Société
Togo

UCAP-Togo rend hommage aux victimes du terrorisme « au Banquet de la Parole »

iciLome

1 Commentaires | Lu : 935 fois

« Au Banquet de a Parole » est une journée de ressourcement spirituel où des journalistes regroupés au sein de l’Union Catholique de la Presse (UCAP-Togo) se retrouvent pour prier, méditer et jauger leur engagement professionnel à la lumière de la Parole de Dieu. Cette année, cette recollection qui a eu lieu au centre Don Bosco d’Akosséwa (Lomé), a permis de prier pour les victimes du terrorisme, notamment les pères César Antonio Ferdnandez et Fernando Hernàndez.

DECLARATION

Hommage aux pères César Antonio Fernández (1947-2019) et Fernando Hernández ainsi qu’à toutes les victimes du terrorisme

Lomé, (Togo), 1er décembre 2019 : L’Union Catholique de la Presse (UCAP-Togo) rend hommage aux pères salésiens espagnols César Antonio Fernández (1947-2019) et Fernando Hernández (1959-2019), assassinés la même année et dans le même pays, le Burkina Faso, ainsi qu’à toutes les victimes du terrorisme en Afrique et dans le monde.

En ce premier dimanche du Temps de l'Avent, à l’occasion de sa journée de récollection dénommée « Au Banquet de la Parole », l’UCAP-Togo salue la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers le monde et les porte dans la prière en vue du salut.

En effet, plus tôt cette année, le Père César Antonio Fernández, prêtre salésien espagnol, a été abattu le vendredi 15 février 2019 par un groupe de gens armés lors d’une attaque qui a visé le poste de douane de Nohao à 10 km de la ville de Bittou, Burkina Faso. Cette attaque a fait cinq morts dont quatre douaniers burkinabés. Agé de 72 ans, le missionnaire abattu a achevé cette année ses 50 ans de profession religieuse perpétuelle. Le père César a été curé de Gbeyendzi de 1985 à 1988, puis directeur du centre d'apprentissage Maria Auxiliadora (CAMA), maître de novices à Gbodjomé et directeur de la Maison Don Bosco au Togo. Jusqu'à sa mort, il était en mission au Burkina Faso, après la Côte d’Ivoire et le Togo.

Trois mois plus tard, le Père Fernando Hernández, également prêtre salésien espagnol, a été poignardé à mort le vendredi 17 mai 2019 à Bobo Dioulasso, une ville située dans le sud-ouest du pays, à environ 300 kilomètres de la capitale burkinabè. Cinq jours plus tôt, six autres personnes, dont un prêtre, ont été tuées le 12 mai dans une église catholique au nord du Burkina Faso, suivi d’une autre attaque le 13 mai au cours d’une procession mariale à Singa, village situé dans la localité de Kayon (nord du Burkina Faso), se soldant par la mort de quatre fidèles.

Les journalistes catholiques prient pour les victimes de toutes formes de violences à travers le monde et exhorte toutes les personnes impliquées dans ses attentats à renoncer au mal au profit du bien, en vue de la paix dans le monde et du bien-être de tous.

L’UCAP-Togo a pour mission de promouvoir les valeurs humaines, démocratiques et citoyennes à travers les médias ainsi que le développement humain et intégral des peuples.


Fait à Lomé, le 1er décembre 2019

L’Union Catholique de la Presse au Togo (UCAP-Togo)





Autres titres
Togo Ama Nomegnon s’en est allée
Togo Il faut 7 milliards F CFA pour lutter contre la pollution de l'air

Togo 181 morts sur les routes
Togo Permis de conduire A : Les usagers ont jusqu’au 30 avril 2020 pour être en règle

Togo De la nécessité de renforcer le dispositif juridique contre la corruption dans l
Togo Mauvais élève dans la promotion des droits des personnes atteintes d’albinisme





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 1   Clement GAVI
Lundi, 2 Décembre 2019
  UCAP-Togo rend hommage aux victimes du terrorisme « au Banquet de la Parole »

Rendre hommage aux victimes du terrorisme, c'est nécessairement rendre hommage au peuple Togolais. Car, la sanglante dictature dynastique au Togo depuis 1967, est un terrorisme institutionnel. Un terrorisme qui tue au Togo et qui détruit et ruine à l'extérieur du Togo, dans certains pays Européens notamment.

Quiconque a le malheur d'expérimenter réellement ce que cette dictature représente, comprend ce qu'elle est réellement. Rendre hommage aux victimes du terrorisme, n'a de ses au Togo que si les victimes du terrorisme sont conçus telles qu'elles englobent le peuple Togolais.

Ce régime est une véritable terreur, un vrai terrorisme.


Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019