Politique
Togo

Présidentielle 2020 : Me Apevon remonté contre la candidature de Dr Gnagnon

iciLome

14 Commentaires | Lu : 3528 fois

Me Dodji Apévon, président des Forces Démocratiques pour la République (FDR) a réagi à la déclaration de candidature de Dr Jean-Emmanuel Gnagnon, ex-Secrétaire à la Communication des FDR, qui a quitté le parti.

Les Forces démocratiques pour la République (FDR) ont trois (03) ans. A l'occasion de cet anniversaire, responsables et militants se sont retrouvés au siège de cette formation politique pour faire le bilan des activités. Une occasion saisie par le président national du parti pour revenir sur le cas Emmanuel Gnagnon.

Le président national des FDR n'est pas passé par quatre chemins pour fustiger le comportement de son ancien membre. Selon Me Apévon, la déclaration de candidature de Dr Gnagnon est totalement contre les idéaux de son parti (les FDR) dont il était membre.

« Un parti politique, c’est des règles qui le gouvernent. Un individu ne peut pas se lever contre l’option prise par le parti et dire qu’il est candidat. Non. Cette candidature de Dr Gnagnon est une candidature qui est quelque chose d’anachronique », a lâché le président des FDR.

A en croire Me Apévon, dans les jours à venir, le conseil de direction du parti (les FDR) prendra des sanctions appropriées à l’encontre de Dr Gnagnon. Il estime que le comportement déviant de cet ex-Secrétaire national chargé à la Communication des FDR est déloyal.

« C’est incompréhensible. Lorsque nous parlions d’union de l’opposition pour aller régler les problèmes qui est le nôtre, et à l’interne il y a des individus qui s’écartent de la ligne, ils ne sont plus dignes d’être dans nos rangs », a-t-il conclu.

Notons qu’avant même d’annoncer sa candidature, Dr Gnagnon a pris soin de publier sur sa page Facebook, son retrait des FDR. Tout porte à croire qu’il a tout préparé d’avance.

Mais comment quelqu’un qui n’a pas eu assez de voix pour être élu un simple maire lors des dernières élections municipales peut prétendre aller à la présidentielle pour briguer la magistrature suprême ?

Voilà l’une des questions qui brûlent les lèvres de nombreux observateurs, depuis que ce jeune politique a annoncé sa candidature pour le compte de la présidentielle de 2020.

Godfrey Akpa





Autres titres
Togo Présidentielle de 2020 : Les candidats seront connus à partir du 8 janvier proch
Togo Satchivi démarre sa grève de la faim devant le siège de l'ANC

Togo Affoh Atcha-Dédji, de Togocom au ministère des Enseignements primaire et seconda
Togo Présidentielle 2020 : Jean Kissi invite l’opposition à une « stratégie unitaire

Togo Présidentielle 2020/ Mgr Kpodzro : « Quand je parle de candidature unique, je m’
Togo Présidentielle 2020 : Une équipe de la CEDEAO visite la CENI





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle





 14   yégor
Mardi, 3 Décembre 2019
  Maintenant qu'il n'est plus membre de ton parti, pourquoi tu t'en prend à lui? Ohhh ces leaders !!!

 13   Clement GAVI
Mardi, 3 Décembre 2019
  « Un parti politique, c'est des règles qui le gouvernent. Un individu ne peut pas se lever contre l'option prise par le parti et dire qu'il est candidat. Non. Cette candidature de Dr Gnagnon est une candidature qui est quelque chose d'ana
chronique »

C'est une manœuvre de la sanglante dictature dynastique. L'idée n'est pas de 'briguer la magistrature suprême' mais de servir de support à la sanglante dictature dans l'organisation des élections auxquelles l'opposition ne veut pas participer. La candidature de Dr Gnagnon va servir l'argument que l'opposition est en quelques manières présente à ces élections. C'est l'intention objective de cette candidature.

Ce qui est frappant, c'est le signification du patronyme Gnagnon dans ce contexte. L'adhésion au parti de Me Apévon, était un consentement explicite par rapport aux règles, une parole donné. Son patronyme Gnagnon veut dire, bonne parole, accord, je suis d'accord, etc. 'Gna' c'est à dire, la parole, ce qui est dit, 'Gnon' bien, bon.

Ils se sont souillés et ne voient plus rien.

Faure Gnassingbé doit partir.

 12   Bidassou
Mardi, 3 Décembre 2019
Réponse à 6-abawe
  Ce n'est pas ton probleme. C'est au RPT/UNIR que vous lancez ces genres de mandat d'arret. vous capturez vos propres gros poissons qui,dans le passe vous ont aide. Kpatcha a toujours les filets au cou, Bodjona est a cote des filets et que sais-je encore, Agba Bertin est loin des filets ,du moins pour le moment. votre RPT/UNIR est tout simplement compose de Bande de voleurs d'election, bande de criminels, bande de pyromanes....... avec a la tete un celibataire endurci.



Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2019