Politique
Togo

Présidentielle 2020 : Les dernières « instructions » de Faure à son gouvernement

iciLome

21 Commentaires | Lu : 5302 fois

Dans une interview accordée tout récemment à certains organes de la place, le ministre Gilbert Bawara, porte-parole du gouvernement, sur les questions d’ordre politique, a nargué l’opposition togolaise qui souhaite « discuter » avec le pouvoir en vue d'un consensus autour du processus électoral en cours.

A en croire le ministre de la Fonction publique, de la Réforme administrative, du Travail et de la Protection sociale, le train de la présidentielle de 2020 a déjà quitté la gare. Et pas question de céder aux « caprices » et aux « agitations habituelles » de la classe politique de l’opposition. Il estime que le cadre électoral actuel ne souffre d’aucune anomalie. Mieux, il respecte les normes internationales « en matière d’élections libres, démocratiques, fiables et transparentes », a-t-il dit.

Cependant, hier jeudi en Conseil des Ministres, le chef de l'Etat togolais semble ne pas être d'accord avec son ministre. Une brèche (de dernières minutes) a été ouverte à l’opposition afin qu’elle puisse se prononcer sur le processus électoral.

Selon le communiqué sanctionnant ce conseil des ministres, à l’issue des échanges et des délibérations relatifs aux questions électorales, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a donné des « instructions au gouvernement de maintenir l’esprit d’ouverture et d’écoute avec l’ensemble des acteurs politiques et la société civile avec le souci primordial d’assurer le déroulement serein et pacifique du processus électoral et de garantir par des mesures concrètes et pratiques, la tenue d’un scrutin présidentiel libre, équitable, transparent et crédible ».

« Le chef de l’Etat a également exhorté les membres du gouvernement à demeurer concentrés sur leurs mission et tâches et à garder le cap des réformes et des efforts visant à répondre aux besoins des Togolais », poursuit le communiqué.

D'aucuns penseraient à un discours politique, puisque comme on peut le constater, les institutions qui participent à l'organisation et à la supervision des élections au Togo sont toutes verrouillées.

Pour rappel, c’est le 22 février 2020 qu’aura lieu le premier tour de la prochaine présidentielle. Mais reste à savoir si l’opposition pourra encore discuter avec le régime en place, quand on sait que tout est déjà ficelé pour ce scrutin.

Godfrey Akpa
-





Autres titres
Togo Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Togo Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse au

Togo Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Togo Présidentielle 2020 : Mme Adjamagbo-Johnson nommée « porte-parole » du candidat

Togo Eric Dupuy : « Le langage de la candidature unique de l’opposition est démobilis
Togo Présidentielle 2020/ Prof. David Dosseh: « Le FCTD ne donnera pas de consigne de






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020