Société
Inter

56 journalistes ont été assassinés en 2019, 90% étaient des journalistes locaux (UNESCO)

AFRICAHOTNEWS.COM

Commenter | Lu : 464 fois

Bien que le nombre de journalistes tués dans le monde a presque diminué de moitié en 2019, les professionnels des médias demeurent confrontés à des risques graves, l’impunité qui entoure les crimes contre eux étant presque totale. C'est ce qu'indique les derniers chiffres de l'Organisation des Nations Unes pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

L'Observatoire de l'UNESCO sur les journalistes assassinés a enregistré 56 décès de mort violente en 2019, contre 99 en 2018 - le bilan le plus faible depuis plus de 10 ans. Au total, l'agence onusienne a enregistré 894 assassinats de journalistes au cours de la décennie 2010-2019, soit une moyenne de près de 90 par an.

Des journalistes ont été assassinés sur tous les continents. Avec 22 meurtres en 2019, l'Amérique latine et les Caraïbes enregistrent le nombre le plus élevé de journalistes tués , suivies de l'Asie et du Pacifique avec 15 assassinats et la région des États arabes avec 10 meurtres.

« L'UNESCO reste profondément troublée par l'hostilité et la violence dont sont victimes de trop nombreux journalistes à travers le monde », a dit la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, soulignan-


L'AUTEUR
ONU









Actualité Immobilier Boutique


HOME

Nos services
Reportages
Publicité
Soumettre un article

Sites web partenaires
Azizo.net
LomeChrono.com
AfricaHotNews


Contactez-nous
Termes et conditions
@iciLome 2020