Société
Gabon

Obsèques de la chanteuse Maman Dédé: le Gouvernement était présent

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 257 fois

Le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale, a rendu ce samedi un dernier hommage au nom du Gouvernement à la chanteuse de renom, Delphine Assong Nzock Oyeghe, dite "Maman Dédé", décédée récemment.

Accompagné de quelques membres de son équipe, Julien Nkoghe Bekale a tenu à exprimer son admiration pour les qualités intrinsèques et le talent de l’illustre disparue. Dans le livre des condoléances, le Chef du Gouvernement a notamment écrit: "Je voudrais dire que le malheur de t’avoir perdue ne nous fera pas oublier le bonheur de t’avoir connue".

Lors de l’office religieux qui s’est tenu dans le domaine familial de Nkoltang, le prêtre officiant, Elias Anga Ngoua, a dans son homélie prié pour que l’âme de la défunte repose désormais auprès du Christ.

Née le 17 janvier 1942 à Medouneu, dans la province du Woleu-Ntem, Maman Dédé a cumulé de nombreuses activités, tant sur le plan social, politique, qu’artistique. Son enfance fut marquée par une farouche volonté de réussir. Mais à l’époque, la parité homme-femme n’était pas encore vue d’un bon œil, aussi se lancera-t-elle dans la couture. C’est donc fort de ses connaissances et de son doigté qu’elle accueillera au début des années 70 la majorité des femmes huppées du pays dans son premier atelier légendaire dénommé "Le vert-olive". Cerise sur gâteau, elle sera la première femme à être primée en matière de mode.

En 1974, elle adhère au PDG, puis au groupe socio-culturel Nkol-Engong, dont elle marquera de son empreinte le nouveau style vestimentaire des danseuses, ainsi que certaines compositions de chants. C’est également de là que vint son déclic pour la chanson. A son actif, elle laisse plusieurs titres qui ont traversé les frontières et bercé des générations de mélomanes, essentiellement en Guinée-Equatoriale et au Sud du Cameroun, aussi bien en français, en fang, qu’en omyene.

A retenir qu’elle sera l’initiatrice de la mode "Creachy" qui consiste à porter une chaussure dont les deux pieds divergent de couleurs, ainsi qu’un pantalon dont la couleur de chaque pied se marie avec celle de la chaussure.

Enfin, Delphine Assong Nzock Oyeghe a également siégé à l’Assemblée Nationale vers les années 85. Elle laisse derrière elle une famille nombreuse.-

L'AUTEUR
Primature




Autres titres
Gabon Un accident de la route a fait 15 blessés graves à Libreville
Gabon SEEG: les agences commerciales fermées dès 11h 30 mn ce mardi

Gabon Reprise de l’alimentation aux malades du Centre hospitalier universitaire de Lib
Gabon Visite d’inspection de la route nationale 1

Gabon Violences à l’égard des femmes: les trois mesures de Julien Nkoghe Bekale pour f
Gabon Inondations à Ndjole, Lambarene et Fougamou: une crue centennale à l’origine du





Commentaire
Pseudo
Répondre à
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de
contrôle






Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020