Si le Togo echoue d'operer sa premiere alternance à l'occasion des elections presidentielles de 2020, ce sera la faute a nous tous.

iciLome

1 Commentaires | Lu : 1237 fois

Si en 2021 Faure Gnassingbe reste a la tète du Togo, ce ne sera pas la faute a Jean Pierre Fabre et a l'ANC, ce ne sera pas la faute a Tikpi Salifou Atchadam et aux militants du PNP, mais ce sera la faute a nous tous.

Ce sera un échec partage, une catastrophe nationale.

La faute a nous tous, partis politiques et associations affiliées, société civile, syndicats, travailleurs des secteurs public et prive, la Diaspora ou qu'elle se trouve, nous tous qui portons le nom de Togolais sur cette Terre.

Come on! Comment peut-on croire et accepter que depuis 50 ans notre pays soit régente par une seule famille, un seul clan, et que depuis un demi-siècle, l'on ne puisse se donner les moyens de leur dire que ca suffit?

Quel Peuple sommes-nous?

Au jour d'aujourd'hui, et ce depuis 50 ans, le RPT/UNIR utilise de tous les stratagèmes, l'Armee nationale, les milices paramilitaires, les Institutions de l'Etat, la CENI, la Cour Constitutionnelle, la corruption pour se maintenir au pouvoir. Et depuis nous sommes restes impuissants.

Nous sommes en fin d’année 2019, a seulement quelques mois, plutôt quelques semaines d'un scrutin a grands enjeux mais jusqu'ici nous n'avons pas encore trouve la formule qui nous permette de résoudre notre équation.

Et pourtant, elle est toute simple, cette formule.

Mes concitoyens doivent savoir que si depuis 2005, le RPT n'a pas fait de reformes, si après le soulèvement d'Aout 2017 le RPT n'a pas fait de reformes, ce n'est pas a 3 mois du scrutin qu'ils verront les reformes. Les petites reformes (reformettes) votees il y a 5 ou 6 mois pour introduire les deux tours d’élections l'ont été pour faire plaisir a la Communauté Internationale.
Aller poser des questions a Doing Business. Elles l'ont été aussi pour aiguiser l'appetit chez les Opposants.

Vous voyez bien que nous assistons toutes sortes d'argumentations et d'inventions, qu'il faut une candidature commune, ou qu'il faut plutôt des candidatures multiples, ou qu'il faut laisser chacun s'essayer et on se retrouvera au second tour. Faure Gnassingbe et le RPT sont-ils si bêtes pour laisser le Peuple se coaliser contre eux? Et le dilatoire continue. Et il continue en laissant de cote le plus important.

Le plus important aujourd'hui, c'est quoi? Le plus important:

1. C'est d'arriver a créer un momentum pour mobiliser le Peuple. Quand chacun ira encore devant les populations pour raconter sa vie, que moi je suis puissant, que j'ai une fois soulevé la terre, votez pour moi, le Peuple s'en moquera.

2. Comment s'organiser pour défendre les votes apres le scrutin? Lorsqu'on n'aura pas créer le momentum, chacun croisera les bras, au soir du scrutin, pour laisser le RPT nous donner les résultats.

Et comme d'habitude, on viendra pleurer a la maison qu'on nous a encore vole.

Il faut motiver la Jeunesse, lui faire comprendre que ces élections qui arrivent sont d'une importance capitale, que c'est une nouvelle Indépendance pour notre pays, que chacun apporte sa pierre.

Chers Compatriotes, permettez-moi de vous dire ceci. En Science, on peut répéter une expérience en lui créeant les mêmes conditions afin de mesurer les résultats. Malheureusement, en politique, une expérience ne peut se répéter dans les mêmes conditions. Sinon, on allait demander au Parti National Panafricain de tenter sa nouvelle révolution et de venir nous donner les résultats. Sinon on allait laisser l'ANC d'aller encore se mesurer au RPT pour nous apporter les résultats. Sinon, on allait permettre aux candidats venus de l'Orient, ou de l'Occident, ou du Semptentrion de tenter leur chance voir s'ils vont pouvoir dépasser les 0.1%.

Une expérience politique ne se répète pas; les élections présidentielles 2020 au Togo n'auront lieu qu'une seule fois et c'est fini. Et pour le Togo, ce seront des élections pour la Victoire ou pour la Honte.

Comment s'organiser, quelle candidature pour représenter l'Opposition aux élections présidentielles de 2020?

Le militaire dit que c'est le terrain qui commande l'action. Cette assertion est tout aussi vraie en politique.

Pour 2020, en tenant compte des conditions actuelles sur le terrain, il nous faut:

1. Nous rassembler en un Etat Major, autour d'une seule candidature. Cette candidature peut ne pas être dévoilée pour le moment. Il faut travailler a former l'Etat Major, a le structurer, a lui définir ses réglés de fonctionnement.

2. Cette candidature ne doit pas faire peur aux Barons du RPT/UNIR. Le RPT déjà nous le dit a demi-mot dans les modifications apportées a notre Constitution. Il met in parapluie sur la tête de Faure et des Barons.
Il faudra pour cela quelqu'un qui connait la maison, celui-la qui connait les habitudes de la maison, celui-la qui sait ou se trouvent la nourriture et le bâton.

3. Une candidature qui rassure nos anciens maîtres, les Gaulois. Ils ont été nos maîtres et jusqu'ici, ils demeurent nos maîtres. Nous ne pouvons gagner cette lutte contre nos adversaires a l’intérieur, en ayant les Francais au dos.

C'est mon point de vue.

Komlan Kanley

L'AUTEUR
Komlan Kanley
.




Autres titres
Togo « Mon père a été roi. Je rêve d’être empereur ! »
Togo Les Labo du régime militaro-clanique des Gnassingbé fabriquent de faux révolutio

Togo LAIDS
Togo MO5: Appel à tous les patriotes togolais

Togo LA DÉRAISON AU POUVOIR
Togo LES LÉGITIMATEURS DU SYSTÈME RPT/UNIR AU TOGO : L’impossible alternance souhaité





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 1   objectivité dans l
Mercredi, 27 Novembre 2019
  C'est triste en vous entendant mener ce raisonnement . Dire que nous ne pouvons pas décider de notre sort librement et il faut l'accord des francais pire encore qui demeurent nos maîtres pour l''éternité. Alors reste escalve de la France pour toute l'éternité.
Cela veut dire qu'il faut quelqu'un et quand il sera élu il va remettre les reichesses du pays entre les mains de la France?
Je n'approuve pas cette manière de voir les choses. Dire qu'on ne peut pas être présidente sans la France est faux. Le problème c'est nous- mêmes, l'armée confondue. Si le peuple se lève comme un seul homme, Faure partira.


Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019